Un show père-fils qui mélange les arts

Expo-Concert de Joe, Joël et Joel au Gladstone

Partagez
Tweetez
Envoyez

Joe Fafard, 71 ans, est célèbre pour ses sculptures. Ses Running Horses occupent l’extérieur de la Galerie nationale du Canada. Ses vaches de bronze paissent devant le Centre Dominion à Toronto. Son fils Joël, 44 ans, lui, est plutôt branché musique. Il a été finaliste du prix Juno. Avec sa guitare, il chante du roots-rock et du blues.

Ensemble, ils se sont lancés dans une tournée canadienne originale. Partis de Regina, ville d‘origine de la famille Fafard, le 15 octobre, ils seront à l’hôtel Gladstone de Toronto le 12 novembre.

À chaque escale, ils investissent une salle pour y présenter un spectacle expo-concert étonnant, A Tune to Art.

Joe expose ses nouvelles sculptures. Puis les lumières s’éteignent et Joël, accompagné de son collaborateur le guitariste torontois Joel Schwartz, monte sur scène pour un concert d’une heure environ. Lorsque les lumières se rallument, le public peut continuer à admirer les œuvres de Joe. La soirée dure environ trois heures.

Idée de Joël

Ce show père-fils est une idée du dernier, qui voulait depuis longtemps faire «quelque chose» avec son paternel.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La mise en œuvre a nécessité un effort logistique important, dont Joe est assez fier. «Il a fallu bien planifier l’affaire. L’exposition doit s’adapter à l’espace dont on dispose dans les salles, qui sont toutes différentes. On doit constamment changer des choses», explique-t-il.

Il a réalisé spécialement pour l’occasion les 17 sculptures exposées. Comme il s’agit aussi d’une traversée du pays, Joe s’est éloigné de ses thèmes de prédilections, les animaux et personnages ruraux. Il a conçu des animaux sauvages, que l’on retrouve dans le pays. Un raton-laveur, un orignal, un caribou… ainsi que quatre figures animalières mythiques, s’inspirant de légendes.

«Avec ces œuvres, je voulais que le Canada soit valorisé. Je souhaitais faire un animal qui représente chaque coin», ajoute le récipiendaire de l’Ordre du Canada.

Blues et roots-rock

Certains noms de ses œuvres rappellent les titres joués par son fils pendant le concert, comme Trouble and Mind, qui représente le raton-laveur, ou Long Black Veil, le corbeau.

Joël et Joel, sur scène, viennent donner un nouveau souffle aux anciens classiques de roots et de blues du sud, avec l’album Borrowed Horses.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Je ne suis pas quelqu’un de très musical», confie le père. Joël, lui, est tombé amoureux de la guitare étant petit. Il a tracé sa route en musique, et a fait carrière, quittant la terre familiale de la Saskatchewan pour s’installer en Colombie-Britannique. Mais le musicien n’a pas oubli ses racines rurales, que l’on retrouve dans ses morceaux.

Le public qu’ils ont rencontré au cours de leur périple est enthousiaste. Cette collaboration artistique familiale intrigue et fait des ravis. «L’art et la musique sont quand même des domaines très différents», conclut Joe.

«Mais ce qui est intéressant c’est cette connexion qu’on arrive à créer, entre père et fils. Je pense que c’est ça que les gens aiment.»

Renseignements

A Tune to Art à l’hôtel Gladstone
1214 ouest, rue Queen
Mardi 12 novembre 19h – 23h. Prix d’entrée : 25$

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur