Une expérience immersive mémorable à Québec

La bibliothèque, la nuit

Une «forêt» dans l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Vous serez sans doute nombreux à retrouver la féérie de la ville de Québec lors de la période des Fêtes. Retour en famille ou avec des amis de longue date. Quoi de plus charmant que de déambuler sous la neige, dans le labyrinthe des petites rues de la basse-ville du Vieux-Québec et d’admirer les bâtiments des siècles derniers qui abritent jolies boutiques et bons restaurants?

Ces petites rues vous conduiront aux portes du Musée de la civilisation qui ouvre son coffre aux trésors de connaissances anciennes. La balade pour s’y rendre ainsi que la destination valent le trajet.

Le Musée propose, entre autres, une expérience sensorielle hors du commun mais très 21e siècle: La bibliothèque, la nuit.  Le visiteur est invité à pénétrer, presqu’à pas de loup, en petite meute de dix, dans le monde mystérieux du livre, de la parole, de l’écriture, mais surtout dans celui des bibliothèques à l’échelle internationale.

Une partie de l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)
Une partie de l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)

Manguel et Lepage

Inspirée de l’essai d’Alberto Manguel, l’exposition La bibliothèque, la nuit a été conçue et réalisée par l’homme de théâtre Robert Lepage et sa compagnie Ex Machina, pour célébrer le 10e anniversaire de la Grande Bibliothèque de Montréal, d’après une idée originale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Le 6 octobre dernier, l’exposition a reçu le prix Audiovisuel et multimédia Télé-Québec, remis dans le cadre des Prix de la Société des musées du Québec.

Grâce à la technologie VR 3D 360 degrés, le visiteur plonge dans l’exploration virtuelle de dix des plus fascinantes bibliothèques du monde. De plus, des livres rares et anciens, bien réels, de la collection du Séminaire de Québec y sont aussi exposés dans une lumière abbatiale. On y trouve des oeuvres anciennes du 15e siècle d’une valeur inestimable, tel un manuscrit sur parchemin, non paginé et enluminé, de Jules Verne (1828-1905).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des bibliothèques réelles ou imaginaires s’ouvrent virtuellement aux visiteurs: la bibliothèque de l’Abbaye d’Admont (Autriche), la bibliotheca Alexandrina (Egypte), la bibliothèque du Congrès (Washington), la Megabiblioteca José Vasconcelos (Mexico), la bibliothèque nationale et universitaire de Sarajevo (Bosnie), la bibliothèque du Parlement d’Ottawa (Canada), la bibliothèque Sainte-Geneviève(Paris), la bibliothèque universitaire de Copenhague (Danemark), la bibliothèque du temple Hase-dera (Kamakura, Japon).

L'entrée dans la «forêt» de l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)
L’entrée dans la «forêt» de l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)

Une forêt sensorielle

Dès son entrée dans l’exposition, le visiteur se trouve au milieu d’une reconstitution de la bibliothèque d’Alberto Manguel. Puis, il est invité à poursuivre son exploration dans une forêt, cœur de l’expérience scénographique.

Muni d’un casque exploitant une technologie d’immersion vidéo 360 degrés, le visiteur sélectionne la bibliothèque de son choix, d’un simple mouvement de l’œil. Magique!  Excitant! Par contre, gare à ceux dont la vue nécessite des lunettes. Il faut savoir s’ajuster afin de profiter de l’expérience.

Dans un espace attenant à l’exposition, une 11e bibliothèque, bien réelle cette fois, donne à voir au visiteur une sélection de livres rares et anciens qui, en huit thèmes, révèlent des trésors en provenance de la bibliothèque du Séminaire de Québec, tel que l’encyclopédie de Diderot et d’Alember, datant des années 1751-1765, ainsi que quelques objets puisés dans les collections du Musée.

Un hommage est rendu aux dix années d’existence de la Grande Bibliothèque de Montréal avec une édition de luxe de Poésies complètes 1896-1899 d’Émile Nelligan, puisée dans la collection patrimoniale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Tout à côté, dans une aire de repos, un livre sculpté par Guy Laramée s’offre à la contemplation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La bibliothèque, la nuit, selon Robert Lepage, «est une aventure étrange qui nous a amenés dans des lieux et des époques qu’on ne soupçonnait pas. Voyager dans le monde des bibliothèques nous ramène inévitablement à l’écriture. L’utilisation d’une nouvelle technologie pour l’exposition nous a ouvert des portes absolument extraordinaires et nous a incités à une nouvelle façon d’écrire. C’est un langage qui étonne, qui est plein de promesses surtout si on le jumelle au thème de la nuit avec son lot de mystère, d’inquiétude, de rêve et d’imagination. C’est aussi ça l’exposition: rendre justice à l’idée de dépaysement.»

Savoir et mémoire en vedette dans l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)
Savoir et mémoire en vedette dans l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)

Consignes

L’expérience La bibliothèque, la nuit reposant sur l’utilisation d’une technologie particulière, le nombre de visiteurs est limité à 40 personnes à l’heure. Tout visiteur dispose du temps nécessaire pour compléter le parcours.

Cette exposition est destinée aux 14 ans et plus.  Des laissez-passer sont disponibles chaque jour au comptoir d’accueil du Musée de la civilisation. Les plages de visite sont à la demi-heure. Aucune réservation ne peut être effectuée à l’avance.

Concepteur, créateur, inventeur, Robert Lepage ne cesse d’enrichir l’expérience artistique et culturelle du public d’ici et d’ailleurs. Cette exposition est appelée à faire le tour du monde. Mieux vaut en profiter pendant qu’elle nous est accessible. La bibliothèque, la nuit est présentée jusqu’au 2 avril.

Et, du coup, comme vous êtes à Québec, passez voir l’exposition Pierre Bonnard –  La couleur radieuse présentée jusqu’au 15 janvier, au Musée nationale des beaux-arts de Québec.

Diderot à l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)
Diderot à l’exposition La bibliothèque, la nuit (photo: Stéphane Audet, Icône)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur