Un village du sud de la France aux premières loges de la fin du monde


30 octobre 2012 à 11h01

Comment échapper à la fin du monde, le 21 décembre prochain? Rendez-vous à Bugarach, dans le sud de la France!

Difficile d’imaginer qu’avec ses 1231 mètres de haut, le pic de Bugarach (et le village du même nom) puisse échapper à un scénario catastrophe façon déluge. Pourtant, de nombreux «survivalistes» croient que ce petit sommet des Corbières résistera à l’apocalypse prévue pour le 21 décembre prochain, selon le fameux «calendrier maya».

De fait, depuis des siècles, le mont Bugarach fait l’objet de croyances surnaturelles. On lui a d’abord prêté des pouvoirs telluriques en raison de sa géologie particulière. Plusieurs y ont vu en effet une montagne inversée, il y a de ça des millions d’années, suite à une gigantesque explosion.

En réalité, ce massif est né, comme les proches Pyrénées, voilà 45 millions d’années lorsque les plaques ibériques et européennes se heurtèrent. Les couches sédimentaires se sont plissées, puis cassées et enfin chevauchées de sorte que les calcaires du Jurassique (-200 à -135 millions d’années) reposent désormais au-dessus de couches plus jeunes, des grès et des marnes du Crétacé (-135 à -65 millions d’années).

Magnétisme

Le prétendu magnétisme de Bugarach en aurait fait un haut lieu vibratoire connu des Templiers… et dérèglerait encore aujourd’hui les appareils électroniques. Les Wisigoths y auraient enterré l’Arche de l’Alliance. Et Jules Verne s’en serait inspiré pour imaginer l’entrée souterraine du Voyage au centre de la Terre.

Enfin, pour d’autres, la montagne serait en fait un «sas interdimensionnel», une sorte de porte des étoiles ou un vortex énergétique qui relierait plusieurs dimensions et qui s’ouvrirait au moment du jugement dernier.

Mais la croyance la plus récente ferait de Bugarach une véritable arche de Noé… car cette montagne contiendrait «un garage à Ovni». Et lorsque sonnera l’heure de l’Armageddon, les petits hommes verts embarqueront les Terriens réfugiés sur le promontoire.

Cette théorie de la base martienne date des années 1960 avec un roman de Jean d’Argoun. Des marcheurs disent avoir vu des OVNIS dans le secteur. Des scientifiques du CNRS et de la NASA seraient venus ici en mission secrète…

L’avant pire que la fin?

La rumeur que Bugarach survivrait à l’apocalypse est partie il y a environ deux ans sur internet sans que nulle ne sache identifier qui l’a lancée.

Sauf que dans le village de 194 âmes, certains ne sont pas contents. Depuis des mois ils sont envahis par une horde de survivalistes, de curieux et de journalistes, du NY Times, à CNN en passant par Aljazeera et Radio-Canada.

Le maire redoute l’arrivée de plusieurs milliers de personnes. Déjà toutes les chambres (à peine 100 lits) sont louées pour le 21 décembre. Le prix des maisons est monté en flèche ces derniers mois. Pourquoi dépenser tant d’argent si ce n’est que pour prendre un lift vers l’espace?

La journée fatidique, l’armée devrait être sur place, car on craint des vagues de suicides collectifs ou un sacrifice humain. Des gens en toges blanches ou nus se seraient déjà adonnés à des rites étranges. La «Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires» a placé la région sous surveillance.

Les charlatans aussi sont sur le coup: vente de «véritables pierres de Bugarach» pour environ 2 $ le gramme ou conservation de votre testament dans la montagne.

Le maire aussi entend profiter de cette notoriété subite: «Nous devons saisir ce moment pour nous faire connaître», a-t-il déclaré à Rue89. Il alimente la rumeur en vendant une carte postale qui représente un photomontage d’un OVNI au dessus du pic et songe à un festival de l’utopie pour commémorer ce 21 décembre.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur