Splendide Fête des Lumières à Lyon

Partagez
Tweetez
Envoyez

De vendredi dernier à lundi, avait lieu à Lyon la très célèbre Fête des Lumières. Cet événement est réputé pour ses spectacles sonores et colorés projetés sur les façades marquées d’histoire des monuments lyonnais. Le festival attire entre deux et trois millions de personnes chaque année.

Cette fête identitaire vieille de 150 ans trouve ses racines dans le pieux passé de la ville. En effet, le 8 décembre 1852 est inaugurée, Alec l’aval du cardinal de Bonald, une statue de la Vierge Marie, érigée sur la chapelle de la colline de Fourvière, surplombant la cité.

Cette inauguration est pourtant gâchée par un temps orageux, et les festivités sont dans un premier temps reportées. Pourtant, à la faveur d’une accalmie, la nuit tombée, les Lyonnais décident à l’unisson d’illuminer leurs fenêtres en l’honneur de l’Immaculée Conception.

Depuis ce jour, la tradition s’est perpétuée et, chaque 8 décembre, Lyon s’illumine de mille bougies. En outre, depuis 1999, la ville se pare de ses plus belles couleurs durant quatre jours, le week-end précédant Le 8 décembre.

Cathédrale et Opéra

Cette année encore, la Fête des Lumières n’a pas déçu les nombreux visiteurs venus du monde entier admirer ces jeux envoûtants. Les installations sur la Cathédrale St Jean, l’Opéra, et la Place des Terreaux ont été au centre de cette édition 2014.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tout d’abord, le spectacle Color or Not réalisé par Yves Moreaux, sur la façade de la Cathédrale St Jean, en a émerveillé plus d’un. Les contours de la Cathédrale, construite au XIIe siècle et située au cœur du Vieux Lyon, ont été finement soulignés à l’encre de Chine, dans ce spectacle de lumières hors du temps.

Le coloriage polychrome et changeant au rythme des notes de musique classique a révélé la splendeur architecturale du monument.

L’Opéra de Lyon a aussi fait l’objet d’une transformation pittoresque et excentrique. Il est devenu le terrain de jeu privilégié des Anookis, personnages inuits fictifs, crées par le bureau de création Inook.

Sauts, plongeons, danses, ces petits personnages dessinés ont usé de tous leurs moyens pour faire trembler la structure imposante de l’édifice. Le résultat faisait preuve d’un incroyable réalisme.

Ville à échelle humaine

Parmi les 75 installations, celle de la Place des Terreaux fut très certainement la plus impressionnante et saisissante. Mêlant musique et peinture, dessin et danse, le spectacle a donné vie à un certain nombre de tableaux du Musée des Beaux-Arts de Lyon, don’t Danseuses sur la scène d’Edgar Degas, dans un mélange de chorégraphies diverses.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Gilbert Coudène, co-fondateur de l’entreprise de fresques murales CitéCréation, et concepteur/scénariste du spectacle de la Place des Terreaux, a répondu à nos questions.

«Pour nous artistes, la Fête des Lumières est un terrain de plaisir. C’est un vecteur de rassemblement. Avec Étienne Guiol de BK, des danseurs de l’Opéra de Lyon, des peintures du Musée des Beaux-Arts, des musiciens du CNSN, des troupes de Pokemon Crew, l’orchestre de l’ONL, et bien d’autres partenaires, nous avons réalisé cette année le projet Lyon, Terre aux Lumières.. C’est un spectacle de 9 minutes, une union d’artistes lyonnais, faisant la part belle à notre ville», nous a-t-il confié.

«Lyon, c’est une ville à très grand patrimoine. C’est une ville à l’écriture jeune et c’est une ville à échelle humaine.»

L’entreprise lyonnaise CitéCréation de Gilbert Coudène n’en est pas à son premier éclat. En effet, elle est l’auteure de plus de 600 fresques murales à travers le monde et a participé à la réalisation de nombreux sons et lumières éphémères.

«Malheureusement, rien n’est pour le moment en préparation à Toronto. J’aime beaucoup l’ambiance chaleureuse, curieuse et créative de cette ville. Cela me ferait très plaisir de m’y impliquer, pourquoi pas lors de la Nuit Blanche.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En attendant de possibles projets dans la ville reine, Québec a déjà eu droit à de nombreuses fresques de CitéCréation et «de nombreux projets sont en cours», nous confiait M. Coudène.

La Fête des Lumières de Lyon, festival chaleureux, convivial et populaire, a encore ébloui un public venu en masse cette année. Espérons que tout le savoir-faire de ces génies de la lumière sera importé chez nous dans un futur proche.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur