Les Raptors battent les Knicks et un record historique

126-98

Pascal Siakam a encore été le meilleur joueur sur le terrain, mercredi soir face aux Knicks. (Photo: Chris Young)
Partagez
Tweetez
Envoyez

En s’imposant facilement face aux Knicks de New York (126-98), les Raptors de Toronto ont remporté leur huitième victoire de la saison à domicile en huit rencontres disputées. Au-delà de ce bilan toujours parfait à domicile cette saison, ils ont signé par la même occasion leur 33e victoire consécutive face à un adversaire de la division de l’Atlantique. Il s’agit d’un record dans la NBA pour le plus grand nombre de victoires consécutives face à un adversaire de la même division (détenu précédemment par les Warriors avec 32).

Mercredi soir, pour le premier match du prodige canadien RJ Barrett au Canada, Toronto ne lui a pas fait de cadeau. Les Knicks n’ont vu le jour qu’en premier quart avant de sombrer sur le reste de la partie. Pascal Siakam a été à l’image de son équipe. Poussif en premier quart, il a ensuite passé la vitesse supérieure pour plier le match après trois quarts temps. Il termine avec 31 points et 8 rebonds en 30 minutes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les titulaires se reposent, les remplaçants s’éclatent

Les titulaires ont tous eu un match relativement tranquille et ont pu s’économiser en jouant 30 minutes ou moins. Seul OG Anunoby a foulé le parquet en quatrième quart. Il termine avec 13 points, 12 rebonds et 2 interceptions en 32 minutes. Cette soirée tranquille pour le cinq de départ a encore permis aux remplaçants de briller. Boucher termine avec 13 points et 12 rebonds, Terrence Davis 15 points, Hollis-Jefferson 12 et Malcom Miller 13 points en 13 minutes. Shamorie Ponds (4 points) qui évolue entre la G-League et la NBA a pour sa part inscrit ses premiers paniers en NBA.

Le fil du match

Avec une belle adresse de loin (5/10), les Knicks, emmenés par Julius Randle et ses 11 points, prennent le meilleur départ. Les Raptors sont menés de 8 points après les 9 premières minutes de jeu (19-27). Le premier temps mort pris par Nurse ne fait pas son effet habituel. Siakam est maladroit et force trop. New York prend 10 longueurs d’avance (19-29). Il faut un panier de Davis en seconde chance pour mettre fin à la série new-yorkaise et relancer Toronto (21-29).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La défense torontoise se veut plus présente en début de deuxième quart. Il en résulte un 8-3 pour les Raps qui recollent à 3 points en moins de 3 minutes (29-32). Le temps mort pris par Fitzdale ne calme pas les ardeurs torontoises. Le 8-3 se transforme en 11-3 après un panier plus la faute d’Hollis-Jefferson qui égalise (32-32). Une nouvelle bonne défense et un panier de Siakam plus tard, les Raptors sont devant (34-32). Ils reprennent un avantage de 8 points à la mi-parcours de la deuxième période, puis déroulent jusqu’à la pause (58-46).

Toronto enfonce le clou

La mi-temps ne refroidit pas les Torontois qui passent un 6-0 pour débuter le troisième quart et prendre 18 longueurs d’avance (64-46). Cette troisième période est à sens unique. Toronto déroule. Marc Gasol inscrit ses premiers points du match d’un tir primé (78-55). Après trois périodes, la victoire semble déjà promise aux Raptors qui mènent 89-69.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le quatrième quart permet à Nick Nurse de faire des expérimentations. Il débute avec un cinq composé d’OG Anunoby entouré de joueurs du banc. Cette formation-là maintient l’avance des Raptors et permet à Anunoby, Davis, Hollis-Jefferson et Miller de briller.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la première fois de l’histoire, quatre Canadiens sont sur un parquet NBA en même temps avec Brissett et Boucher côté Raptors et Barrett, Brzdeikis chez les Knicks. Sans surprise, les Raptors s’imposent finalement facilement et largement (126-98).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

Réactions

Pascal Siakam (ailier des Raptors): «(En deuxième mi-temps) nous avons juste amené plus d’énergie dans le jeu et nous avons joué plus dur. Je pense que quand vous jouez contre des équipes avec un faible bilan, vous voyez, vous ne démarrez pas avec l’énergie et la concentration que vous êtes censé avoir. Nous savons tous ce que nous devons faire pour gagner. Nous nous sommes donc repris en deuxième mi-temps. On en a parlé à la pause. Il fallait revenir avec plus d’énergie et plus concentrés.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Chris Boucher (intérieur des Raptors): (Sur les 4 Canadiens sur le parquet en fin de match) «Nous venons de loin. Maintenant, il y a de plus en plus de Canadiens. C’est définitivement plaisant de nous voir tous sur le terrain. Je pense que ça a pris très longtemps avant d’avoir autant de Canadiens dans la ligue.»

RJ Barrett (arrière des Knicks): «C’était génial (de jouer à Toronto). J’ai dit que j’allais essayer de prendre du plaisir. J’ai fait de mon mieux sur le terrain. J’espère avoir encore plein d’opportunités de jouer ici. […] J’ai eu beaucoup d’émotions. J’ai été si heureux toute la journée. Vraiment, pendant deux heures avant le coup d’envoi, j’essayais de me calmer. C’était génial d’être de retour à Toronto.»

 

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur