Saint-Émilion, le pays du Merlot

Partagez
Tweetez
Envoyez

Saint-Émilion, le petit vignoble des vins de Bordeaux connu pour ses vins rouges de Merlot, s’ouvre à l’œnotourisme, dans le sillage de son entrée au patrimoine de l’humanité de l’UNESCO en 1999.

Chambres d’hôtes et restaurant à la propriété; cours de cuisine au Château; visites autoguidées en plusieurs langues; atelier d’assemblage; promenades à cheval dans les vignes: la palette de produits touristiques proposés semble aussi diversifiée que le terroir de Saint-Émilion.

Un vent de changement semble souffler aujourd’hui à Saint-Émilion, une influence venue en partie de Californie. Le concept de la Winery style Napa Valley vient par exemple d’être implanté ce printemps au Château La Dominique, avec restaurant sur la propriété ouvert le 4 avril dernier.

L’établissement trône sur le toit d’un chai flambant neuf dessiné par le célèbre architecte Jean Nouvel. (Le chai est le nom local des entrepôts abritant cuviers et barriques à vin.)

Sur le reste du toit s’étire une immense terrasse en bois qui offre une vue imprenable sur les vignes environnantes. Au centre de la terrasse, un long parterre de grosses billes de verre rouge sombre (reproduisant le fouloir à raisin) donne son nom à l’établissement: «La terrasse rouge».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’habillage extérieur du chai est lui aussi très élégant: de larges bandes d’inox à l’horizontale en cinq teintes de rouge sombre.

Au Château Ambe Tour Pourret, les touristes apprennent à cuisiner leur propre repas. Les produits locaux sont à l’honneur, en tête magret de canard et foie gras.

Ce château propose aussi: dégustation formule «lunch» ou avec assiette de fromages ou charcuterie; panier pique-nique; audioguide (en trois langues, français, anglais et espagnol); visites nocturnes; bar à vin dans l’espace boutique (aménagé au retour d’un voyage d’observation à Napa Valley).

Et dans la boutique,  un grand vase en verre reproduit les différentes strates géologiques du sol dans le vignoble. Des explications détaillées sur le terroir local sont d’ailleurs étrangement très (trop) rares dans la région. C’est pourtant la diversité des sols et le relief, qui sera la clef pour comprendre le Saint-Émilion, ce vin de Merlot, complété d’une touche de Cabernet franc.

En effet, le plateau calcaire au cœur du vignoble qui surplombe la zone d’appellation est fort différent des pieds de côte, les pentes qui descendent depuis le plateau calcaire ou du troisième type de sol, les plaines d’alluvions sur tout le pourtour du vignoble: autant de variations des sols et des conditions hydriques qui expliquent pourquoi le Merlot (un cépage plus sensible et plus précoce) a fait son nid ici à Saint-Émilion – alors qu’en Médoc, autre illustre vignoble de Bordeaux plus à l’Ouest, les Cabernets dominent l’assemblage.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au Château Haut-Sarpe, le visiteur troque le tablier de cuisine du chef pour la pipette du maître de chai, pour un atelier d’assemblage (le mélange des vins de différents cépages en fin de production).

L’activité permet de déguster des mélanges de Merlot et de Cabernet franc selon différentes proportions (100% chacun, 50-50, 25-75 puis au choix).

Au terme des deux heures d’atelier, chaque participant compose son propre assemblage, dont il emportera une bouteille avec étiquette personnalisée.

Sans parler du cadre du Château, au cœur d’un adorable petit hameau rassemblant chais, chambres d’hôtes et même un petit bar dansant de poche. Et en prime, la vue plongeante depuis le haut du plateau calcaire sur les coteaux de vignes qui se déroulent en pente douce.

Mais rien ne vaudra une balade à cheval, une nouveauté depuis le mois de mai cette année, pour parcourir le vignoble de près. Et après un galop le long d’un muret de pierre entourant le Château Saint-George, une pause permet d’embrasser du haut d’une colline, le relief et ses combes typiques — ces petites vallées concaves, qui sont l’une des caractéristiques du paysage labellisé par l’UNESCO parallèlement à l’alternance de parcelles de vignes et de parcelles boisées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Car c’est l’ensemble du vignoble de Saint-Émilion (7846 ha) qui a été inscrit au patrimoine UNESCO (une première mondiale) pour reconnaître «un exemple remarquable d’un paysage viticole historique qui a survécu intact et est en activité de nos jours», selon l’UNESCO.

Des circuits cyclistes sont également proposés ainsi que des visites plus en petit train ou en minibus cabriolet, pour explorer ce ravissant et complexe vignoble dans un mouchoir de poche, qui ne représente que 5% des vins de Bordeaux.

Renseignements :

Office du tourisme de Saint-Émilion.

Juridiction de Saint-Émilion (UNESCO).

Circuits cyclistes et pédestres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Depuis Bordeaux, journée à vélo à Saint-Émilion.

La Terrasse Rouge, Château La Dominique.

Atelier d’assemblage.

Château Haut Sarpe – Gite.

À Terre, À Cheval: demi-journée ou journée complète avec arrêt dégustation au Château Saint-George, de 100 à 195 $. Aussi: Nature et plein air.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Fabrique de macarons.

Chateau La Gaffeliere.

Château Villemaurine, pour visiter un château aux abords de Saint-Émilion, et une propriété plus réduite où les œuvres d’art se mêlent aux cuves dans les chais et les caves.

Château Guadet, dans Saint-Émilion même à deux pas de la Fabrique de macarons pour ses caves souterraines parsemées d’œuvres d’art.

Château Petit-Village: dans l’appellation Pomerol juste au nord du vignoble de Saint-Émilion, cette petite propriété propose une ravissante boutique et une petite terrasse où déguster, à quelques mètres des vignes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Clos Mirande: délicieux restaurant gastronomique, bistrot, salon de thé et gastronomie à emporter, offrant une superbe terrasse champêtre à l’extérieur, à Montagne Saint-Émilion, soit l’appellation voisine juste à l’est du vignoble de Saint-Émilion, en dehors du secteur UNESCO.

Les cordeliers: ce producteur de vin pétillant à Saint-Émilion possède des caves immenses qui se visitent.

Gite : Coup 2 Foudres, un hébergement insolite à l’extérieur de Saint-Émilion dans une immense barique (un foudre) aménagée en studio. Original mais absence de contact avec les propriétaires et claustrophobes s’abstenir.

Festival philosophia, le festival de la philisophie à Saint-Émilion début mai

À lire : Le terroir de Saint-Emilion. Pages 12-17, dans Crus Classés de Saint-Emilion, Bernardin E. et Le Hong P., Ed. Sud-Ouest,/ Bordeaux, France, 2013, pour tout comprendre sur les sols de Saint-Émilion en trois pages avec carte des sols par Kees Van Leeuwen professeur en sciences agronomiques à l’Université de Bordeaux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour s’y rendre : Saint-Émilion est à 40 km (45 minutes) à l’est de Bordeaux.
. En avion : Toronto-Bordeaux avec Air France via Paris (1 vol par jour) ou Montréal-Bordeaux avec Air Transat (2 vols directs par semaine de mai à octobre.)
Note : depuis Ottawa, une navette autobus Air France relie la gare Via Rail à l’aéroport Trudeau.
. Le TGV depuis Paris-Roissy s’arrête à Bordeaux avec correspondance pour la petite gare de La Gaffelière à environ 2 km du village de Saint-Émilion, au pied du plateau calcaire.

* * *
Charles-Antoine Rouyer était l’invité d’Air France, du Comité régional du tourisme d’Aquitaine, de l’Office du Tourisme de Saint-Émilion et des établissements visités.

* * *
À lire aussi:
Saint-Émilion: village médiéval haut-perché
Saint-Émilion: engouement pour l’œnotourisme

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur