TFO joue la carte de la stabilité

Partagez
Tweetez
Envoyez

Assurément, indépendance ne rime pas avec chamboulement. Depuis quelques mois, TFO entame un vol de ses propres ailes, et semble vouloir s’appuyer sur ses fondamentaux. Pour preuve, la grille des programmes de la rentrée 2007 est quasiment inchangée, et seul deux modifications viennent troubler le paisible petit monde de l’audiovisuel franco-ontarien. Tour d’horizon d’une saison qui s’annonce comme celle de la pérénisation.

«Pourquoi modifierions-nous radicalement les choses alors que le public accueille bien nos programmes?» La question quasiment rhétorique de Claudette Paquin, directrice des programmes de TFO, est empreinte de sérénité à l’image de cette nouvelle grille de programmes qui guidera la chaîne télé des francophones de l’Ontario.

Ainsi, les quatre émissions vedettes qui ont forgé l’identité du média au fil des ans seront toujours au programme lors de l’exercice 2007, à savoir Panorama, Volt, Mégallô et Mini TFO. Seules deux émissions produites en interne viennent se greffer au tout, avec le retour de Villages et Visages, version 2006, et la diffusion de Les vrais Pays-d’En-Haut.

Les jeunes adeptes de TFO n’auront à souffrir d’aucune modification majeure, puisque les deux crénaux Jeunes et Enfance de la chaîne ne subiront aucune modification ou presque. Dino et Marianne continueront d’accueillir les tous petits avec Mini TFO, à partir de 6h30 et pour deux sessions quotidiennes. Même chose pour les plus grands, qui retrouveront tous les après-midis Méga, et plus précisément l’émission Mégallô, tous les jeudis et vendredis à 17h.

Pour les adolescents, la donne devrait être quelque peu modifiée, puisque Volt, émission phare de la chaîne dans cette catégorie, verra son temps d’antenne réduit de quatre demi-heure par semaine à une demi-heure seulement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un choix que Claudette Paquin justifie par un soucis de conserver le mordant et l’irrévérence de Volt: «Cette décision permet à l’émission de se projeter à moyen terme. Sur les derniers épisodes, nous avions occasionnellement à recycler certains reportages pour combler les quatre demi-heure, au détriment parfois de la qualité intrinsèque du programme. Nous avons donc préféré réduire le format, afin de s’assurer que chaque diffusion soit un exemple de qualité et d’originalité.» Presserebelle.com, une production interne déjà en place l’année dernière, viendra compléter ce créneau.

TFO table également sur la continuité dans sa programmation adulte, puisque le désormais traditionnel Panorama conservera sa formule initiale tant sur le contenu que sur la fréquence de diffusion.

Comme évoqué précédemment, deux séries viendront se greffer à cette tranche, avec le retour de Villages et Visages, trente ans après sa première diffusion. L’émission originale, qui consistait en une succession de portraits et de cartes postales de l’Ontario français, sera construite sur le même modèle et parcourra de nouveau l’Ontario trente ans plus tard.

L’autre nouveauté de cette rentrée, Les vrais Pays-d’En-Haut, proposera une série de douze épisodes documentaires relatant 400 ans d’histoire de francophonie ontarienne et devrait débuter le 1er octobre.

Une grille qui ne connaît donc pas de bouleversements majeurs. Mais selon la direction des programmes de la chaîne, la révolution est ailleurs: «TFO met actuellement tout en oeuvre pour pénétrer activement le marché des nouvelles technologies. Nous travaillons sur l’accessibilité de nos programmes, et sur certaines technologies cybernétiques.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ainsi, il sera possible de retrouver un enregistrement de l’émission Panorama sur le site internet de TFO, mais également de le télécharger en format destiné à la baladodiffusion – une solution qui permet de récupérer l’émission pour une lecture sur un baladeur vidéo. Une technologie déjà utilisée pour l’émission Volt et qui, selon Claudette Paquin, représente l’avenir de la télévision.

Mais la chaîne éducative franco-ontarienne envisage aussi de proposer ses émissions Mini TFO sur format DVD. Un projet que Claudette Paquin voit comme une solution idéale pour les parents: «Aujourd’hui, le lecteur DVD intégré à la voiture se démocratise, et nos programmes devraient plaire aux parents désireux de proposer à leurs enfants un divertissement constructif.»

TFO se tourne donc activement vers les nouvelles technologies. Une cadence qui pourrait s’accentuer dès les prochains mois.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur