En partenariat avec
Conseil scolaire Viamonde

Un petit test de français pour la fin de l’année scolaire

Anglicimes 101,1

20200528_151715
À vos papiers et crayons!
Partagez
Tweetez
Envoyez

On sait à présent que les écoles ne rouvriront pas leurs portes avant le mois de septembre. Donc, pas d’examens finals si typiques de la fin de l’année scolaire.

Si certains élèves sont très contents de s’en tirer avec un projet comme tâche finale, que leurs professeurs mettront en ligne bientôt, d’autres pourraient être en manque d’évaluations plus traditionnelles.

Alors, pour les jeunes, et même pour les moins jeunes, qui voudraient tester leurs connaissances en français, voici un petit test préparé spécialement pour vous.

Anglicismes

Voici cinq phrases où se cachent quatre anglicismes. Les réponses et les explications suivent. Bonne chance!

  1. J’ai signalé le numéro de téléphone correctement, mais c’était un numéro de télécopieur.
  2. Malheureusement, un de ses copains a des problèmes monétaires en ce moment.
  3. Dû à son hypersensibilité, elle évite les lieux très bruyants.
  4. Jusqu’à date, ce sont les seuls renseignements dont nous disposons.
  5. On nous a demandé d’apposer nos initiales à côté de notre nom.

Réponses:

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les fautes se trouvent dans les phrases 1 à 4 (signalé le numéro/problèmes monétaires/dû à/jusqu’à date)

Explications:

1. Le verbe «signaler» a trois sens:

  • annoncer par un signal ou des signaux
  • indiquer par un signe
  • attirer l’attention de quelqu’un pour lui faire connaître ou remarquer quelque chose

On peut signaler, par exemple, une personne ou une chose comme le départ d’un marathon ou une phrase fautive, mais pas un numéro de téléphone qu’on fait en combinant des chiffres.

Il vaut mieux employer d’autres verbes comme «composer» ou «faire» quand il s’agit d’un numéro de téléphone.

Par contre, la sonnerie qu’émet le téléphone quand on nous appelle, est bel et bien un signal. Donc, on compose un numéro et la sonnerie qui en résulte signale un appel entrant.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

IMG_256
On compose ou fait un numéro de téléphone.

2. Monétaire

Le sens de l’adjectif monétaire est limité principalement à «relatif à la monnaie, à sa fabrication, à sa valeur». Le mot s’applique à la monnaie d’un pays, d’une région, et non pas à la monnaie qu’on a dans ses poches.

Par conséquent, il n’a pas le même sens que le mot anglais «monetary» et il n’est pas non plus synonyme des mots «financier» ou «pécuniaire».

En effet, la monnaie est une unité de mesure de la valeur économique ainsi que les pièces et les billets qui représentent cette unité.

Au Canada, notre monnaie est le dollar canadien. Par conséquent, si on parle de «problèmes monétaires», ce sont ceux qui touchent notre dollar, et plus particulièrement sa valeur par rapport à d’autres monnaies comme le dollar américain, l’euro ou le yuan en Chine.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Donc, on utilise correctement le terme en parlant de la politique monétaire d’un pays ou d’une crise monétaire mondiale. On dira aussi «système, réforme, marché, art monétaire». On n’a qu’à penser à la Monnaie royale canadienne à Ottawa.

L’adjectif «pécuniaire» signifie «qui est relatif à l’argent, qui consiste en argent». On peut parler de «soucis pécuniaires» ou de «raisons pécuniaires» qui motivent une décision. Il s’agit surtout de l’argent d’un particulier comme dans «problèmes, peines, sanctions, clauses, dispositions, aspects, avantages pécuniaires».

Attention à l’orthographe. Les termes «pécunier» et «pécunière» ne figurent pas dans le dictionnaire!

Le mot «financier» veut dire «relatif aux ressources d’argent, aux finances publiques» et met l’accent sur l’origine de l’argent, sur les ressources pécuniaires, sur les revenus. À titre d’exemple, on parlera «d’embarras financiers». Il s’agit surtout de l’argent d’une société, d’un organisme ou du milieu des affaires.

IMG_256
La monnaie canadienne.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’autres exemples de bon aloi:

  • La hausse des moyens monétaires a été constante.
  • Pour des raisons pécuniaires, le couple a décidé de louer son sous-sol.
  • Le gouvernement avait instauré une politique d’austérité financière.

3. Le mot «dû»

Le mot «dû», avec l’accent circonflexe au masculin singulier pour le distinguer de son homonyme «du», signifie «que l’on doit». C’est le participe passé du verbe «devoir».

On dira correctement que «un compte est dû à la fin du mois». Mais le participe passé français n’a pas les sens de «qui doit arriver, attendre, être attendu, être mûr pour, avoir besoin de, faire grand bien» qu’on lui prête parfois.

Regardez les exemples suivants:

  • Je suis due pour une coupe de cheveux. (fautif)
  • Une coupe de cheveux me ferait grand bien. (correct)
  • Nous sommes dus pour des vacances. (fautif)
  • Nous avons besoin de/nous sommes mûrs pour des vacances. (correct)
IMG_256
Une coupe de cheveux lui ferait du bien.

L’expression «(être) dû à» s’emploie de façon légitime au sens de «causé par» ou «attribuable à», mais ne doit pas se retrouver en tête de phrase ou de proposition là où les expressions « à cause de, en raison de, parce que, étant donné, du fait de, par suite de, à la suite de, grâce à» conviendraient mieux comme dans les exemples qui suivent:

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
  • Le retard de l’autobus est dû aux travaux sur l’autoroute. (correct)
  • Dû au mauvais temps, les écoles sont fermées. (fautif)
  • En raison du mauvais temps, les écoles sont fermées. (correct)

L’expression «passé dû» sur un compte ou une facture est fausse, elle aussi. À sa place, on préférera «échu, arriéré, en souffrance».

Voici quelques exemples:

  • La facture du téléphone n’est pas encore passée due. (fautif)
  • La facture du téléphone n’est pas encore échue. (correct)

4. L’expression «(jusqu’) à date» est à proscrire

Il faut lui préférer des tournures comme «à jour, à ce jour, jusqu’à ce jour, jusqu’à présent, jusqu’à maintenant, jusqu’ici» selon le cas.

Voici quelques exemples:

  • Jusqu’à date, tout marche à merveille. (fautif)
  • Jusqu’ici, tout marche à merveille. (correct)
  • Il faut mettre les dossiers à date. (fautif)
  • Il faut mettre les dossiers à jour. (correct)

Vos résultats

Si vous avez eu 4 ou 5 bonnes réponses, bravo! Trois bonnes réponses? Une petite révision serait de mise. Et si vous avez eu moins de trois bonnes réponses, je vous recommande fortement le «cours» (en fait, c’est un jeu très amusant) «Anglicismes 101».

En partenariat avec

Conseil scolaire Viamonde

Chez Viamonde, tout élève peut développer son plein potentiel. Dans nos écoles, nos professionnels dévoués et compétents encadrent les élèves dans une atmosphère favorisant la croissance et le succès de chaque jeune. Cliquez ici pour en savoir plus!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur