Stéphane Vedeau: la passion des vins de la vallée du Rhône


9 juillet 2013 à 9h27

Je lisais des commentaires qui disaient, du vigneron français Stéphane Vedeau, qu’on voit tout de suite que c’est un perfectionniste, qu’il fait preuve d’une attention méticuleuse aux détails. Le tout évoquait l’image d’une excellence un peu froide et contrôlante.

Une entrevue téléphonique avec le propriétaire de La Ferme du Mont, en Provence, m’a convaincue que Stéphane Vedeau est en fait un passionné subtil, à l’écoute. Il a toute la patiente humilité que confèrent des années de contact direct avec la nature.

«Je suis un accompagnateur de ce que la nature propose», explique-t-il avec son léger accent chantant du Sud.

Il s’agit ici d’offrir une présence discrète pour faciliter une réelle expression du terroir dans le vin, tel un parent attentif voulant s’assurer que son enfant atteigne son plein potentiel. Histoire de poursuivre l’analogie, de la même façon que tout se jouerait avant six ans chez l’enfant, «le vin se fait à 80% dans les vignes», affirme Stéphane.

Les dessous du vignoble

Stéphane Vedeau possède 60 hectares de terre (600,000 mètres carré, soit environ 20 pâtés de maisons dans le centre-ville de Toronto). L’ensemble de ses terres comporte une quinzaine de types de sol, chacun donnant un caractère unique aux cépages qu’il reçoit.

La Ferme du Mont est adepte de la culture biologique, laquelle prône une harmonie entre le vignoble et son milieu, sans pesticides ni engrais chimiques. En permettant aux espèces végétales locales de pousser avec la vigne, il se crée une longue chaîne de racines dans le sous-sol influençant forcément les propriétés des fruits.

À l’étape de la taille et l’ébourgeonnage, le vigneron décide du nombre de fruits qu’il veut mener à maturation.

Tous les producteurs de vin ne sont pas égaux. Alors que les domaines de la région produisant des Côtes du Rhône Villages tirent en moyenne 6500 bouteilles d’un hectare de terre, La Ferme du Mont se contente d’en produire 4500, préférant ne pas «stresser» les fruits qui peuvent ainsi faire le plein de soleil, d’humidité et de nutriments sans se faire compétition.

En vedette à Toronto

Ce mois-ci, la LCBO met en vedette Le Ponnant (#LCBO 171371), l’un des Côtes du Rhône Villages de La Ferme du Mont, vendu au coût de 17$.

Le critique de vin américain Robert Parker dit de ce millésime, surtout constitué de grenache, qu’il «offre de copieux arômes de réglisse fondue, de crème de cassis, de bleuets et de fleur d’acacia». Il dit aussi que cette révélation, à laquelle il a donné 90 points (sur 100), est prête à impressionner, mais qu’on pourrait la savourer dans les 2 ou 3 ans.

La Truffière (#LCBO 234716), un Côtes du Rhône de La Ferme du Mont fait à base de grenache blanc, sera aussi en vedette à la LCBO à partir du 20 juillet au coût de 15$.
Ces deux vins alléchants et abordables seront présentés lors du BBQ de dégustation de la LCBO organisé le 11 juillet dans l’atrium de Corus au bord de l’eau (BBQ auquel assistera d’ailleurs le vigneron).

98 sur 100

Les grands amateurs de Châteauneuf-du-Pape voudront mettre la main sur quelques bouteilles du Côte Capelan de La Ferme du Mont (#LCBO 78857), dont l’arrivage est prévu pour le 16 septembre et qui seront vendues au coût de 63$.

Robert Parker a octroyé à ce vin la note exceptionnelle de 98, et il décrit La Ferme du Mont comme une star montante de la région.

Bien beau tout ça, dira Stéphane Vedeau mais ce qui lui importe c’est la description que le critique en a fait. Parker relève qu’on retrouve dans ce Côtes du Rhône la grâce et l’élégance d’un Bourgogne grand cru. «On se sent compris…», constate avec fierté le propriétaire de La Ferme du Mont.

Tom Noitsis, à la tête du distributeur Eurovintage, à qui j’ai demandé un tuyau pour m’approprier l’une de ces bouteilles, m’a répondu: «Devenez grands copains avec le gérant de la section Vintage de votre LCBO!»

Personnellement, j’ai bien hâte de goûter l’une ou l’autre des créations du vigneron déclarant sur son site: «Tout est harmonie: harmonie du milieu naturel, harmonie du fruit, harmonie des jus, harmonie dans l’élevage, harmonie dans le verre.»

* * *
Vous trouverez cet article et une foule d’autres faits et considérations sur le blogue www.passions100facons.blogspot.ca. Nathalie Prézeau est l’auteure de Toronto Fun Places… for families et des deux guides Toronto Urban Strolls… for girlfriends 1 et 2, en vente en librairies et sur ses deux sites.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur