Un encan pour le lancement de saison du Labo

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les peintures, sculptures, peuvent facilement s’acheter, en galerie ou encore lors de foires artistiques. Mais où acheter des œuvres artistiques médiatiques? Et bien, au Labo d’art! Pour la première fois de son histoire, le Labo organisait un encan silencieux en mettant neuf œuvres de ses membres aux enchères. L’événement marquait également le lancement de la nouvelle saison du Labo.

Autour d’un verre et d’amuse-gueules, les invités du Labo, venus en grand nombre, ont pu faire le tour des œuvres mises aux enchères et discuter avec les artistes présents sur place.

Dominique Banoun, Philippe Davisseau, Dominic Desjardins, Denis Leclerc, Ron Loranger, Florence Foucher, Claude Martel, Mikel Mata, Paul Walty ont tous répondu présents à l’invitation du Labo pour cet encan.

De la photo, du graphisme, de la vidéo ou encore de la 3D, le public avait le choix quant à l’œuvre qu’il souhaitait ramener chez lui.

À la Distillerie

Au cours de la soirée qui se déroulait dans les locaux du Labo dans le quartier de la Distillerie, Pierre Bois, président du C.A et Salomé Viguier, directrice du Labo, ont tous deux présenté les grands points de la nouvelle saison.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dès ce mois-ci, l’artiste québécois Manuel Chantre viendra en résidence au Labo et en profitera pour donner un atelier sur la création sonore avec machines (15 septembre), donner une conférence et présenter son travail à partir du 29 septembre dans le cadre de Nuit Blanche.

Les ateliers du Labo représentent encore cette année un morceau important de la programmation tout comme les trois programmes de mentorat qui avaient offert des expériences originales et intéressantes l’an passé.

Le Labo a jeté les ponts d’un partenariat avec l’Alliance française pour le mois d’avril pour une série d’activités rassemblées sous le thème de «L’art s’en mêle» traduisant plusieurs pratiques artistiques urbaines.

Le Labo s’ancre encore un peu plus dans la communauté francophone avec un autre partenariat, cette fois-ci avec la Société d’histoire de Toronto pour une conférence intitulée «la culture à la rescousse de l’architecture industrielle».

Le programme de conseil jeunesse est également remis en selle cette année après la franche réussite de 2012. Les professeurs des écoles secondaires francophones de Toronto sont bien évidemment invités à parler de cette activité à leurs élèves.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Déménagement dans un an

La dernière grande nouvelle annoncée, et non la moindre, a été le prochain déménagement du Labo, à l’automne 2013, dans un édifice tout neuf dans le coin de Queen Ouest, au cœur de la vie artistique torontoise.

En plus de sa participation à la vie artistique communautaire francophone de Toronto, le Labo, par ce déménagement, sera amené à tisser des liens nombreux avec la communauté artistique anglophone du quartier, ce qui augmentera sa visibilité dans tous les domaines.

En pleine croissance, le Labo se fait connaître chaque année un peu plus, et avec des lancements comme celui organisé mercredi dernier, personne ne pourra plus dire qu’il «n’était pas au courant» de ce qui se passe là-bas!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur