Vendanges en Provence

Partagez
Tweetez
Envoyez

Tandis que l’automne roussit les feuilles aux arbres et dore les grains sur les grappes, la Provence entre en ébullition. De Cassis, au bord de la mer Méditerranée, à Châteauneuf du Pape, les vignobles récoltent le raisin. Les vendanges en Provence, une période festive à ne pas manquer.

Septembre est le mois des vendanges. Le grain gorgé de jus scintille dans les vignes, attendant d’être cueilli. Chaque domaine (et ils sont nombreux dans la région) se prête à la tâche selon sa propre technique, ses traditions.

Ainsi certains vignobles de Cassis récolteront le raisin à la main uniquement, durant la journée, avec pour consigne de ne cueillir que les grains que l’on mangerait, afin de ne garder que les plus parfumés et les plus juteux.

Au pied de la montagne Sainte Victoire, non loin d’Aix-en-Provence, on choisit une technique plus industrielle avec le ramassage en machine de nuit. Proche d’Avignon, le fameux vin Chateauneuf du Pape, ne se fait qu’à partir d’une récolte manuelle traditionnelle, quand le raisin a bien chauffé sur un sol recouvert de gravier, arrosé par les pluies uniquement.

Cueillette la nuit

La plupart du temps, surtout pour la cueillette à la main, les vendanges se font la nuit ou tôt le matin pour garder une certaine température au raisin, préserver son arôme et empêcher l’oxydation de se faire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les champs de vignes, d’habitude vides, grouillent d’ouvriers, d’artisans, de machines, charrettes et chevaux. Les vignobles embauchent de la main-d’oeuvre en forte quantité pour réussir à récolter en un temps minimal le raisin qui sera garant de la cuvée 2016.

Le grain aussitôt cueilli est trié et amené au pressoir. Parfois laissé dans des cuves, tassé par son propre poids, il produit un premier jus que l’on fermentera. Pour le reste, les vignerons gardent leur secret…

Il va sans dire, qu’après la récolte, il y a dégustation, rires, chansons et que le coeur est à la fête. Les vendanges font partie du folklore provençal. Tout le monde peut y participer. Embauchés ou volontaires. Retraités, étudiants ou enfants.

Chevaux et charettes

Ponctuellement, en sortie familiale l’expérience est à faire (sauf si vous souffrez de lumbago ou de problème aux rotules; on reste quand même courbé et fléchi toute la journée).

Sécateur en main, on accompagne les chevaux et les charrettes dans les vignes puis on remplit autant de seaux que possible que l’on ramène en fin au domaine. Triage du grain. Passage au pressoir pour les plus traditionnels et aussi pour le folklore ou dépôt dans des cuves à fermentation. Le tout dans la joie et la bonne humeur.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Septembre est un mois où il fait encore beau et chaud. Où l’on aime passer du temps dehors et assister aux spectacles qui accompagnent les vendanges (troubadours, musiciens, costumes provençaux de mise), partager un verre (ou deux. Ou trois) de vin et se rappeler le bon vieux temps.

Si vous projetez un séjour en Provence, prévoyez l’automne pour ces réjouissances, vous ne le regretterez pas. Il est possible de faire les vendanges sur une demi-journée, une journée, une semaine ou la saison entière. Certains domaines d’ailleurs logent les participants aux vendanges et envoient une bouteille du cru, venant de la récolte à laquelle vous avez participé.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur