Victoire facile des Raptors, Lowry dans l’histoire

130-114

Dans la victoire face aux Hawks, Kyle Lowry est devenu le meilleur passeur de l'histoire des Raptors.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Raptors de Toronto n’ont fait qu’une bouchée des Hawks d’Atlanta, mardi soir. Une victoire 130-114 qui porte à huit leur série de victoires consécutives. Après un succès au sentiment mitigé face aux Spurs, en raison de l’annonce du décès de la légende Kobe Bryant, les hommes de Nick Nurse ont retrouvé l’Aréna Scotiabank pour une soirée rétro beaucoup plus festive.

Qui dit Hawks d’Atlanta, dit nouveau retour de Vince Carter à Toronto. Il s’agissait, si tout va bien pour lui en avril, de son avant-dernier retour au Canada. Pour marquer le coup, VC a eu le droit à une vidéo hommage et une ovation debout des partisans des Raptors.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La franchise canadienne a également rendu un vibrant hommage à Kobe Bryant et sa fille avec la diffusion de son court-métrage oscarisé dans l’avant-match, une vidéo hommage et le score de 81 points au tableau d’affichage inscrit en violet lorsqu’il est apparu pour les Hawks dans le troisième quart.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

Pour conclure cette soirée riche en émotions, Kyle Lowry est devenu le meilleur passeur de l’histoire de la franchise en dépassant les 3770 passes décisives délivrées par Jose Calderon sous le maillot des Raptors.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Seules ombres au tableau d’une soirée presque parfaite, les sorties sur blessure de Marc Gasol et OG Anunoby. Visiblement, Nick Nurse ne semblait pas inquiet de l’état physique de ses joueurs après le match en conférence de presse. On ne devrait pas les voir absents trop longtemps. Surtout que les affaires reprennent dès jeudi et vendredi pour les Raptors avec deux matchs en deux jours à Cleveland puis Chicago.

Le fil du match

Les Raptors profitent parfaitement de leur avantage de taille sur le parquet face aux Hawks dont le plus grand joueur, John Collins, culmine à 2m06. Marc Gasol et Pascal Siakam font un gros début de match. L’Espagnol inscrit 10 points tandis que le Camerounais fraîchement élu joueur de la semaine en inscrit 8.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La défense torontoise est sérieuse. Anunoby est très agressif sur les tireurs à 3-points. Toronto compile déjà 6 contres dont 3 pour le Britannique après 10 minutes de jeu et mène 30-21. Au terme du premier quart, l’écart est de 10 points au tableau d’affichage (33-23).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Raptors poursuivent sur leur lancée en deuxième quart. Les rotations de Powell, Ibaka et Davis sont très efficaces des deux côtés du terrain. L’écart monte jusqu’à +16 sur un panier en deuxième chance de l’intérieur congolais (53-37).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Atlanta parvient à recoller sur la fin de la première mi-temps. Collins est intenable (20 points). Les Hawks reviennent à -9. Toronto finit bien et recreuse l’écart jusqu’a +15 (68-53) sur deux lancers d’Ibaka. Il faut un 3-points d’Hunter, à la sonnerie de la mi-temps, pour conclure les 24 premières minutes de jeu avec finalement un différentiel de 12 points entre les deux équipes (68-56).

Tout en contrôle et dans le sillage d’un Siakam qui tourne à plein régime, les Raptors dominent le troisième quart. Seule mauvaise nouvelle, Marc Gasol doit quitter ses coéquipiers, touché à l’ischiojambier de la jambe gauche. Spicy P inscrit 12 points dans la période pour porter l’écart à +18 en faveur des locaux (88-70).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Deuxième mi-temps à sens unique

Malgré un bon passage de Trae Young, qui retrouve des couleurs après avoir été bien défendu par les Raptors en première mi-temps, les Torontois maintiennent une avance confortable. Au terme du troisième quart, ils mènent 97-83.

L’avance est très vite portée au-delà des 20 points en début de quatrième quart. Ibaka est super efficace. T Davis marque en pénétration. Chris Boucher met la cerise sur le gâteau avec une magnifique claquette dunk (107-83).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La fin de match permet à Kyle Lowry de devenir le meilleur passeur de l’histoire des Raptors en passant devant Jose Calderon. Petit clin d’oeil, ce sont deux passes pour Chris Boucher qui lui permettent d’égaler puis de passer devant le meneur espagnol.

Le match est plié rapidement. Toronto s’impose largement sur le score de 130-114. Ibaka finit avec un solide double double (24 points et 10 rebonds), son 14e de la saison. Lowry est, lui, proche du triple double avec 12 points, 8 rebonds et 11 passes tandis que Siakam retrouve des statistiques de joueur étoilé qu’il est devenu avec 24 points et 9 rebonds.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

VanVleet (19), Davis (15) et Gasol (10) complètent la liste de 6 joueurs à au moins 10 points dans la rencontre. Preuve de la nouvelle démonstration collective réalisée par les champions en titre, qui pointent désormais seuls en deuxième position de la conférence de l’est.

Réactions

Chris Boucher (intérieur des Raptors):

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Fred VanVleet (meneur des Raptors): (sur le record de Lowry) « C’est spécial. C’est vraiment spécial. Je pense que nous devrions tous avoir cet état d’esprit de faire des compliments pendant que nous le pouvons et c’est exceptionnel. C’est un accomplissement fantastique pour lui par rapport à la trajectoire de sa carrière et l’histoire des Raptors qui n’ont pas eu un joueur qui est resté aussi longtemps ici. Pour lui d’être toujours ici, toujours aussi bon, de jouer à un si haut niveau, c’est très spécial. Donc nous le taquinons à ce sujet, ça lui a pris trop de temps pour y arriver. »

Kyle Lowry (meneur des Raptors): « Dépasser quelqu’un comme Jose ça signifie énormément pour moi. Il est l’un des meilleurs joueurs de l’histoire (des Raptors), un des meilleurs passeurs que cette organisation n’a jamais eu, et une personne exceptionnelle en plus. Ça signifie beaucoup pour moi de le dépasser. Mais pour moi d’être ici et de faire ce que j’ai fait aussi longtemps pour cette franchise, ça signifie encore plus (« the world » en VO). »

Vince Carter (ailier des Atlanta Hawks): « J’ai essayé de garder mes émotions pour la prochaine fois, car je sais que ce sera la dernière. Mais en même temps, ça m’a aidé que je rate les premières secondes (de la vidéo hommage), pour être honnête. Car, comme je l’ai dit, chaque fois que vous les voyez (les images), ça vous fait revenir plein de souvenirs. C’est certain, tous ces arénas où j’ai vu des anciennes images des Raptors étaient cools, mais quand vous revoyez ces images et que vous êtes en même temps dans cette salle et vous vous rappelez ces moments, ces situations, ces endroits du terrain, comment les actions se sont enchaînées, vous savez… Je me rappelle de ces choses et c’est toujours encore plus spécial quand vous êtes vraiment ici. »

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur