Un incubateur d’entreprises alimentaires

Précieuse assistance pour les artistes de la cuisine

foodstarter-kitchen-1024x683

17 avril 2017 à 23h52

Un incubateur d’entreprises alimentaires de Toronto aide des entrepreneurs à donner des ailes à leur entreprise naissante.

Food Starter offre, à faible coût, des installations de préparation, de transformation, d’emballage et d’entreposage des aliments aux entrepreneurs débutants, ainsi que des cours sur les aspects clés de l’industrie alimentaire, comme la salubrité, la conformité aux règlements, l’étiquetage, la comptabilité, la commercialisation, la gestion des affaires et les ressources humaines.

Le Toronto Food Business Incubator a conclu un partenariat avec la Ville de Toronto pour obtenir du financement de Cultivons l’avenir 2 – un programme fédéral-provincial – afin de créer Food Starter en novembre 2015.

«Beaucoup de participants ont d’excellentes recettes, mais ne possèdent pas toutes les connaissances nécessaires pour diriger une entreprise alimentaire», explique Carlos Correia, gestionnaire des installations de Food Starter. «Nous abordons tous les aspects de la création d’entreprise pour combler les lacunes d’information qui les empêcheraient de progresser.»

Les 24 clients du programme d’incubation Food Starter sont de nouveaux entrepreneurs qui bénéficient d’un accès à des installations communes, selon les besoins, pour élaborer ou perfectionner de nouvelles recettes, accroître leur production ou se préparer à commercialiser leur premier produit.

Farine de grillons

Esther Jiang a suivi la formation pour lancer Gryllies, une gamme de sauces pour pâtes hyperprotéinées à base de farine de grillons provenant d’Entomo Farms, à Norwood, à l’est de Peterborough.

«Food Starter nous a menés sur la voie de la réussite. Dans le domaine de l’alimentation, il y a de nombreux facteurs à prendre en considération, et cet incubateur établit les bases qui nous permettront de conquérir le marché», dit-elle. «Sans l’aide de Food Starter, tout aurait été 20 fois plus long, et je ne sais pas si j’aurais persévéré.»

Les clients profitent d’un accès à long terme aux sept accélérateurs de Food Starter. Ils peuvent apporter leurs propres équipements dans des installations spécialisées et continuent à recevoir du soutien et des conseils des experts de Food Starter et des autres entrepreneurs.

Jaswant’s Kitchen est une entreprise familiale de mélange d’épices indiennes qui, selon la copropriétaire Simi Kular, était prête à se doter de ses propres locaux pour accroître sa production et intensifier ses activités.

«Food Starter nous a enseigné toutes les facettes d’une installation de production alimentaire, de la salubrité à la lutte antiparasitaire, en passant par les bonnes pratiques de fabrication», explique Mme Kular. «Les enseignements des experts et des autres entrepreneurs sont inestimables; l’esprit de collaboration qui règne fait qu’il est agréable de venir travailler chaque jour.»

Café infusé à froid

M. Correia indique qu’en définitive, l’objectif est d’amener les entrepreneurs à atteindre une échelle qui dépasse la capacité du programme d’accélération et à s’installer dans leurs propres locaux, comme l’a fait Rob Fuller de l’entreprise The Duke Brothers. M. Fuller a réussi à propulser son entreprise de café infusé à froid après moins d’un an de participation au programme d’incubation, et il est maintenant prêt à aller encore plus loin.

«J’avais une idée, mais je ne savais pas trop où me diriger et je n’avais pas vraiment de base. J’ai beaucoup appris en suivant les cours du programme Food Starter et en utilisant les installations mises à ma disposition», explique-t-il. «On vous encourage à prendre de l’expansion, on comprend votre entreprise, et les affaires croissent rapidement depuis que j’ai commencé à diriger mon commerce grâce au soutien que j’ai reçu.»

Selon M. Correia, Food Starter répond à un besoin crucial de formation et de soutien en début de projet pour les nouvelles entreprises alimentaires de Toronto, et les installations offertes par l’incubateur sont très prisées.

«Notre objectif principal est de développer des entreprises. Nous créons des emplois et nous voyons déjà des résultats concrets puisque des entreprises participant au programme Food Starter embauchent du personnel à mesure qu’elles prennent de l’expansion», dit M. Correia.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassestkaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

L’humoriste préféré des Français revient en anglais

Gad Elmaleh à Los Angeles (Photo: Todd Rosenberg Photography)
Oh My Gad le 11 novembre au théâtre Queen Elizabeth
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h40

Annulation d’Énergie Est: des raisons strictement économiques?

pipeline
Remplacé par Keystone XL: Donald Trump plus proactif que Justin Trudeau.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h30

À millénial, millénial et demi

Le nouveau chef du NPD canadien, Jagmeet Singh.
Nos trois chefs politiques fédéraux sont «jeunes»
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h25

Maître Jesse Gutman

Maître Jesse Gutman
Agent de grief au Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h20

De plus en plus facile d’obtenir la citoyenneté canadienne

citoyennete
On n'a même plus besoin de vouloir résider au Canada.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h15

Francophonie des Amériques: des liens qui se multiplient

centre_franco_ameriques_logo
On est 33 millions dans le Nouveau Monde
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h10

Le lac Érié à nouveau envahi par les algues

L'ouest du Lac Érié, le 26 septembre. (Photo: NASA)
Au banc des accusés: les engrais utilisés par les fermiers.
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h05

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur