Totem, un spectacle qui balaie les clichés

L’homme et son évolution


19 juillet 2011 à 13h38

Le nouveau spectacle du Cirque du Soleil sera présenté à Toronto au mois d’août et après le succès rencontré à Québec il y a fort à parier que la Ville Reine se laissera séduire par la magie spéciale de Totem.

Pour ce spectacle, le metteur en scène, nul autre que Robert Lepage, est allé chercher dans les entrailles du Canada le chanteur principal du show, Christian Laveau, ou Sondakwa (aigle en huron), huron-wendate du nord de Québec. Très rapidement assuré que Totem ne serait pas un amoncellement de clichés sur les Amérindiens, Christian Laveau a foncé, tout en respectant la mémoire des siens. L’Express l’a rencontré à Toronto, où Christian se sent accompagné par la mémoire de ses ancêtres, originaires de la baie Georgienne. Il a déjà hâte de jouer sous le chapiteau, proche du lac Ontario, mot huron signifiant eaux scintillantes.

Comédien formé à Montréal dans un programme promouvant la formation autochtone, Christian Laveau a été repéré par Robert Lepage lorsque celui-ci est venu assister à un spectacle à Wendate.

«Il m’a vu chanter et jouer du tambour et m’a demandé de participer au Cirque du Soleil. J’ai eu un peu peur au début, mais finalement ils m’ont fait signer un contrat de deux ans! Je suis très chanceux.»

La raison pour laquelle Christian a accepté l’offre vient beaucoup du fait que Robert Lepage et Guy Laliberté lui ont assuré leur volonté de ne pas tomber dans les clichés sur les autochtones.

«Ils m’ont dit: ‘on ne te fera pas chanter avec des plumes.’ En plus chez nous, on ne met pas des plumes tout le temps, c’est juste pour des occasions très spéciales. Tu t’imagines aller chasser avec des plumes sur ta tête!»

Christian Laveau en rit, mais il a bien fait attention à ne froisser personne, et à respecter ses «anciens» à travers sa performance.

«On m’a encouragé, mais il y avait du scepticisme. Finalement, j’ai invité tout le monde à Québec pour la première et ils sont tous venus. J’ai reçu des messages de toutes les communautés du Canada.»

Accompagné de son tambour, le même depuis 20 ans, Christian a dû travailler fort pour accompagner les musiciens et les compositeurs de la musique du Cirque du Soleil.

«Ils m’ont donné un démo et m’ont dit d’y aller dans les tons amérindiens. Ils recherchaient mon «spirit», et j’ai aussi le droit à l’improvisation sur certains chants. Chez nous, on n’a pas de mesures, on peut faire durer autant que l’on veut, et puis les chants sortent du cœur, c’est chaque fois différent. Mais quand j’ouvre le spectacle, les gens peuvent voir ce que j’ai dans le cœur.» Très attaché à ses valeurs et élevé dans une famille traditionaliste – son père était grand chef de sa communauté – Christian Laveau souhaite transmettre toutes ses valeurs aux générations futures, et pourquoi pas un peu au public du Cirque du Soleil.

Jeffrey Hall, chorégraphe du spectacle, cherche à tirer le meilleur de chaque artiste en décryptant sa manière de bouger et s’est plusieurs fois servi de l’expérience de Christian pour se sortir du pétrin.

On avait un homme qui devait offrir une rose à une danseuse, mais ça ne collait pas la rose. Et là Christian nous dit que dans sa communauté, lors du mariage, l’homme doit donner une plume d’aigle à la femme, donc on a fait comme ça. Ça allait beaucoup mieux.»

Pour créer tous les mouvements, Jeffrey a dû effectuer des recherches sur l’évolution de l’homme, des marécages au ciel. Lors de ses recherches, il a découvert que beaucoup d’Amérindiens pensent que la vie sort d’une carapace, et ceux de l’Ouest, d’une coquille. «On a intégré cette idée dans le spectacle.»

Toute cette belle troupe de plus de 50 artistes et 30 techniciens est dirigée par Sylvie Galarneau, directrice artistique principale, qui doit pallier aux difficultés, avec l’aide de la directrice artistique de tournée. Pour Christian, il reste quelques semaines de préparation, pour Sylvie, quelques semaines de stress!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Jeremy Lamb crucifie les Raptors sur un air de déjà vu

Une équipe adverse très adroite à 3-points, beaucoup de ballons perdus, de nombreux rebonds offensifs laissés à leurs adversaires et une défaite à la...
En lire plus...

24 mars 2019 à 23h00

Berlioz a changé le métier de compositeur

musique
De par le monde, de nombreux concerts ou festivals ou exécution d'une ou de plusieurs de ses œuvres marquent, en cette année 2019, le...
En lire plus...

24 mars 2019 à 11h00

Écriture soignée et soyeuse

roman Lévesque éditeur
Journaliste-photographe dans plusieurs médias québécois, Jean-François Villeneuve a publié un premier roman intitulé Les chambres obscures. Le titre renvoie aussi bien à des pièces...
En lire plus...

24 mars 2019 à 9h00

Quiz : Gestation et espérance de vie

Épaulard
Quiz : Quelques questions sur la gestation et l'expérance de vie des animaux.
En lire plus...

24 mars 2019 à 7h00

Les Rangers ont le dessus sur les Maple Leafs

Les Maple Leafs étaient de retour à domicile samedi soir pour la dernière rencontre du samedi de la saison après avoir été sur la...
En lire plus...

23 mars 2019 à 23h54

Le Thunder prend sa revanche sur les Raptors

Mike Laviolle
Il y avait comme une odeur de phases finales, vendredi soir à l’Aréna Scotiabank, pour la rencontre qui opposait les Raptors de Toronto au...
En lire plus...

23 mars 2019 à 17h00

Les Québécois sont bourrés de contradictions

Le sondeur et conseiller en mise en marché Jean-Marc Léger raffine depuis plusieurs années son expertise de la mentalité des Québécois, qu’il explique dans...
En lire plus...

23 mars 2019 à 15h00

Regagner du muscle pour contrer le vieillissement

vieux
Moins loin, moins souvent: les déplacements des personnes âgées se réduisent avec l’âge. De nombreux aînés préfèrent rester à la maison et limiter leurs...
En lire plus...

Appropriation culturelle: pour ou contre un droit de regard sur la création?

appropriation culturelle
Le débat québécois entourant l’appropriation culturelle gagne toute la francophonie. Chez nous, la réflexion amorcée fait-elle davantage référence à un réflexe défensif ou à...
En lire plus...

23 mars 2019 à 11h00

L’élimination des frais de scolarité: illusoire

Glendon
Dans un monde idéal, il serait très agréable de ne pas avoir à payer de frais de scolarité à l'université. Cependant, lorsque les étudiants...
En lire plus...

23 mars 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur