Un spectacle bilingue pour un pays bilingue

Promotion de la culture des deux langues officielles

Partagez
Tweetez
Envoyez

Hélène Nicole Richard, artiste de la scène, a fondé Les langues sur les planches (LSP), compagnie artistique à but non lucratif en août 2009, dont les spectacles bilingues visent à promouvoir la culture des deux langues officielles au palier élémentaire à travers le pays. LSP vient de lancer la campagne en ligne E-FrenchKiss dans le but d’amasser des fonds pour soutenir la tournée canadienne de son spectacle 2009-2010 intitulé Gotta Love That French – Le Franco à GoGo, auprès d’un plus grand nombre d’écoliers partout au Canada.

«Le français et l’anglais vivent ensemble sur les boîtes de céréales, pourquoi pas nous? Un spectacle dans les deux langues, c’est l’exemple d’un pays bilingue», prétend Hélène Nicole Richard, directrice artistique et fondatrice de LSP.

Originaire de Montréal, Mme Richard s’est installée en Ontario en 1999. En septembre 2010, elle soulignera dix ans d’investissement artistique visant à faire apprécier l’apprentissage des deux langues officielles en milieu scolaire à travers le pays, et ce, par le chant, la musique et la danse.

Promotion de la culture

«Il est indispensable de promouvoir la culture de nos deux langues auprès de la jeunesse partout au Canada. Les jeunes apprennent plus facilement une nouvelle langue s’ils ont des expériences culturelles inspirantes. Apprendre une langue est indissociable de l’apprentissage de sa culture», soutient-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tel est le mandat de LSP: favoriser l’apprentissage de l’anglais et du français chez les jeunes en présentant des facettes culturelles liées à chacune des deux langues par un spectacle interactif et bilingue, qui fait le lien avec l’éducation artistique.

«Démontrons qu’on peut vivre ensemble avec les deux langues!», lance Hélène Nicole.

Intégration des curriculum

Mme Richard écrit toutes les chansons de ses spectacles. Elle crée la musique à travers les chansons qu’elle compose.

Ses spectacles, sous forme d’ateliers, sont conçus de manière à intégrer les matières scolaires dans les deux langues, en particulier les programmes d’études liés à la musique, la danse, et les arts dramatiques. «Mon installation en Ontario m’a ouvert les yeux sur la francophonie hors Québec et sur l’importance du bilinguisme. Étant enseignante suppléante à l’époque et vu mon intérêt de longue date pour les arts de la scène, les écoles m’ont demandé d’écrire des chansons pour faciliter les apprentissages scolaires.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De là est née ma motivation de développer une approche éducative axée sur la promotion des deux langues par les arts», explique Hélène Nicole.

Plus de 500 spectacles

Depuis dix ans, Mme Richard a présenté 550 spectacles devant plus de 110 000 jeunes spectateurs, notamment en Ontario et dans l’Ouest canadien. En mars 2009, elle s’est vue désigner personnalité de la semaine par La Presse et Radio-Canada.

L’artiste réalisera une tournée au Nouveau-Brunswick du 15 au 19 mars dans le cadre de la Semaine de la fierté française, ainsi que dans les quatre provinces de l’Atlantique en avril-mai.

LSP souhaite aussi élargir son mandat de promotion des deux langues auprès des parents, en offrant des spectacles pour adultes dans les milieux corporatifs, «lors de conférences ou d’événement spéciaux», mentionne Mme Richard.

Accès égal pour toutes les écoles

LSP travaille en collaboration avec divers partenaires provinciaux, dont plusieurs Conseils scolaires et l’organisme Canadian Parents for French.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bien que LSP oeuvre surtout en milieu anglophone, la directrice artistique se dit également prête à travailler dans les écoles françaises, «soit pour améliorer les habiletés langagières en français ou renforcer l’apprentissage de l’anglais langue seconde», dit-elle.

«Toutes les écoles du Canada devraient avoir accès égal à ce qui se fait de mieux en terme de promotion de la culture des langues officielles», selon l’artiste éducatrice. «Nombre d’écoles d’immersion, qui ont pour but de rendre les élèves bilingues, travaillent en isolation et n’ont aucun échange avec les écoles françaises», dit-elle.

«On doit faire davantage pour promouvoir notre culture au Canada anglais, en commençant par développer chez les jeunes anglophones le goût du français et de sa culture. Voilà ce que LSP vise à accomplir», affirme Hélène Nicole.

Soutenir les écoles moins favorisées

Recherchant davantage de soutien pour présenter ses spectacles à un plus grand public, LSP vient d’initier la campagne E-FrenchKiss.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La levée de fonds a pour objectif de donner aux écoles élémentaires moins favorisées les moyens d’offrir un spectacle aux élèves.

On peut appuyer l’initiative de LSP en visitant le site Internet www.languagesonstage.ca. Il s’agit simplement de faire un don de 5 $, lequel permettra d’acheminer un bisou à des amis ou à son amoureux, qui correspond au coût fixé pour un billet par élève, d’expliquer la directrice de LSP.

Avis aux intéressés, LSP est à la recherche de nouveaux membres pour son Conseil d’administration.
Info: [email protected]

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur