Un voyage dans le temps miniature à la Galerie Glendon

Partagez
Tweetez
Envoyez

Laurent Vaillancourt collectionne depuis plusieurs années des objets de taille réduite et, depuis le 5 février, les présente à la Galerie Glendon. Une exposition qui porte le nom de Minute de Vie/Small Things Of Life. Elle se compose de divers objets miniatures tous présentés dans une lentille en verre.

Pour l’artiste franco-ontarien, cette collection a commencé un peu par hasard. Tout d’abord, sa sœur lui donne un stock de lentilles qu’elle avait elle-même récupéré sans jamais savoir quoi en faire.

Ensuite, alors qu’il débarrasse la maison de ses parents après leur décès, il commence à garder ces petits objets qui le font retomber dans l’enfance et revivre le temps passé. Heureux hasard, ils épousent parfaitement la taille des lentilles.

Ainsi commence un long travail de recherche pour compléter sa série.

Art et de linguistique

Si l’artiste apporte une importance au format miniature des objets du quotidien, son travail repose aussi sur les mots et la façon de les nommer. Tout un travail de linguistique complète sa démarche. Chaque objet dans sa lentille porte ainsi un titre qui se veut évocateur, généralement à connotation bilingue.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Laurent Vaillancourt porte une attention toute particulière à ces titres, qui font entièrement partie de l’exposition.

«Cela donne une pièce de lecture au spectateur», a-t-il expliqué lors du vernissage.

Sa collection allait donc dans les deux sens. Si parfois l’artiste avait l’objet avant le mot, dans certains cas il avait le mot en premier, et il lui fallait trouver un objet correspondant.

Laurent Vaillancourt a cité par exemple le cas de «Lame». Dans une lentille on retrouve une vieille lame de rasoir, où derrière est apposé le titre.

Il explique alors: «En français la définition est une bande plate qui coupe; en anglais, c’est l’incapacité de faire certains mouvements, en particulier en marchant. C’est donc tout à fait différent…mais en même temps une lame peut rendre lame!»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un lexique guide les spectateurs tout au long de leur visite, donnant la définition de chaque titre en français et en anglais. Une exposition qui prend encore plus d’ampleur dans l’ambiance bilingue du collège Glendon, comme l’a souligné Martine Rheault, la coordinatrice artistique du campus.

Travail de mémoire

Ces diverses bulles alignées les unes à la suite des autres dans un décor minimaliste permettent un véritable voyage dans le temps.

Les objets pour beaucoup appartiennent à une époque révolue: des vieux ciseaux de couture, des coupons de cinéma comme on en fait plus, des crayons de papier qui marquent une utilisation accrue, etc.

Cette présentation est donc aussi un travail de mémoire qui permet de retrouver des objets appartenant au passé.

Profitez jusqu’au 8 mars de l’exposition pour effectuer ce voyage dans le temps et aller voir ces petites choses.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur