Un empire galactique d’un milliard d’étoiles

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un milliard d’étoiles, dont au moins 400 millions sont de nouvelles découvertes. Pas de doute: l’astronomie a frappé fort.

Gaïa ne possède pas le statut de célébrité de son cousin américain Hubble. Mais ce télescope spatial européen risque de marquer durablement l’imaginaire en ajoutant à la carte de notre galaxie, la Voie lactée, au moins 400 millions de petits points supplémentaires.

Et ce n’est pas fini: Gaïa a déjà mesuré le déplacement de deux millions de ces étoiles à travers notre galaxie et une cartographie de millions d’autres est à venir.

Dès l’annonce, mercredi, des magazines comme New Scientist ou Nature reprenaient à leur compte l’expression «une nouvelle ère pour l’astronomie». Rien que les données accumulées pendant les 14 premiers mois de la mission, en 2014-2015, ont de quoi occuper la communauté astronomique pendant plusieurs années.

S’il y a dans la Voie lactée une civilisation désireuse de bâtir un empire galactique, elle a du boulot.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur