La publicité de voiture la plus coûteuse de l’histoire

SpaceX-Tesla-Starman-Falcon Heavy

Starman dans sa Tesla, devant la Terre, dans la fusée de SpaceX. (Photo: SpaceX)


7 février 2018 à 13h30

Si le succès de la nouvelle fusée d’Elon Musk démontre que la commercialisation des voyages spatiaux est bel et bien en marche, il était difficile de trouver un meilleur symbole de commercialisation que l’envoi d’une voiture en orbite.

Les images de la Tesla décapotable rouge cerise et de son mannequin — Starman — au volant sont en effet devenues ce 6 février la «pub de char» la plus coûteuse de l’histoire de l’automobile.

SpaceX-Tesla-Starman-Falcon Heavy
La voiture Tesla dans le cône de la fusée de SpaceX. (Photo: SpaceX)

Une Tesla dans l’espace

Mais l’événement n’était pas que ça: c’était aussi le premier vol d’essai de la nouvelle fusée Falcon Heavy de SpaceX. Et, comme celle-ci n’avait pas à transporter de satellite, la place était libre pour… autre chose. «La décision de remplacer la charge utile par une Tesla était une démonstration intelligente de la promotion croisée dont seulement Musk est capable», écrit dans The Atlantic la journaliste Marina Koren.

Elon Musk, le milliardaire derrière SpaceX, la compagnie qui, depuis 2010, met des satellites en orbite avec ses fusées Falcon 9 : l’homme qui rêve d’organiser le premier voyage habité vers Mars, et l’homme derrière la voiture électrique Tesla.

SpaceX-Tesla-Starman-Falcon Heavy
Décollage de la fusée Falcon Heavy. (Photo: SpaceX)

Lancement réussi

L’image est si forte qu’elle marquera les esprits bien davantage que le succès de ce premier lancement de la Falcon Heavylancement pourtant réussi sur presque toute la ligne. Deux minutes et demie après le décollage mardi à 15h45 depuis Cap Canaveral, les deux fusées latérales se sont détachées et sont venues se poser sur leurs plateformes respectives avec une parfaite synchronicité.

La troisième fusée, par contre, s’est perdue dans l’Atlantique, à quelques centaines de mètres de sa plateforme, a-t-on admis en conférence de presse dans la soirée.

En orbite elliptique autour du Soleil

Quant au deuxième étage de la fusée et la Tesla qu’il transporte, après quelques heures en orbite terrestre, ils étaient en train de se placer sur une trajectoire censée les amener sur une large orbite elliptique autour du Soleil — si large que l’engin pourrait y rester pendant des «millions» d’années… et, à l’occasion, passer à proximité de Mars. Encore un symbole.

Plus prosaïquement, la Falcon Heavy est, insiste le communiqué de presse, «la plus puissante fusée actuellement opérationnelle dans le monde». Trois fois plus puissante que la Falcon 9, elle pourra donc mettre en orbite des charges utiles plus lourdes (jusqu’à 63 tonnes) et du coup, concurrencer les fusées Soyouz et Ariane.

C’est la première fois qu’un engin conçu par une compagnie privée (bien que sans les contrats de la NASA, la compagnie n’existerait pas) est capable de concurrencer les fusées conçues prioritairement, depuis des décennies, par les agences gouvernementales.

SpaceX-Tesla-Starman-Falcon Heavy
Atterrissage des deux propulseurs secondaires de la fusée Falcon Heavy. (Photo: SpaceX)

BFR pour Mars

Par ailleurs, Falcon Heavy serait, en théorie, la première étape vers une fusée encore plus puissante — destinée au fameux voyage vers Mars — appelée BFR pour… Big Fucking Rocket.

En attendant, si les vols suivants confirment la fiabilité de cette fusée-ci, la facture pour envoyer quelque chose dans l’espace avec une Falcon Heavy pourrait s’élever à 90 millions $ — plutôt coûteux pour une publicité de voiture, mais moins que les 350 millions $ de la fusée Delta IV, la plus proche concurrente.

Une nouvelle «course à l’espace» est peut-être en train de commencer, et elle ne se mesurera pas en voitures rouges.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Bréhandaise: l’ascension des frères Poilbout

Marchés fermiers, mariages, repas corporatifs, associations: ils sont partout
En lire plus...

19 février 2018 à 9h00

Le Théâtre français de Toronto fêtera ses 50 ans avec panache

TheCarlu / Théâtre Français de Toronto
Cette année, le gala-bénéfice du Théâtre français de Toronto (TfT) ne se déroulera pas à la Distillerie comme d’habitude, mais au Carlu (College et...
En lire plus...

19 février 2018 à 7h00

Le «trouble du jeu vidéo» reconnu comme maladie

addiction jeu vidéo
Obésité, retard du langage, troubles du sommeil, diabète, hyperactivité...
En lire plus...

18 février 2018 à 14h14

Demain, tous crétins?

Des choses à savoir sur la baisse du quotient intellectuel
En lire plus...

18 février 2018 à 13h00

De van Spaendonck à Mondrian, l’art hollandais nous attend

Les Hollandais à Paris
Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, organise une exposition fabuleuse, Les Hollandais à Paris, 1789-1914, qui nous permet de...
En lire plus...

18 février 2018 à 11h00

Un prof de la vieille école et un nouvelliste doux-amer

Gilles Archambault France Boisvert
Il y a cinquante ans, au Québec, on assistait à la création des cégeps. L’enseignante France Boisvert imagine les tribulations d’un collègue fictif dans...
En lire plus...

18 février 2018 à 9h00

Quiz : Kathleen Wynne

Kathleen Wynne
En lire plus...

18 février 2018 à 7h00

Un iglou géant pour les arts de la scène à Iqaluit

Qaggiavuut Nunavut
«Nos propres histoires ne nous appartiennent pas tant que nous ne les racontons pas nous-mêmes», écrivait Laakkuluk Williamson Bathory, membre du groupe d’artistes Qaggiavuut...
En lire plus...

17 février 2018 à 13h00

Stérilisation planétaire

Stérilisation planétaire extinction
Il y a 252 millions d’années avait lieu l’une des plus grandes extinctions de masse de l’histoire de notre planète. Étrangement, elle pourrait avoir...
En lire plus...

17 février 2018 à 11h00

À quoi ressemblait la première fleur?

la première fleur
Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à...
En lire plus...

17 février 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur