Un rendez-vous littéraire radiophonique

Sophie Perceval, Jérémie Laniel, Anne Forrest-Wilson et, à l’écran, Hervé Le Tellier, lors de l’enregistrement de L’Écriture en mouvement chez Augustus Jones
Sophie Perceval, Jérémie Laniel, Anne Forrest-Wilson et, à l’écran, Hervé Le Tellier, lors de l’enregistrement de l’émission-pilote chez Augustus Jones.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Une animatrice de radio et des chroniqueurs dans une boutique de meubles de Toronto convertie en café littéraire, où l’on discute pendant une heure des nouveautés du livre francophone des cinq continents, en plus d’interviewer une personnalité et de jouer avec un oulipien à Paris.

C’est la formule de Quatrième de couverture, une future émission mensuelle de radio imaginée par Anne Forrest-Wilson et ses amis de L’Écriture en mouvement, réalisée par Philippe Burnet de Machine Gum Productions, la boîte qui signe déjà quelques productions d’Unis TV.

Toute l’équipe était rassemblée samedi chez Augustus Jones, la boutique de meubles du quartier Riverside (Queen & Broadview), pour enregistrer un épisode-pilote de la série qui, si tout se passe comme prévu, débuterait en septembre sur les ondes de CHOQ FM.

L’émission sera également disponible sur le web et offerte à d’autres radios du pays et de la francophonie internationale.

Une quarantaine de personnes avaient été invitées à assister à cette avant-première, qui s’est déroulée sans trop d’anicroches et qui augure bien pour la vraie diffusion.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’animatrice Sophie Perceval était entourée des chroniqueurs Denise Truax (la directrice des Éditions Prise de parole à Sudbury), François Paré (prof de littérature à Waterloo) et de Jérémie Laniel (libraire à Rosemère), qui ont présenté tour à tour et discuté de romans ivoirien, haïtien et suisse.

L’invité spécial via Skype, le chanteur et poète louisianais Zachary Richard, a relaté sa découverte fascinante de la littérature des «gens de couleur libres», les métis qui n’ont jamais trouvé leur place dans la société blanche ni chez les esclaves noirs, et qui sont éventuellement partis en France.

Au début de l’émission, l’oulipien Hervé Le Tellier, lui aussi présent via Skype pour le bénéfice de l’audience, a reçu son devoir: écrire deux «quatrièmes de couverture» pour des romans fictifs de Guillaume Musso et de Marguerite Duras en utilisant certains mots – tâche dont il s’est acquitté facilement et qui a suscité des applaudissements.

L’Oulipo, qu’affectionne Anne Forrest-Wilson, est un petit groupe d’écrivains français qui jouent avec l’écriture sous contrainte – par exemple écrire un livre sans la lettre «e» (La disparition de Georges Perec) ou encore faire écrire à 24 écrivains un roman sur Samuel de Champlain en 24 heures dans le train Halifax-Toronto (l’événement Les 24 heures du roman en octobre 2015).

La productrice Anne Forrest-Wilson participe également à l’émission en livrant ses 10 coups de coeur littéraires du mois. Enfin, une chroniqueuse de «l’insolite», Corinne Cayez, vient apporter une touche déjantée dans cet ensemble.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au cours de la série, les gens qui participeront au café littéraire auront l’occasion, après l’enregistrement de l’émission, de discuter des romans présentés par les chroniqueurs, qui seront par ailleurs vendus sur place par la Librairie Mosaïque.

C’est donc une heure mensuelle bien remplie sur la littérature de toutes les francophonies que promet Quatrième de couverture.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur