Thompson Landry, carrefour de l’art québécois à Toronto

L’expo du 10e anniversaire prolongée jusqu’au 6 novembre

Joanne Thompson et Sylvain Landry lors du party de 10e anniversaire de leur galerie à la Distillerie.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La magnifique galerie Thompson Landry du quartier de la Distillerie, vouée à l’art contemporain québécois, fête cette saison son 10e anniversaire en présentant 128 nouvelles oeuvres – produites spécialement pour l’événement – de 19 de ses artistes fétiches.

L’exposition, qui devait prendre fin cette semaine, vient d’être prolongée jusqu’au dimanche 6 novembre, «en raison de l’intérêt extraordinaire qu’elle a suscité», indiquent les propriétaires Joanne Thompson et son conjoint Sylvain Landry.

La galerie est bien connue du milieu franco-torontois. Le Théâtre français de Toronto, notamment, y organise son gala-bénéfice annuel.

L’entreprise a également géré pendant quelques années le comptoir gastronomique Taste of Québec, «qu’on a fermé pour éviter une certaine confusion et protéger le ‘branding’ de la galerie», explique Sylvain Landry, «mais qu’on pourrait bientôt relancer dans un autre quartier de Toronto avec d’autres partenaires».

Pour plusieurs artistes du Québec, la galerie torontoise a servi de tremplin vers le marché international, qui représente maintenant environ 40% des ventes de quelques millions de dollars par année. En 10 ans, la galerie a gagné la confiance de quelque 6000 clients au pays et à l’extérieur.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est la seule galerie au Canada représentant exclusivement l’art du Québec… «et nous avons réussi à ne pas faire de politique, à faire passer l’art en premier». La galerie Thompson Landry privilégie «la peinture forte, qui a beaucoup de caractère».

«Depuis notre ouverture en mars 2006, cela a été une joie de pouvoir introduire tant de talents québécois exceptionnels sur la scène artistique torontoise», disent Joanne Thompson et Sylvain Landry.

À l’origine, elle est conceptrice de décors de théâtre et de films. Lui, ténor et chef d’orchestre, est toujours directeur artistique et musical du Chœur polyphonique de Charlevoix. «Je partage mon temps entre Toronto et Québec, mais justement ça me permet de rencontrer les artistes québécois et de rester au courant de ce qui se passe sur la scène culturelle.»

«Cela a été un privilège de pouvoir regarder nos artistes évoluer tout en continuant d’accueillir les peintres et les sculpteurs les plus audacieux que le Québec a à offrir», au rythme de deux ou trois nouveaux par année. «Nous sommes maintenant honorés de représenter plus de 40 artistes talentueux et variés et d’exposer leurs oeuvres dans près de 7000 pieds carrés de nos deux espaces Stone et Cooperage» (séparés d’une quinzaine de pas à la Distillerie).

Pendant encore trois semaines, on pourra donc y apprécier le travail des artistes Yoakim Bélanger, Dominic Besner, Virginie Bocaert, Sylvain Coulombe, Dominique Fortin, Étienne Gélinas, France Jodoin, Jean-Pierre Lafrance, Claude Millette, Laurence Nerbonne, Yann Normand, Bénédicte Parmentier, Gilles Payette, Stikki Peaches, Martin Rondeau, Isabelle Tremblay, Sylvain Tremblay, Ognian Zekoff, Tommy Zen.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur