Une famille française à la poursuite de son rêve NBA

JJ, Stéphanie et leurs enfants se sont lancés le défi de visiter tous les arénas de la NBA cette saison

En compagnie de Nav Bhatia, le super fan des Raptors.
Partagez
Tweetez
Envoyez

NBA en famille, c’est le nom du projet qu’ont mis en oeuvre Jean-Jacques Largeron, Stéphanie et leurs trois enfants pour assouvir leur rêve de vivre en direct une saison de la National Basketball League. Depuis le 22 octobre, ils parcourent les États-Unis et le Canada à bord d’un véhicule récréatif et veulent s’arrêter dans chaque ville où il y a une franchise de la NBA pour aller y voir un match de l’équipe locale.

D’ici le mois d’avril, la famille devrait avoir visité 28 villes, 29 arénas, et avoir vu jouer au minimum une fois chacune des 30 équipes de la plus prestigieuse ligue de basket-ball du monde. Le tout en ayant parcouru plus de 14 000 kilomètres sur les routes nord-américaines.

Après avoir débuté leur long voyage par le Minnesota, ils sont passés par Milwaukee, Chicago, Indianapolis, Cleveland et Detroit avant de franchir la frontière canadienne pour leur septième étape à Toronto.

C’est à l’occasion du match entre les Raptors et les Knicks de New York, mercredi dernier, que nous sommes allés à leur rencontre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’idée de ce projet nous est venue de notre dernier voyage à New York, il y a deux ans. Nous sommes allés au Madison Square Garden et l’expérience était extraordinaire», nous a confié JJ. «Je me suis dit, pourquoi ne pas faire toutes les autres salles.»

Un enrichissement culturel

Le périple a été minutieusement préparé. Propriétaires d’un bar à Biarritz, ils se sont assurés que les employés assurent l’intérim en leur absence. En plus de bénéficier d’un enrichissement culturel sans précédent et de la possibilité d’améliorer leur anglais, les enfants poursuivent leur scolarité par correspondance.

«On se laisse un peu de flexibilité sur le voyage. Par exemple, je n’ai pris aucune place de match en avance, car on ne sait jamais, on peut avoir des problèmes mécaniques avec le camping-car», explique JJ. «Je prends les places en général juste avant le match, car les prix ont tendance à baisser.»

Au-delà de vivre leur «rêve d’une vie» autour de leur passion pour le basket, NBA en famille vit une vraie expérience humaine avec de nombreuses rencontres à la clé. À Toronto, ils ont rencontré Stéphanie Taccon qui s’est muée en guide de la ville.

«C’est génial, elle nous a vraiment beaucoup aidés. Elle nous a même invités à manger chez elle avec sa famille.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une médiatisation inattendue

C’est à travers les réseaux sociaux que la famille partage son aventure avec une popularité grandissante plutôt inattendue. Aujourd’hui, NBA en famille compte plus de 8000 abonnés à son compte Instagram, plus de 2000 sur YouTube et près d’un millier sur Twitter, en plus d’avoir été repris par de nombreux médias, dont le diffuseur de la NBA en France BeIn Sport qui devrait commencer à les suivre prochainement.

«Honnêtement, on ne s’y attendait pas. Nous ne sommes pas journalistes, nous ne sommes pas cameraman ou quoi que ce soit. On fait juste les choses à notre sauce. Je pense que c’est ça qui plaît aux gens», confie JJ. «Quand tu regardes les matchs à la télé, tu ne vois pas tout ce qui se passe autour, avant et après le coup d’envoi. C’est ça qu’on essaie de montrer autour du basket. On va aussi au-delà en essayant un peu de faire une visite de chaque ville. Les gens vivent l’aventure à travers nous, c’est ça qui doit plaire.»

La disponibilité que montre la famille auprès des gens qui la suivent sur les réseaux sociaux n’est pas étrangère non plus au succès de cette aventure. En effet, JJ, Stéphanie et les enfants prennent le temps de répondre à la totalité des commentaires et n’hésitent pas également à faire appel aux suggestions, conseils des internautes.

Après Toronto, direction Boston

C’est ainsi qu’ils ont demandé à leurs abonnés de donner un nom à leur véhicule récréatif. Après avoir recueilli les suggestions, ils ont procédé à un tirage au sort, puis ont finalement choisi le nom eux-mêmes parmi les propositions, alors que le nom tiré au sort était Gilbert. C’est finalement la NB’House alias Gilbert qui est ressorti grand vainqueur. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ici la vidéo de la délibération finale très amusante.

View this post on Instagram

Qui nous aime nous suive !!! Trop marrant de recevoir des messages d’américains ou de canadiens nous disant… « on est derrière vous en voiture » 🤣 !!! La magie des réseaux 😉🏀🔥 #voyage #campincar #rv #nbhouse #roadtrip #nbaroadtrip #nbaroadtripfamily #basket #basketball #nba #usa #canada #toronto #enfamille #nbaenfamille

A post shared by NBA En Famille 🏀📸🎥📺🏙🚌 (@nbaenfamille) on

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

Après ce passage à Toronto, ils retournent aux États-Unis. Prochain arrêt Boston, avant de faire toutes les villes de la mégalopole américaine, puis de rentrer en France pour les fêtes de Noël. Ils reviendront ensuite en janvier, repartant de la Floride.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur