Thriller psychologique peu addictif

Sandrine Destombes, Madame B, roman, Paris, Hugo Publishing, collection Hugo Thriller, 2020, 336 pages, 29,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le nettoyage d’un logement ne semble pas se prêter, a priori, à un thriller. Sauf peut-être si c’est après le passage de malfaiteurs et tueurs à gages. Ces derniers font appel à Madame B pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes et délits.

Elle donne son nom au titre du septième thriller de Sandrine Destombes.

Dans Madame B, on a affaire à une femme de ménage reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire. Sans aucun contrat d’engagement formel, elle sait toujours récolter une pièce compromettante pour protéger ses arrières.

Tâche compliquée

Le rôle de Madame B consiste à nettoyer, pas à juger. Il n’en demeure pas moins que «faire disparaître un corps est autrement plus compliqué que de faire disparaître une tache de sang».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Sans dévoiler les tenants et aboutissants de ce thriller – loin de moi l’idée de vendre la mèche –, je peux révéler que quelqu’un cherche à piéger Madame B et qu’elle doit s’embarquer dans le jeu du chasseur chassé. Du coup, la nettoyeuse joue dans la cour des grands.

Je peux aussi vous dire qu’un contrat est passé sur la tête de Madame B, car il s’en trouve pour la considérer  «comme une bombe à retardement». Les nettoyages ont beau sembler impeccables, toutes les taches ne sont pas nécessairement effacées…

Sous-intrigue

Aux soubresauts d’un thriller mené plus ou moins rondement, s’ajoute une sous-intrigue qui nous permet de voir Madame B douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale. Au chasseur chassé s’ajoutent aussi des chassés-croisés qui ont fini par me faire perdre l’intérêt de tourner avidement les pages.

Si je n’ai pas trouvé ce polar psychologique très addictif, je reconnais que l’écriture est finement ciselée. Pas surprenant pour une autrice dont le roman Les jumeaux de Piolenc a été traduit en six langues.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur