Un roman graphique sur le harcèlement

L'artiste Coco Guzman
Partagez
Tweetez
Envoyez

Au cours de quatre ateliers de création artistique animés par l’artiste Coco Guzman, des femmes immigrantes francophones à Toronto vont concevoir un roman graphique autour de la problématique de la violence et du harcèlement.

Porté par l’organisme OCASI (Ontario Council of Agencies Serving Immigrants), ce projet est piloté, pour son volet francophone, par l’organisme provincial MOFIF (Mouvement ontarien des femmes immigrantes francophones) en partenariat avec Oasis Centre des femmes pour Toronto. Le premier de ces quatre ateliers a eu lieu le dimanche 23 octobre.

Le roman graphique créé par le groupe francophone rejoindra trois autres oeuvres développées par trois groupes anglophones. L’ensemble sera traduit en dix langues. Ces outils de sensibilisation des femmes immigrantes seront lancés dans le courant des mois de février et mars dans toute la province.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Cette campagne d’éducation publique unique en son genre voit les organismes francophones et anglophones collaborer autour d’une approche innovante», disent les initiatrices du projet.

Un outil d’éducation pour promouvoir les relations saines sera également développé afin de permettre de sensibiliser et outiller les intervenants de première ligne francophones et bilingues à intervenir sur le sujet auprès de leur clientèle en utilisant les informations du livret.

«Nous sommes ravies de cette opportunité de collaboration avec OCASI et de voir l’enthousiasme et l’engagement de ce groupe de femmes francophones à partager leurs expériences et à créer ce roman», indique le conseil d’administration du MOFIF. «Nous avons hâte de le partager avec le comité-aviseur des organismes et avec l’ensemble de la communauté.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur