«Travailler, c’est trop dur…»

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le groupe torontois Welcome Soleil a fêté la Saint-Jean à la taverne Eton de la rue Danforth, le soir du 24 juin, en présentant un répertoire de chansons québécoises, françaises et de leurs propres compositions.

Plusieurs spectateurs étaient des collègues du bassiste Bernard Dionne, qui comptait les heures avant sa retraite comme enseignant au Conseil scolaire Viamonde. C’est peut-être en son honneur que le groupe a commencé par la chanson Travailler, c’est trop dur de Zachary Richard…

Le nom du groupe est aussi le titre d’un vieux succès de Jim et Bertrand, qu’ils ont interprété avec d’autres pièces de Cabrel, Renaud et même Joël Denis.

On était cependant loin des fêtes de la St-Jean commanditées par Radio-Canada à Harbourfront avec des Charlebois, Bélanger, Ferland: une époque révolue.

Cette année comme l’an dernier, la Franco-Fête de Toronto ne coïncide plus avec la St-Jean, la fête des Canadiens-Français. Mais, Jeux PanAm et 400e anniversaire de l’Ontario français oblige, elle durera deux semaines – une première – du 10 au 24 juillet, au Yonge-Dundas Square.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur