Une nouvelle Clinique de psychothérapie francophone

Trois Torontoises passionnées

clinique de psychothérapie francophone de Toronto

Monique Ryan, Isabelle Bonsaint, Catherine Desjardins.


15 janvier 2018 à 9h00

Trois amies psychothérapeutes, ayant en commun d’avoir travaillé au Centre francophone de Toronto, se sont associées récemment pour former la première clinique privée de psychothérapie francophone de Toronto.

Isabelle Bonsaint, Catherine Desjardins et Monique Ryan lançaient jeudi soir dernier leur site internet, psychotherapietoronto.com, entourées d’une trentaine de proches et de collaborateurs, au cours d’une réception à la galerie de l’Alliance française.

Pour cette seule soirée, on y exposait des oeuvres du peintre Oliver Heinrich, dont des détails émaillent les pages du site.

«C’est la seule clinique francophone du genre à Toronto», font valoir les trois femmes, qui ont visiblement beaucoup de plaisir à travailler ensemble et sont convaincues d’offrir un service unique. Originaires du Québec mais vivant à Toronto depuis plusieurs années, elles sont évidemment bilingues et offrent leurs services également en anglais.

Elles travaillent à partir de trois bureaux «le long de l’avenue Bloor», près des stations de métro Keele, Bathust et Broadview.

Monique Ryan, Isabelle Bonsaint, Catherine Desjardins.
Monique Ryan, Isabelle Bonsaint, Catherine Desjardins.

«La psychothérapie, c’est d’abord une rencontre», explique à L’Express Catherine Desjardins, psychologue clinicienne qui traite notamment la dépression, l’anxiété, le stress et les traumatismes. Sa pratique, dit-elle, est centrée sur «les objectifs de changement» de ses clients et clientes.

Les trois associées procèdent également à des évaluations psychologiques pour les réfugiés qui demandent la protection du Canada. Leurs services touchent aussi au déficit de l’attention et à hyperactivité, chez les adolescents comme chez les adultes, ainsi qu’aux phobies et aux problèmes obsessionnels compulsifs.

Catherine Desjardins a été directrice du module santé mentale du Centre francophone, où elle a travaillé pendant 10 ans. Isabelle Bonsaint y a travaillé 8 ans – «des années enrichissantes auprès d’une clientèle très diversifiée» – mais dès 2012 a ouvert un cabinet privé afin de mieux gérer sa vie professionnelle et familiale (elle a quatre enfants).

Monique Ryan, Isabelle Bonsaint, Catherine Desjardins.
Monique Ryan, Isabelle Bonsaint, Catherine Desjardins.

Monique Ryan a un parcours atypique, ayant pratiqué le droit au Québec avant de choisir la psychanalyse et le travail social à Toronto, et de suivre une formation spécialisée à New York… où son mari Marc-André Blanchard, ex-PDG de la firme d’avocats McCarthy Tétrault, est depuis deux ans… ambassadeur du Canada aux Nations Unies!

Mme Ryan a travaillé quelques années au Centre francophone de Toronto et en pratique privée. Comme ses deux collègues, elle conçoit la psychothérapie comme «un processus de collaboration entre le thérapeute et le client».

«En tant que Torontoises francophones», lit-on dans leur nouveau site internet, «nous savons à quel point il est réconfortant de se retrouver dans des circonstances où il est possible d’échanger en français. Nous croyons que ceci est particulièrement pertinent dans le contexte de la psychothérapie.»

L'artiste Oliver Heinrich devant l'une de ses oeuvres.
L’artiste Oliver Heinrich devant l’une de ses oeuvres.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Palmes académiques à la dame du ravin

Josette Bouchard Palmes académiques
Josette Bouchard, enseignante d'histoire et de géographie à la Toronto French School
En lire plus...

16 février 2018 à 12h12

Une campagne de sociofinancement pour l’album de Kyris

Affiche de sociofinancement premier album Kyris
Kyris n’en est pas à son premier projet, mais celui-ci, il le fait seul. La semaine dernière, ce chanteur-auteur-compositeur français établi à Toronto a...
En lire plus...

16 février 2018 à 11h00

«On parle comme des enfants analphabètes»

Roxann Guerrette
Les propos d’une étudiante acadienne enflamme le web
En lire plus...

16 février 2018 à 10h00

Maître Alexandre Blanchard

Alexandre Blanchard avocat
Dans la région de Toronto, il y a un grand nombre de juristes d’expression française. Cette semaine, je vous présente Maître Alexandre Blanchard. Depuis...
En lire plus...

16 février 2018 à 9h00

Irrigation sur commande pour réduire la consommation d’eau

Jared Stoochnoff AgInnovation
Il faut beaucoup de travail, et beaucoup d’eau, pour produire des arbres et des arbustes sains pour le secteur des plantes ornementales du Canada....
En lire plus...

16 février 2018 à 7h00

Objectif: une présence constante des langues officielles sur la place publique

Raymond Theberge CLO
La vision du nouveau CLO Raymond Théberge
En lire plus...

15 février 2018 à 10h00

L’épaulard capable d’apprendre des mots

Épaulard
Épaulards, baleines et dauphins utilisent une variété de sons pour communiquer entre eux
En lire plus...

15 février 2018 à 9h00

Le Roundup aussi cancérigène que l’amiante? On le saurait!

colza_Côte-d'Or_Bourgogne, Roundup, glyphosate
Si cet herbicide était aussi dangereux, on en aurait de meilleures preuves
En lire plus...

15 février 2018 à 7h00

Les écoles laïques réclament des règles d’admission «cohérentes» pour les écoles catholiques

Un Valentin qui n'est pas une déclaration d'amour...
En lire plus...

14 février 2018 à 16h24

Une chanson anglo-franco pour la Saint Valentin

Pour écrire Paris Amoureux, Mackenzie Kristjon a fait appel à la comédienne Iris Gardet-Hadengue
En lire plus...

14 février 2018 à 10h31

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur