Une société en vase clos: les Amish de l’Ohio

Dans une famille amish, seuls les petits enfants se promènent tête nue.


4 septembre 2017 à 12h20

C’est dans l’Ohio qu’on trouve le plus grand nombre de congrégations ou communautés amish au monde. Une visite de trois jours permet de découvrir comment ces gens vivent à l’écart de la société moderne, selon la règle «Tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure».

Les Amish forment une communauté anabaptiste qui fut fondée en 1693 en Alsace par Jacob Amman (d’où le non Amish provient). Jésus-Christ est leur chef spirituel et le baptême a lieu vers 18 ans, soit à l’âge adulte.

Les Amish vivent des produits de l’agriculture et de l’élevage. Règle générale, une ferme comprend deux maisons, l’une pour les parents et leurs enfants, l’autre pour les grands-parents.

Depuis Toronto, ShortTrips.ca offre un tour intitulé Amish Country Adventure in Ohio. Pendant trois jours un guide amish nous fait visiter une maison typique, une ferme, une école, une boulangerie et une fromagerie. Il n’y a pas d’église; les gens se réunissent dans une maison pour chanter et écouter un long sermon chaque dimanche matin.

Les enfants fréquentent l’école pendant huit ans seulement. Ils sont tous dans la même classe, rarement plus de 35-40 élèves avec deux enseignants. On estime qu’il ne faut pas plus d’instruction formelle pour vivre dignement et selon les valeurs amish.

Établis en Ohio depuis 1808, les Amish totalisent environ 60 000 personnes réparties dans quelque 400 «paroisses». Selon notre guide, les Amish traditionnels dépassent de loin les Amish modernes. Ces derniers utilisent les tracteurs, mais aucune maison n’a l’électricité. «Cela empêche la télévision et Internet d’entrer.»

Un guide local, Lester Beachy, a publié le livre Our Amish Values où il écrit: «There is too much trash and immorality on television. We value our children, we try to protect them from harm.»

Le guide nous a annoncé un repas dans une famille amish, mais c’était une grande salle pour 50 personnes, avec aucune interaction. Des femmes servaient le poulet, le jambon, les pommes de terre pilées, les pâtes, la sauce et un choix de tartes. Pas de vin.

Parlant de vin, en Ohio on peut acheter de la boisson dans les dépanneurs, mais pas le dimanche.

Bien que l’enseignement amish soit basé sur la Bible, il n’y a pas de prêtres ou d’évêques. On ne reconnaît pas l’autorité du pape. Il y a Dieu, l’homme et la femme, dans cet ordre. La femme obéit à l’homme, bien que notre guide ait tenu à préciser que «la femme est égale à l’homme dans sa contribution à la société amish».

Femmes et adolescentes ne montrent pas leurs cheveux. Presque tous les hommes portent la barbe. Une famille n’a pas d’automobile (sauf pour le commerce). On se promène en boghei tiré par un cheval.

La fête de Noël est respectée, mais il y a ni décorations ni échange de cadeaux. Les chants religieux sont écrits dans un dialecte allemand et on parle un dialecte néerlandais. Les sermons sont prononcés en Pennsylvanian Deitsh.

Le port de bijoux est interdit. Ni bague de fiançailles ni alliance. Comment savoir si une femme est mariée? Elle s’assoit avec son mari lors des prières du dimanche.

J’ai demandé à notre guide comment des parents amish réagiraient en apprenant que leurs fils est gai ou leur fille  lesbienne. «Je n’en connais pas. Je crois qu’ils leur demanderaient de quitter la communauté amish.» Le mariage de même sexe est évidemment une abomination.

La communauté amish interagit avec le monde extérieur (c0mmerce, médecine, services publics), mais elle vit essentiellement en vase en clos, où simplicité, générosité et honnêteté sont rois et maîtres.

Une ferme amish comprend toujours deux maisons, l’un pour la famille, l’autre pour les grands-parents.
Une ferme amish comprend toujours deux maisons, l’une pour la famille, l’autre pour les grands-parents.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Écriture soignée et soyeuse

roman Lévesque éditeur
Journaliste-photographe dans plusieurs médias québécois, Jean-François Villeneuve a publié un premier roman intitulé Les chambres obscures. Le titre renvoie aussi bien à des pièces...
En lire plus...

24 mars 2019 à 9h00

Quiz : Gestation et espérance de vie

Épaulard
Quiz : Quelques questions sur la gestation et l'expérance de vie des animaux.
En lire plus...

24 mars 2019 à 7h00

Les Rangers ont le dessus sur les Maple Leafs

Les Maple Leafs étaient de retour à domicile samedi soir pour la dernière rencontre du samedi de la saison après avoir été sur la...
En lire plus...

23 mars 2019 à 23h54

Le Thunder prend sa revanche sur les Raptors

Mike Laviolle
Il y avait comme une odeur de phases finales, vendredi soir à l’Aréna Scotiabank, pour la rencontre qui opposait les Raptors de Toronto au...
En lire plus...

23 mars 2019 à 17h00

Les Québécois sont bourrés de contradictions

Le sondeur et conseiller en mise en marché Jean-Marc Léger raffine depuis plusieurs années son expertise de la mentalité des Québécois, qu’il explique dans...
En lire plus...

23 mars 2019 à 15h00

Regagner du muscle pour contrer le vieillissement

vieux
Moins loin, moins souvent: les déplacements des personnes âgées se réduisent avec l’âge. De nombreux aînés préfèrent rester à la maison et limiter leurs...
En lire plus...

Appropriation culturelle: pour ou contre un droit de regard sur la création?

appropriation culturelle
Le débat québécois entourant l’appropriation culturelle gagne toute la francophonie. Chez nous, la réflexion amorcée fait-elle davantage référence à un réflexe défensif ou à...
En lire plus...

23 mars 2019 à 11h00

L’élimination des frais de scolarité: illusoire

Glendon
Dans un monde idéal, il serait très agréable de ne pas avoir à payer de frais de scolarité à l'université. Cependant, lorsque les étudiants...
En lire plus...

23 mars 2019 à 9h00

Il ne resterait que 10 marsouins du Pacifique

Le prochain animal à être officiellement déclaré éteint sera peut-être le vaquita, ou marsouin du Pacifique. Avec seulement 10 individus, il est devenu le...
En lire plus...

23 mars 2019 à 7h00

Karen Vanderborght veut reconnecter les jeunes et les aînés

Jusqu’au 28 mars chez Trinity Square Video, l’artiste Karen Vanderborght partage avec le public son projet «Grey Matter». À l’aide de leur cellulaire et...
En lire plus...

22 mars 2019 à 18h50

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur