Sur les pas des grands explorateurs du Nord de l’Ontario

Partagez
Tweetez
Envoyez

Lorsque l’automne pare nos forêts d’or et de lumière, la nostalgie nous prend et l’envie de voyager dans le temps nous étreint un moment. Surtout ne pas laisser s’échapper l’instant. Sauter plutôt dans un canoë pour l’une des plus belles aventures qu’offre notre région. Celle qui nous entraîne à la poursuite des explorateurs européens sur les eaux du Nord de l’Ontario. Une échappée qui nous donnera aussi la possibilité de découvrir de charmants villages francophones et anglophones et de découvrir les principaux postes de traite de fourrure dans notre province.

Il est temps de partir sur les eaux cristallines qui serpentent dans nos forêts flamboyantes et de retrouver la « joie de vivre » française des communautés de Mattawa, North Bay, Sturgeon Falls et Sudbury. Sortez bottes, sac à dos et canoë et quittez de la ville.

Voyage au fil de l’eau

La rivière Mattawa est légendaire pour sa célèbre route fluviale qui emmena les premiers explorateurs de Montréal au Lac Supérieur et dans le Nord Ouest.

Prenez plaisir à pagayer entre les formations de rochers polis par l’âge et les flots. Vous admirerez le reflet d’une végétation flamboyante à cette période de l’année sur des eaux d’un bleu profond et jouerez avec la caresse des rayons du soleil que l’été indien nous accorde généreusement.

Plus loin, les rapides vous offriront les frissons attendus dans une telle expédition et vous penserez alors aux tous premiers hommes qui, comme vous, sillonnèrent cette rivière au milieu d’un des plus beaux paysages au monde.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus tard, le canoë tiré à sec et le camp établi, vous regarderez le ciel, allongé, et vous vous laisserez bercer par le chant des huards tandis que les étoiles vous feront oublier la fraîcheur de la nuit.

Autre option pour partir à l’assaut de ces flots historiques: La Rivière des Français. S’écoulant du Lac Nipissing jusqu’à la Baie Georgienne, la Rivière des Français était la voie d’eau principale conduisant à l’Ouest qu’utilisèrent les explorateurs et aventuriers entre 1600 et 1820.

S’embarquer à bord de son canoë pour reprendre cette route mythique est une aventure émouvante hors du commun.

La beauté stupéfiante de cette rivière et des paysages qu’elle traverse vous laissera sans voix, tandis que la lutte contre les rapides entre les arbres incandescents vous ramènera au temps des aborigènes et des pionniers.

Ces communautés qui nous racontent leur passé

Sur votre chemin, plusieurs communautés eurent leur importance dans l’histoire de la traite des fourrures. Aujourd’hui encore, chaleureuses et animées, elles offrent plus d’un intérêt pour qui s’y attardera.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La plus ancienne des colonies dans le district du Nipissing, Mattawa, s’étend langoureusement au bord de l’eau pour mieux contempler ses hectares de forêts. S’arrêter dans son musée vous informera sur l’histoire de la traite des fourrures et des premiers explorateurs. Vous pourrez ensuite, seul ou avec vos enfants, vous intéresser aux nombreuses sculptures gigantesques en bois qui parsèment la ville.

Reconnaîtrez-vous ceux qui furent nos héros de l’époque des pionniers? Prenez également le temps de déambuler sur le petit pont ou sur les bords de la rivière. Vous considèrerez alors Mattawa comme l’une des pauses les plus agréables et romantiques de votre périple.

Plus au nord, North Bay, s’implante sur la route principale en canoë à l’ouest de Montréal. Une position stratégique pour le commerce par voie d’eau mais aussi une situation avantageuse par rapport au chemin de fer.

En effet North Bay s’impose comme un arrêt obligatoire des trois compagnies majeures canadiennes de chemin de fer : le Canadian Pacific Railway, le Canadian National Railway et l’Ontario Northland Railway. Une position stratégique qui rend la ville incontournable sur l’échiquier du commerce. Outre cet intérêt, North Bay offre aujourd’hui au voyageur un grand nombre d’activités sur l’eau.

Avis aux amateurs de kayak, de nage, de canoë et autres plaisirs d’eau. Ne manquez pas non plus, puisque vous y êtes, un arrêt au centre de l’Heritage Railway Company; les enfants vont adorer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le premier campement de la Baie d’Hudson

Sturgeon Falls s’impose, encore plus au nord, comme le site premier de campement et de commerce de la Baie d’Hudson. Et de ce fait, il en garde une trace profonde dans son histoire et sa culture d’aujourd’hui qu’il continue de promouvoir.

Une culture et des traditions solidement ancrées dans l’Histoire qu’il est intéressant de découvrir autour d’une bière, dans une soirée de contes ou en parlant avec l’un des chaleureux habitants de ce village, à 85% francophone.

Chef-lieu de la franbcophonie

Enfin, Sudbury, le chef-lieu de la francophonie en Ontario. Sculptée dans le roc, cette ville en impose et ne s’en laisse pas conter. Les vacanciers prendront plaisir à découvrir son unique diversité géologique en allant faire un tour au Centre Science Nord et Dynamic Earth.

Une visite dans une des mines de nickel qui firent la reptation de la ville enchantera également petits et grands.

Pour les amoureux de la nature, rien ne vaut un détour par le sentier Great Spirit Circle et une flânerie sur les rives du Lac Laurentien. Enfin, les visiteurs en quête de culture sont invités à se tenir au courant de la programmation théâtrale de la ville et des différentes animations culturelles qui y sont proposées.

Profitez de l’automne, échappez-vous de la ville et partez à l’aventure sur les traces des pionniers. Une échappée que vous ne serez pas prêts d’oublier.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur