Un tournoi de soccer en salle chez les Algériens

Le premier coup de sifflet dimanche

football
L’Association algérienne du Grand Toronto organise à partir de dimanche un championnat de soccer masculin... en salle, heureusement!. (Photo: Magharebia via Wikimedia Commons)
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Association algérienne du Grand Toronto, fondée en juin dernier, organise à partir de dimanche une première activité sportive: un championnat de soccer masculin… en salle, heureusement!

L’idée germait dans l’esprit des membres de la direction de l’association depuis sa création. Elle se concrétisera dimanche, dès 11 heures, au gymnase de l’école élémentaire Charles-Sauriol du quartier The Junction.

Sport national en Algérie

Le projet a très vite été appuyé par les jeunes de la communauté algérienne. «On a eu beaucoup de demandes de la part de nos membres», précise Housseyn Belaiouer, cofondateur et président de l’AAGT.

Néanmoins, ce dernier n’est pas moins étonné du succès de cet événement, qui va rassembler quatre équipes, soit 28 joueurs. «On a vendu la moitié des places dès le premier jour de l’ouverture des inscriptions. On est super contents», témoigne le président de l’association.

Il ne restait plus que deux places jeudi.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
association algérienne toronto
Les membres du conseil d’administration de l’AAGT: Sofian Fernandes, Lila Ourari, le président Housseyn Belaiouer, Souhila Benabadji, Hocine Boudhar, Fayza Abdallaoui.

Absence de commandites

L’AAGT regrette tout de même que la participation soit payante. Il faut s’acquitter de 55 $ pour jouer à tous les matchs du championnat, qui s’étend sur 10 semaines.

«Nous voulions que cela soit gratuit, mais nous n’avons malheureusement pas trouvé de commandites», explique Housseyn Belaiouer à L’Express. L’association a dû ainsi louer le gymnase de l’école Charles-Sauriol et acheter du matériel, comme des buts et des dossards.

Assurer une «vitalité communautaire»

«On souhaitait avant tout rassembler et faire interagir entre eux les membres de l’AAGT. Mais le but est aussi de s’ouvrir aux jeunes des autres communautés», précise le cofondateur.

«On pourrait développer le concept, faire quelque chose de plus professionnel, et élargir notamment le nombre des équipes.»

De même, l’AAGT souhaite proposer des activités sportives également aux femmes, voire des activités mixtes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur