Un catalogue de vedettes au Festival d’été de Québec


24 juin 2014 à 9h12

Du 3 au 13 juillet, le Festival d’été de Québec reviendra en force pour proposer 11 jours de musique, 300 spectacles sur 10 scènes, à plus d’un million de spectateurs. Voilà pour les chiffres. Mais ce qui rend le Festival d’été de Québec si particulier c’est bien la programmation extraordinaire qu’il réserve chaque année au public. Cette année ne fait pas exception.

Les noms ronflants se succèdent sur l’affiche officielle du Festival et il y en a pour tous les goûts: Billy Joel, Lady Gaga, The Killers, Bryan Adams, Soundgarden, Journey, Queens of the Stone Age, Snoop Dog ou encore Louis-Jean Cormier. On ne cite ici que les premiers noms…

«Notre objectif est le même depuis trois ans, celui de la constance pour que du premier au dernier jour, le festivalier soit comblé, quelles que soient ses préférences musicales», explique Louis Bellavance, le directeur de la programmation.

Et le public sera bien évidemment comblé. Il suffit de regarder les noms qui suivent sur l’affiche: Daniel Lanois, Cypress Hill, Paul Daraîche, Grand Corps Malade, Gogol Bordello, Émilie Simon, Tiken Jah Fakoly.

Comme d’habitude, les plus gros shows auront lieu sur les plaines d’Abraham. Cette année, le spectacle qui attirera le plus de public risque certainement d’être celui de Billy Joel, la méga-star américaine qui débarque à Québec pour la toute première fois. L’artiste a vendu plus de 150 millions d’albums, offrira une soirée où il jouera forcément ses plus rand succès dont: Piano Man, Uptown Girl, Just the Way You Are, We Didn’t Start thé Fire et aussi She’s Always a Woman.

Sur les plaines

Mais Billy Joel aura la concurrence de l’icône de la pop actuelle, qui fera également sa première à Québec. Il s’agit de la reine de Youtube Lady Gaga. Elle vient dans le cadre de sa tournée mondiale Lady Gaga’s artRAVE: the ARTPOP ball.

Côté francophone, c’est Louis Jean-Cormier qui relèvera le défi des Plaines cette année! Chouchou de la critique et des mélomanes depuis quelques années, il est devenu au cours des derniers mois une révélation pour le grand public québécois.

Québec = rock. La programmation ne peut pas se permettre de zapper les rockeurs! La programmation de la scène Bell accueillera le groupe américain The Killers, Queens of the Stone Age, Journey, Steve Miller Band, et le groupe grunge Soundgarden. Finalement, la cerise sur le Sunday, la star canadienne Bryan Adams.

Parc de la Francophonie

Cette année, l’offre québécoise est particulièrement alléchante au parc de la Francophonie, avec notamment Daniel Bélanger, Jimmy Hunt ainsi que Paul Daraîche, avec ses invités et son spectacle Mes amours, mes amis, y passeront.

La soirée folk rock à ne pas manquer rassemblera Daniel Lanois, Jake Bugg – la sensation de l’année en Angleterre où on le considère comme le nouveau Bob Dylan – et Moriarty.

Côté hip-hop, deux concerts à ne manquer sous aucun prétexte, celui de Snoop Dogg aux plaines et celui des légendaires Cypress Hill au Parc de la francophonie. Vous aurez rarement la chance de les revoir à Québec, voire même au Canada.

Place D’Youville

Musiques du monde, blues et musique francophone se succéderont devant la porte de la rue Saint-Jean. Parmi les noms à surveiller, les New-yorkais tarés Gogol Bordello et leur musique tzigane évoquant l’Europe de l’Est, le reggae de Tiken Jah Fakoly, le slammeur Grand Corps Malade ou encore le Franco-Ontarien Damien Robitaille et la Française indescriptible Émilie Simon.

Pour les couches-tard, l’expérience ElectroFEQ continue et se retrouve concentré sur trois soirs, les 7, 8 et 9 juillet au bar de l’Impérial, au parc de la Francophonie aux Plaines et, nouveauté cette année, au bar du Cercle en fin de soirée.

On a pris l’habitude d’attendre énormément du Festival et cette année il relève encore le défi avec cette programmation qui saura combler tous les publics.

Programmation complète

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un quatrième album pour l’humoriste Hunter Collins

Hunter Collins
Pas de sujets tabous pour cet homme blanc hétéro...
En lire plus...

23 juin 2018 à 12h00

Les aires protégées qui ne sont pas protégées

Objectif 2020 : 17 % des terres émergées et 10 % des océans
En lire plus...

23 juin 2018 à 10h00

CRISPR : émoi autour du mot « cancer »

Le «ciseau génétique» provoquerait une «contre-attaque»
En lire plus...

23 juin 2018 à 7h00

Charme industriel entre les briques rouges de la Distillerie

La Distillerie
La Distillerie est bien un quartier de Toronto où le paysage industriel rencontre l’art moderne. Les gens y viennent pour venir se restaurer dans...
En lire plus...

22 juin 2018 à 19h00

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur