Victoire d’un nom

Le nouveau conseiller municipal d'Etobicoke Nord, Michael Ford.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Michael Ford, qui a 22 ans et n’a pas encore complété ses études en commerce, a été élu ce lundi 25 juillet conseiller municipal du quartier 2 d’Etobicoke Nord, avec près de 70% des voix contre 11 autres candidats.

Comme quoi un nom suffit parfois pour gagner un siège au Conseil de ville de Toronto, qui supervise tout de même un budget de 10 milliards $ (avec l’aide, heureusement, d’une bureaucratie relativement compétente).

C’est sans doute le cas dans toutes les démocraties et à tous les niveaux, ce qui expliquerait le succès de Donald Trump… mais aussi celui d’Hillary Clinton et, chez nous, celui de Justin Trudeau.

Magnat de l’immobilier et vedette de télé-réalité, Trump n’est pas moins «qualifié», sur papier, que l’épouse de l’ex-président Bill Clinton, même si elle a par la suite (encore grâce à son nom) été élue sénatrice de New York et mené une première campagne infructueuse à l’investiture présidentielle du Parti démocrate, avant d’être nommée secrétaire d’État par Barack Obama.

Quant à notre premier ministre, ex-enseignant d’école secondaire, il possède des qualités personnelles qui ont plu aux Canadiens et, peut-être grâce à son père, un instinct politique redoutable. Mais il n’y aurait pas eu de Trudeaumanie 2.0 sans l’originale.

Le secteur Etobicoke Nord, au nord-ouest de Toronto, reste donc le fief de la famille Ford, après avoir été représenté par l’ancien maire Rob Ford (décédé en mars dernier) et son frère Doug, les oncles de Michael.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les élections municipales de 2014, remportées par John Tory, avaient été marquées par le désistement de Rob Ford, malade, au profit de Doug comme candidat à la mairie, et par le retour de Rob comme candidat dans le quartier 2. Michael, pressenti pour ce siège, s’était rabattu sur le TDSB, le conseil scolaire public de langue anglaise de Toronto, où il a été élu dans le quartier 1 qu’il a abandonné récemment… Vous me suivez?

Son grand-père Doug Ford Sr a aussi représenté cette circonscription à l’Assemblée législative de l’Ontario, toujours sous la bannière conservatrice. Aux derniers scrutins, les gens d’Etobicoke Nord ont cependant élu des Libéraux, tant à Queen’s Park (Shafiq Qaadri) qu’à Ottawa (la ministre des Sciences Kristy Duncan).

Jusqu’en 2013, Michael Ford portait le nom de son père Ennio Stirpe, qui purge une peine de 18 ans de prison pour tentative de meurtre. Il a pris le nom de sa mère Kathy Ford.

Le jeune élu promet de continuer de défendre les intérêts des contribuables et, comme Rob Ford, de répondre personnellement aux appels des citoyens.

Il affiche cependant une disposition moins abrasive, et on s’attend à ce qu’il adopte au Conseil municipal des comportements moins controversés. Mais il a tout le temps devant lui…

Les 44 quartiers électoraux («wards») de Toronto. Les quartiers 1 et 2 couvrent Etobicoke Nord.
Les 44 quartiers électoraux («wards») de Toronto. Les quartiers 1 et 2 couvrent Etobicoke Nord.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur