Un gros comité consultatif pour la musique

Ville de Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un comité consultatif d’une trentaine de personnes, co-présidé par le conseiller municipal Michael Thompson, orientera les initiatives économiques et culturelles de la Ville de Toronto en appui à l’industrie de la musique.

Créé en décembre dernier suite à un vote au Conseil municipal, le comité s’est réuni pour la première fois et a été «solidifié» la semaine dernière par le choix de la chanteuse et comédienne Amanda Martinez comme autre co-présidente.

«La vaste expérience représentée par les membres du comité reflète le formidable talent présent dans l’industrie de la musique à Toronto», a déclaré Michael Thompson.

En plus d’artistes indépendants (comme Amanda Martinez, qui siège également au comité organisateur des Jeux PanAm de 2015), le nouveau comité comprend des représentants de grandes salles et d’événements comme le Conservatoire Royal, le Roy Thomson Hall, Luminato et NXNE, ainsi que des producteurs comme Sony et Warner Chappell, des gérants d’artistes comme Coalition Music et Ticket Master, et des organisations comme la SOCAN et l’Orchestre symphonique de Toronto.

Accueil favorable

Aucun artiste ou organisme francophone n’est immédiatement apparent dans cette liste, quoique Mervon Methta, le directeur du Conservatoire Royal, est parfaitement bilingue et accueille régulièrement des artistes et spectacles francophones, notamment la série Chansongs ce vendredi.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des musiciens et diffuseurs franco-torontois de spectacles, interrogés par L’Express, n’avaient pas entendu parler de la création de ce comité, qu’ils accueillent cependant très positivement.

«Ce sont des gros joueurs de l’industrie musicale torontoise», commente Jacques Charette, organisateur du festival automnal Francophonie-en-Fête. «C’est quand même une bonne nouvelle que de développer un plan stratégique dans ce secteur économique qui génère des revenus important pour la ville.»

«Je trouve que c’est très intéressant et que ça pourra amener de nouvelles initiatives culturelles dynamiques à Toronto», de dire Sophie Bernier, coordonnatrice du volet culturel du Centre francophone de Toronto. «Il existe aussi toute une vie culturelle en français à Toronto; on retrouve chez nous des artistes très talentueux; il serait intéressant d’établir un dialogue avec ce nouveau comité afin de permettre le rayonnement de la culture francophone torontoise».

De son côté, l’enseignant et musicien bien connu Bernard Dionne «verrait un membre de l’Alliance française sur ce comité, puisque l’Alliance est le principal producteur de musique française à Toronto». Le Drake devrait y être aussi, selon lui.

L’industrie musicale est en changement depuis l’arrivée du iPod et de Youtube, commente Bertnard Dionne. «Je peux voir que de moins en moins d’artistes sont de grosses vedettes, par contre beaucoup d’artistes indépendants font des vagues grâce aux médias sociaux et Youtube (Justin Bieber) avant d’être appuyés par une compagnie. Donc de l’appui au niveau municipal pour des événements, festivals, etc., c’est une bonne chose.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bloor Street Culture Corridor

Coïncidence: le directeur de l’Alliance française de Toronto, Thierry Lasserre, rencontrait vendredi le conseiller Michael Thompson, qui pilote aussi le dossier du «Bloor Street Culture Corridor», dont ferait partie l’AFT avec le Conservatoire Royal, le Musée Royal, l’ensemble baroque Tafelmusik, le musée de la chaussure Bata, les centres culturels autochtones, japonais, italiens et quelques autres institutions du quartier.

Ce corridor, dont la création serait annoncée au printemps, permettrait aux centres culturels d’accroître leur visibilité avec des bannières, un site web, etc.

Au sein d’une programmation qui comprend aussi des expositions, conférences et rencontres littéraires, l’Alliance française accueille régulièrement des concerts de jazz et classique, des cabarets-chanson et d’autres événements musicaux. L’an prochain, l’AFT inaugurera une nouvelle salle de 140 places encore mieux adaptée à ces spectacles que l’actuelle galerie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur