Sophie Faucher partage sa passion pour Frida Kahlo

La peintre mexicaine n'a pas fini de faire parler d'elle...

Détail d'une photo de Frida Kahlo prise par Nickolas Muray à New York en 1939: Frida on White Bench.


4 mars 2019 à 9h00

Sophie Faucher, célèbre pour son rôle dans la série québécoise Le cœur a ses raisons, partage sa passion pour Frida Kahlo sur les planches depuis près de 20 ans.

Ses premières prestations sur la peintre se font dans Radio-Théâtre pour Radio Canada. Observant un certain succès, la comédienne décide donc d’en faire un spectacle. Ce n’est nul autre que Robert Lepage qui met alors en scène La Casa Azul, au début des années 2000.

Sophie Faucher est actuellement en tournée pour sa dernière pièce Correspondance, inspirée des échanges épistolaires de l’artiste mexicaine, qu’elle présentera au théâtre Spadina de l’Alliance française de Toronto ce vendredi 8 mars à 20 heures.

Sa rencontre avec Frida

L’actrice québécoise a croisé le chemin de Frida Kahlo en lisant sa fameuse biographie écrite par Hayden Herrera, il y a un peu plus de 20 ans. Mais c’est en explorant son journal intime que Sophie Faucher a développé un véritable engouement pour cette femme au parcours chaotique, décédée en 1954 à l’âge de 47 ans.

«Je suis sortie bouleversée de ce livre», confie la comédienne à L’Express.

Sophie Faucher

Un destin hors du commun

Cette peintre mexicaine est aujourd’hui mondialement connue, aussi bien pour sa vie personnelle, que sa vie professionnelle.

Souffrant de la polio dès l’âge de 6 ans, elle est victime d’un grave accident de bus à l’âge de 18 ans, qui impliquera de nombreuses interventions chirurgicales. Alitée pendant près d’un an, c’est alors qu’elle commence à peindre par ennui, principalement des autoportraits.

Quelques années plus tard, Frida rencontre Diego Rivera, un célèbre peintre muraliste, qu’elle épouse en 1929. «Elle a vécu dans l’ombre de son mari toute sa vie. Ce n’était alors que Madame Rivera», nous explique Sophie Faucher.

Nous n’en dirons pas plus… Car cette dernière présentera également dans une conférence sur le parcours atypique de l’artiste mexicaine, ce mercredi 6 mars à 19h, toujours à l’AFT (galerie Pierre Léon).

«Dans son journal intime, elle s’est écrite comme elle s’est peinte, sans fard»  

 

La comédienne québécoise est entrée dans l’œuvre de Frida par ses écrits. «Elle aurait pu être auteure», s’exclame-t-elle.

À la rédaction de son journal intime, la peintre était en grande partie sous calmants en raison des opérations subies, ce qui explique de nombreux passages sans filtre. Sophie Faucher est particulièrement touchée par ses envolées lyriques.

«Toutes les comédiennes sont à l’affût de beaux rôles. Or Frida présente de multiples facettes: grande amoureuse, douloureuse, drôle, etc. On a de quoi jouer», souligne l’actrice.

«Un voyage au Mexique à peu de frais» 

 

Son spectacle, Correspondance, est quant lui adapté de ses échanges épistolaires avec sa mère, son époux, voire ses amants. On retrouve ainsi un regard tout aussi intimiste que dans La Casa Azul.

«Dans cette pièce, je suis au plus près d’elle, avec ses mots à elle», tient à préciser Sophie Faucher.

Frida Kahlo photographiée par Guillermo Kahlo.

Le Mexique des années 1930

De plus, afin de réaliser ce spectacle, cette dernière a fait de nombreuses recherches pour plonger le public dans le Mexique des années 1930. C’est pourquoi la comédienne est accompagnée sur scène des Mariachi Figueroa, un groupe de musiciens mexicains.

«C’est un voyage au Mexique à peu de frais», s’amuse-t-elle.

Sa passion pour Frida Kahlo est telle, qu’elle ne s’est pas contentée des planches de théâtre pour la partager. En effet, Sophie Faucher a publié deux livres pour enfants, retraçant en partie la jeunesse de la peintre et ses voyages. «Il n’est pas toujours évident de raconter cette vie dissolue aux enfants», témoigne la comédienne.

Son «culot», son «courage», son «élan de vie»… Vous serez vous aussi peut-être séduits par cette figure marquante du XXe siècle.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La future fusée de la NASA a-t-elle encore une utilité?

science
La NASA prépare depuis 2011 une nouvelle fusée géante, appelée SLS, censée ramener les Américains en orbite, sur la Lune et même les envoyer...
En lire plus...

Le budget d’un gouvernement aux abois

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau profite d’une augmentation de ses revenus légèrement plus forte que prévu, ces deux dernières années, pour les réinjecter...
En lire plus...

21 mars 2019 à 16h30

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur