Soccer : le Canada remporte une victoire historique face aux États-Unis

2-0

Au terme d'une rencontre palpitante, le Canada a réalisé un exploit.
Partagez
Tweetez
Envoyez

34 ans. Cela faisait 34 ans que l’équipe nationale canadienne de soccer n’avait pas battu les États-Unis. Mardi soir au BMO Field, les coéquipiers d’Alphonso Davies ont réalisé une performance historique en s’imposant deux buts à zéro dans un match comptant pour la Ligue des Nations A de la Concacaf.

L’armada offensive canadienne

Un nouveau chapitre de la rivalité entre le Canada et les États-Unis s’est donc ouvert mardi, après une rencontre d’une intensité rare.

À travers un 4-4-2 diamant tactiquement original et très intéressant, John Herdman a su mettre en valeur d’entrée ses deux atouts offensifs que sont Jonathan David et Alphonso Davies. Âgés de 19 et 18 ans, les deux attaquants canadiens ont en effet été les grands artisans de la victoire des locaux hier.

Intenables balle au pied, beaucoup trop rapides pour des défenseurs adverses lents et surtout très libres dans leur positionnement, les deux électrons libres de l’équipe canadienne ont dynamité et déséquilibré tout au long du match la défense américaine.

«Alphonso Davies n’est qu’une partie de cette équipe qui est très spéciale et unique. Je suis très content de l’avoir vu marquer.» – John Herdman, entraîneur de l’équipe canadienne

Davies s’est ainsi illustré dès la 11e minute sur le côté droit avant de voir sa frappe bloquée par Steffen, avant que son compère David soit tout proche par deux fois en 30 secondes d’ouvrir la marque pour les Canadiens.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Trop souvent libres grâce à des courses entre les lignes, les deux joueurs offensifs ont offert un point d’appui très intéressant à Osorio et Arfield, véritables chefs d’orchestre lors des phases d’attaque canadienne.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Solides et très haut avec le ballon – notamment à travers le positionnement des deux latéraux – les Canadiens se sont toutefois exposés à des contre-attaques américaines. Mais le manque de justesse technique et d’intelligence de jeu de Pulisic hier a trop souvent fait défaut.

D’autant qu’en face, le quatuor Piette-Arfield-Osorio-Fraser a réalisé un travail défensif conséquent, annihilant en grande partie les transitions offensives américaines.

Finalement, malgré une première mi-temps globalement dominée par les Canadiens, les deux équipes sont rentrées au vestiaire sur un score vierge.

Marquer (pour) l’histoire

Jouant avec le cœur, plus d’envie et surtout plus d’impact, le Canada a repris le match là où il l’avait laissé avant la mi-temps. L’entraîneur américain Gregg Berhalter l’a d’ailleurs souligné en conférence de presse: «quand je regarde le match, la première chose qui m’a frappé, c’est le désir – le désir du Canada».

«Ils ont mis beaucoup d’énergie dans le match. Ils l’ont joué comme si c’était une finale de Coupe du monde.» – Michael Bradley, milieu de terrain de l’équipe américaine

Tout proches d’ouvrir le score à la 50e (après une combinaison entre Laryea, Arfield et David), puis d’encaisser un but à la 51e (Pulisic a obligé Borjan à s’employer), les Canadiens vont finalement être les premiers à marquer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Malgré une équipe américaine plus solide et organisée en seconde période, les hommes de John Herdman vont trouver la faille après un bon décalage de Fraser pour Arfield qui, en première intention, a parfaitement trouvé Davies seul face au but vide (63e).

Dans un stade en fusion, l’équipe canadienne inscrit ainsi son premier but face aux États-Unis en match officiel depuis 12 ans!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

— OneSoccer (@onesoccer) October 16, 2019

À moins d’une demi-heure de réaliser un résultat historique, le bloc canadien a ensuite joué plus bas après l’ouverture du score, laissant le contrôle du ballon aux Américains sans pour autant être mis en danger par ses derniers bien trop peu inspirés.

Dans les arrêts de jeu, c’est même les Canadiens qui vont enfoncer le clou par le biais de Lucas Cavallini, entré en jeu à la 65e et chirurgical dans son face-à-face contre Zack Steffen.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

This was for you, Canada. 😘#CANMNT pic.twitter.com/5X38eLaB7V

— Canada Soccer (@CanadaSoccerEN) October 16, 2019

Score final 2 buts à 0.

Le Canada s’impose ainsi dans ce qui restera l’un des plus beaux exploits du soccer canadien, devant plus de 17 000 supporters qui s’en souviendront longtemps.

«Oui nous avons marqué l’histoire ce soir, mais notre travail n’est pas fini. Nous rejouons contre eux le mois prochain, et notre objectif sera de répéter ce que nous avons fait ce soir .» – Alphonso Davies, attaquant du Canada

Prochaine rencontre le 15 novembre à Orlando pour l’équipe canadienne face aux États-Unis, pour une rencontre qui s’annonce palpitante.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur