Stephen Hawking, le paradoxe d’un génie solitaire

Raconté par Hélène Mialet, auteur de A la Rencontre de Stephen Hawking

Stephen Hawking

L'astrophysicien est décédé ce 13 mars, à Cambridge.


15 mars 2018 à 15h00

«C’était un grand scientifique et un homme extraordinaire dont l’œuvre et l’héritage vivront encore de nombreuses années», ont écrit les trois enfants de l’astrophysicien Stephen Hawking après l’annonce de son décès ce mardi 13 mars.

Au-delà de son génie, il est devenu au fil des années une icône, et parfois même une vedette de la culture populaire. En 1988, son livre Une brève histoire du temps : du big bang au trou noir connaît un succès hors norme, pour un ouvrage scientifique, avec plus de neuf millions d’exemplaires vendus dans le monde.

Stephen Hawking
Hélène Mialet, sociologue et philosophe, s’est largement intéressée au phénomène Hawking

Le corps avec les machines

Il était aussi connu pour son handicap qui le rendait totalement dépendant des machines. Paralysé par la maladie de Charcot, il lui était impossible de parler ou de marcher.

«Contrairement à ce qu’on pouvait souvent croire, il ne pouvait rien faire seul, il devait être entouré», raconte Hélène Mialet, chercheuse en sociologie des sciences à l’Université York et spécialiste de Hawking.

Il est devenu au fil du temps «le scientifique parfait», raconte-t-elle à L’Express.

Elle le décrit d’ailleurs souvent dans ses ouvrages comme «un phénomène», «un cerveau». C’est tout ce qui lui restait de son corps. Hawking ce n’était plus l’homme face à la machine, mais l’homme grâce à la machine.

Rôle crucial de son entourage

Hélène Mialet avoue d’ailleurs qu’il est très surprenant de l’observer pendant leurs premières entrevues. Elle se rend alors compte du nombre «d’assistants, d’élèves, de collègues» qui l’entourent chaque jour.

C’est  ça le paradoxe Hawking, le fait d’imaginer souvent le scientifique seul dans son laboratoire sans voir les contours. L’équipe autour de lui représentait dans ses recherches une réelle entité dont il était dépendant.

Le scientifique restera aussi dans les esprits pour avoir vulgarisé  la science. «Il aimait bien jouer avec les médias», raconte la chercheuse. Au fil des années, Stephen Hawking prenait goût à donner ses positions sur des sujets épineux.

Avant de partir, le scientifique a averti la société sur les dangers de l’intelligence artificielle. «C’était un sujet qui le concernait, il était dans un colloque sur ce sujet à Cambridge, il a vécu avant son temps grâce à l’intelligence artificielle en quelque sorte», explique Hélène Mialet.

Stephen Hawking
Le livre d’Hélène Mialet, publié en 2014

Un être singulier

Alors qu’il a rendu la science si accessible, Stephen Hawking restait pour la société un mythe difficile à comprendre, «il est d’ailleurs plus facile de lire ses articles que de le connaître en vrai».

C’est la singularité de ce personnage qui a intéressé la prof de York au début de ses recherches. Lorsqu’elle était encore à Cambridge, la doctorante s’intéresse à Stephen Hawking car il «était extrêmement connu dans la presse, mais personne ne savait vraiment comment il travaillait».

Au départ, elle s’en servait surtout comme élément de comparaison avec ses recherches sur un autre scientifique qui travaillait dans le pétrole. Après les premières rencontres, la sociologue décide de consacrer toute son énergie à ce savant.

Aujourd’hui, la disparition de l’astrophysicien a connu un retentissement international. Pour Hélène Mialet, son impact dans la science vient surtout du fait qu’il a révélé «la soif de connaissance du commun des mortels».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le «Réveil algérien» est suivi de près à Toronto

Dundas Square 16/03/2019
Après des manifestations à Ottawa et Montréal, une partie de la communauté algérienne de Toronto s'est rassemblée au Dundas Square, samedi dernier, pour exprimer...
En lire plus...

18 mars 2019 à 16h30

Le programme relais du Collège Boréal: un tremplin d’intégration

programme Relais Leadership et Management
C’est un moment émouvant qui s’est déroulé au 3e étage du 1er Yonge Street, dans l’auditorium du Collège Boréal, le 14 mars. Cette année,...
En lire plus...

18 mars 2019 à 14h42

Extrémisme: des solutions à connecter au 21e siècle

fusillade, tuerie, massacre
La vitesse à laquelle la propagation de la vidéo du tueur de Christchurch s’est faite illustre le dérapage social que sont devenus les réseaux...
En lire plus...

Une semaine d’activités pour souligner la francophonie

La Semaine de la francophonie de Toronto sera lancée le mercredi 20 mars, Journée internationale de la francophonie. S’en suivra, jusqu’au 30 mars, une...
En lire plus...

18 mars 2019 à 9h00

Des règles internationales sur l’édition du génome humain?

OMS, ONU, Nations-Unies
Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la...
En lire plus...

18 mars 2019 à 7h00

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

fusillade, tuerie, massacre
50 morts, 40 blessés: l'attaque raciste contre la mosquée de Christchurch nous rappelle qu’aucune société n’est à l’abri de ce genre de délire, et...
En lire plus...

17 mars 2019 à 17h55

Avec Françoise Sullivan, le McMichael fait un saut dans l’avenir

Entrevue avec Françoise Sullivan sur la rétrospective de son oeuvre de 70 ans au musée McMichael, à Kleinburg, jusqu'au 12 mai.
En lire plus...

17 mars 2019 à 13h00

Ségovie : une histoire endiablée

Ségovie est une ville du centre de l'Espagne, située à seulement 90 kilomètres au nord-ouest de la capitale Madrid. Son aqueduc a été construit...
En lire plus...

17 mars 2019 à 11h00

Rolling Stones et Hell’s Angels dans un polar français

Éditions de La Martinière
Le 6 décembre 1969, les Rolling Stones tiennent un concert sur le circuit de stock-car d’Altamont, en Californie. Les Hell’s Angels ont pour tâche...
En lire plus...

17 mars 2019 à 9h00

Quiz : Fêtes nationales

quiz
Quiz : Ne ratez pas les fêtes nationales les plus importantes.
En lire plus...

17 mars 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur