Voyage dans l’Antiquité chez les Étrusques

Les ruines de la principale cité étrusque: Velzna.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Même si ses origines demeurent nébuleuses, le peuple étrusque a écrit une importante page de l’histoire de la civilisation occidentale.

Les éditions Faton viennent de publier un Dossier d’Archéologie hors série très illustré qui nous invite à faire un nouveau voyage dans l’Antiquité: Les Étrusques, qui sont-ils?

La Toscane actuelle

Les Étrusques tirent leur nom de l’Étrurie, une ancienne région se trouvant dans la Toscane actuelle de l’Italie.

La civilisation étrusque aurait existé depuis la fin de l’âge de bronze, vers 1 200 avant notre ère, jusqu’à la prise par les Romains de Velzna, la grande métropole étrusque, en 264 avant notre ère.

Détails et explications

Le Dossier d’Archéologie des éditions Faton nous livre beaucoup de détails et d’explications très illustrés sur la société et la civilisation étrusques que nous ne connaissons pas vraiment, contrairement aux anciennes civilisations grecque ou romaine.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Chaque page présente une ou souvent plusieurs reproductions en couleur de l’art étrusque, illustrant des chapitres portant sur la langue des Étrusques, les dates importantes de leur histoire, leurs dieux, leur art et leur artisanat, leurs traditions funéraires, leurs rapports avec Rome et leur établissement hors de l’Italie.

L’auteure des textes de la revue, Labregere Julie, fait ce commentaire intéressant: «L’extraordinaire virtuosité de l’orfèvrerie et de l’artisanat étrusques, la fraîcheur et la vivacité des scènes représentées sur les vases et les fresques funéraires, la suggestion poétique des nécropoles rupestres ne peuvent que donner envie à qui les découvre d’en savoir plus. C’est à cela que vous invite ce numéro hors-série des Dossiers d’Archéologie, à l’aune des recherches les plus récentes.»

Stèle, p. 15

Langue disparue

Si l’origine du peuple étrusque n’est pas connue, leur langage ne l’est pas non plus. Avec l’invasion des Romains, ce langage a disparu de la pratique courante.

Il en reste cependant des exemples sur des pierres gravées. «Une dalle recouverte d’un long texte en étrusque a été mise au jour dans les fondations d’un temple vieux de 2500 ans, en Toscane. Une aubaine pour les archéologues, qui peinent à avoir une connaissance globale de cette langue antique.»

Artéfixe à tête de gorgone, p. 26

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur