De la fin du monde


9 janvier 2007 à 12h35

Non. Il ne s’agit pas de l’Apocalypse, ni de l’asphyxie de la planète par la pollution, ni par le déluge que va provoquer le réchauffement de la terre. La fin du monde se fera par l’extinction de la population. Plusieurs journaux, dont le Globe and Mail (10/6/06) ont lancé des cris d’alarme. La terre va se retrouver bientôt sans personne pour la cultiver et l’empoisonner.

C’est grave. Les Japonaises ne font plus que 1,25 enfant. La Corée, c’est pire: 1,08. Il doit y avoir quelque part des mères assez vicieuses pour ne faire que des quarts ou des huitièmes de bébés! D’autres 0,00. Ce sont les femmes des villes les principales responsables. Elles vont trop au cinéma. La campagne, où on prend son temps, semble plus propice à l’acte créateur.

Parmi les fautives, il y a aussi les riches, qui ne veulent pas s’embêter à torcher des mômes, les femmes libérées et les lesbiennes, qui attendent la découverte du moyen de faire porter les foetus par les hommes. Mais celles qui donnent le plus mauvais exemple seraient les universitaires. Elles ne pensent qu’à leur tête!

La réaction canadienne est d’abord venue d’Alberta où on se demande qui va payer les pensions, s’il n’y a plus de manants pour descendre dans les mines et pomper le pétrole. Calgary a montré l’exemple en décidant de supprimer ou alléger les impôts de toutes celles et de tous ceux qui voudront bien retrousser leurs manches et faire vite des enfants. Même chose en Australie où le truc semble marcher. Depuis qu’on y a instauré le régime fiscal favorisant les naissances, elles sont passées de 1,75 enfant à 1,85.

Croire en Dieu ne semble plus le remède à la dénatalité. Pourtant le pape continue à encourager la fornication à outrance, comme au bon temps biblique, où le slogan du Père Éternel était: croissez et multipliez! C’était l’époque où on n’hésitait pas à faire la chosette en famille. Rappelez-vous le pauvre Loth que ses filles enivrent pour qu’il leur fasse à chacune un enfant. Mais la religion moderne a proscrit l’inceste. Pour le moment.

Les Québécoises qui avaient, grâce au ciel, fait tellement d’enfants aux temps quasi bibliques de la Nouvelle-France, se sont mises à la modernité. Elles doivent en être à quelque 0,75 enfant? De quoi est-ce que ça a l’air? Pour les inciter à aller moins au cinéma, le gouvernement vient de leur promettre un beau paquet de dollars mensuels si elles veulent bien participer à la renaissance de l’espèce en danger.

Elles sont terribles! Mais il ne faudrait quand même pas donner tous les torts aux femmes. Il y en a qui ne sont pas aidées. Un mari distrait, mal équipé, fatigué, blasé…? D’autant qu’ils n’ont plus d’excuses, les hommes. Ils peuvent se requinquer avec Gravia, quasiment gratuit sur Internet.

Il y a cependant aussi des femmes qui n’arrivent pas à fabriquer le moindre embryon. D’où le succès des cliniques de fertilité, des banques de spermes, des clones, etc. Les nouveaux remèdes sont parfois si efficaces que les mères fertilisées se retrouvent avec des jumeaux voire des quintuplés. Une femme de 69 ans vient, à force de médicaments et de prières, d’accoucher d’un beau bébé.

Comme pour les autres espèces d’animaux en danger de disparaître, on va créer des fermes de reproduction d’enfants, sans père ni mère. Et si ça ne marche pas, dans un premier temps, on réduira le temps de grossesse à six mois. Pourquoi pas six semaines?

Ce qui me rappelle ce joli poème de Raymond Queneau:
Six mois de ventre il fut
Après, il a tété.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Analyste d’entreprise

ACCES Employment - An established company in the Health sector located in Mississauga is looking for a BA with great experience in MS Dynamics and preferable a BA or PMP certification. If...
En lire plus...

Représentant du service clientèle

MedicAlert Foundation Canada - Job Type:                           Full-Time Contract (3 Vacancies) Hours:                                 10:00 – 6:00 pm or 12:00 – 8:00 pm   Company Information: MedicAlert Foundation Canada (MAFCA) is the largest membership-based registered...
En lire plus...

Représentant du service clientèle bilingue

MedicAlert Foundation Canada - Job Type:                           Full-Time Contract Hours:                                 12:00 – 8:00 pm    Company Information: MedicAlert Foundation Canada (MAFCA) is the largest membership-based registered charity in Canada and it is the...
En lire plus...

Assistant général

Waterjet Cutting Company - Established and growing Waterjet Cutting Company located in Scarborough (Major Intersection Lawrence & Warden) is looking a team-oriented, enthusiastic, self-motivated and reliable individual. GENERAL HELPER JOB REQUIREMENTS Special requirement:...
En lire plus...

Immersion chez les militaires avec le docu Premières Armes

Premières armes
Jean-François Caissy aux Hot Docs
En lire plus...

18 avril 2018 à 12h00

Éducation catholique: échanges avec la France

AFOCSC
Partenariat entre six conseils scolaires franco-ontariens et deux maisons diocésaines françaises
En lire plus...

18 avril 2018 à 9h58

Le balado, média dépassé ou futuriste?

Baladodiffusion
Le succès dépend de la qualité et de l'originalité
En lire plus...

18 avril 2018 à 8h00

La post-vérité a un coût économique

fausses nouvelles
Le dédain pour les faits dans la société américaine n’a pas seulement un impact sur le débat démocratique, il génère aussi des coûts économiques...
En lire plus...

18 avril 2018 à 7h00

Non, les boissons gazeuses ne diminuent pas les risques de pierres aux reins

pierres rein
Si les experts en nutrition sont prompts à souligner que la meilleure protection contre les pierres aux reins est de boire de l’eau, et...
En lire plus...

17 avril 2018 à 10h00

Être à la mode, c’est tenter la mort

Fleuristes artificiels
«La mode a une relation avec la mort», selon Alison Matthews David, professeure associée à la School of Fashion de l’Université de Ryerson, de...
En lire plus...

17 avril 2018 à 8h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur