Un geste d’enfant devient le premier livre de KATA éditeur

Préoccupations sociales et écologiques

Comment transformer une banane en vélo est le premier livre de Jerry Dougherty.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Il y a environ un an, à Englehart, dans le Témiscamingue ontarien, une enfant est venue cogner à la porte de Jerry Dougherty et lui a demandé une banane.

C’était une demande étrange venant d’une enfant qu’elle ne connaissait pas, mais elle lui en a donné une. «Une heure plus tard, elle est revenue avec six amis. J’étais super confuse: ils m’ont donné une cafetière.»

Elle ne l’a pas acceptée tout de suite, croyant à une blague, mais les enfants lui ont expliqué «qu’ils avaient échangé ma banane pour un toonie avec un voisin, ensuite ils ont échangé ce toonie pour un livre de recettes et ils ont éventuellement obtenu la cafetière, et tout avait commencé avec ma banane».

Histoire pour enfants

Cette histoire vraie est à l’origine du livre pour enfants Comment transformer une banane en vélo, paru en avril chez KATA éditeur, avec les dessins de Ravy Puth.

«Quand j’y ai repensé, je me suis dit qu’ils étaient sur une piste intéressante. J’ai cru qu’en exposant ce geste de générosité spontanée à travers mon positivisme, quelque chose de positif en émergerait.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Effectivement, après qu’elle ait partagé ce récit insolite sur Facebook, Luca Palladino, qui lançait une toute nouvelle maison d’édition de livres pour enfants à Montréal, l’a contactée pour la transformer en livre. Les deux se sont connus dans le cadre de Ville lecture, un festival d’auteurs à Sudbury.

Comment transformer une banane en vélo est le premier livre de Jerry Dougherty.

Payer au suivant

C’est l’idée du «payer au suivant» que Jerry Dougherty a trouvé intéressante, et c’est ce qu’elle a voulu démontrer: des actes de gentillesses entraînent d’autres actes de gentillesse.

Elle constate que d’aider son prochain est plus facile et naturel dans les petites villes comme Englehart, alors elle espère que le message pourra faire son chemin dans les grandes villes. «Je crois sincèrement que si vous voulez voir des changements positifs dans le futur, vous devez commencer avec vos enfants», avance l’auteure.

L’histoire et les illustrations contiennent beaucoup de sujets actuels que les parents et les enseignants voudront partager avec les enfants de 3 à 7 ans. En plus de la gentillesse et de la générosité, on parle d’environnement et de diversité.

Sur son blogue, l’illustratrice Ravy Puth décrit comment elle a abordé les dessins pour accompagner l’histoire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Ce livre m’a demandé un travail ardu de déconstruction. Déconstruire ce que je tenais pour acquis sur les genres et les identités culturelles, de sorte à reconstruire avec en tête l’idée que le plus d’enfants et de parents puissent s’y reconnaître. Encore là, j’ai fait du chemin entre la remise des illustrations et la publication. Aujourd’hui, j’irais encore plus en profondeur!»

Outils de changements

Les éditions KATA ont été fondées à l’automne 2019 avec l’objectif de produire des albums et des romans graphiques pour les enfants de 4 à 14 ans, notamment conçus autour de préoccupations écologiques.

Comment transformer une banane en vélo est le premier livre, suivi de près par La croqueuse de pierre, une traduction du conte inuit écrit par Louise Flaherty et illustré par Jim Nelson qui présente la richesse des peuples autochtones.

KATA est une maison d’édition québécoise et les livres sont en français, mais Jerry Dougherty est anglophone — elle peut lire le français, mais ne peut pas le parler, dit-elle. Un travail d’adaptation, mené par Luca Palladino avec Mme Douhgerty, a donc été nécessaire.

«Il y a définitivement eu beaucoup de va-et-vient, mais ç’a été amusant et ça m’a fait réaliser que je peux accomplir beaucoup de choses si j’y mets assez d’efforts», affirme Jerry Dougherty.

Il s’agit aussi de la première publication de l’auteure. Elle a gagné une compétition d’écriture lorsqu’elle était jeune, loin devant les autres concurrents, lui avait-on révélé.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur