Rouler et découvrir un pays fascinant… le long de la 401

Beaucoup à voir et à faire dans ce corridor

La promenade de bois du parc provincial Presqu'ile, à la hauteur de Brighton accessible de la 401. (Photo: Parcs Ontario)
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’autoroute 401, qui mène de Toronto à Montréal, est pour la plupart des gens une voie rapide pénible, trop achalandée de voitures et de gros camions. Pourtant, la 401 longe des villes historiques, des parcs provinciaux fascinants et des plans d’eau fantastiques. Plutôt, que d’y passer en vitesse, on peut faire des haltes et excursions étonnantes.

Les Mille-Îles et le Saint-Laurent

Certes, tout le monde connaît les Mille-Îles, ce chapelet d’îles et d’îlots qui enjolive le fleuve Saint-Laurent sur 120 km en aval de Kingston. Mais peu de gens savent qu’on peut camper sur la soixantaine d’emplacements du Parc national canadien des Mille-Îles (créé en 1904). Camper sur une petite île, c’est toujours spécial.

Un peu à l’est de Kingston, on arrive à la hauteur du Parc provincial Charleston Lake, un grand parc de 2353 hectares qui préserve l’environnement naturel du Bouclier canadien. La pêche est excellente, on voit des animaux, et le lac Charleston est propice à la baignade.

Des observateurs d'oiseaux à Brighton. (Photo: Parcs Ontario)
Des observateurs d’oiseaux à Brighton. (Photo: Parcs Ontario)

Kingston et le parc Frontenac

Kingston est la ville la plus historique en Ontario. Ses vieux bâtiments et son ancien parlement de grès sont superbes. Kingston est une ville universitaire (avec tout ce que cela comporte de bars et d’animation) au bord du lac Ontario. On y trouve aussi plusieurs musées. La visite du Fort Henry est extraordinaire.

Depuis Kingston, on atteint en 40 minutes le parc Frontenac. Ce parc provincial de 5214 hectares abrite les écosystèmes et la faune mythique du Bouclier canadien et de parcs ontariens géants comme Killarney et même Algonquin. C’est d’ailleurs la raison d’être du parc provincial Frontenac: accorder un accès à une nature intacte à proximité de l’autoroute 401.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les 48 sites de camping sont sauvages. Ils sont accessibles en canot. Le parc Frontenac, c’est donc du camping de régions éloignées à quelques heures de Toronto et Ottawa.

L'une des dunes du parc Sandbank. (Photo: Parcs Ontario)
L’une des dunes du parc Sandbank. (Photo: Parcs Ontario)

Belleville et Prince Edward County

Belleville est une petite ville historique, fleurie et tranquille. Pour les touristes, c’est le centre des services du bucolique comté Prince Edward qui abrite trois parcs provinciaux originaux.

Le parc Sandbanks (littéralement, bancs de sable) est connu comme une alternative valable aux grandes plages de la côte atlantique. Sandbanks est un des plus grands cordons littoral de sable au monde. Ses plages comptent parmi les plus admirables au pays. Et le camping du parc accorde quelques emplacements situés directement devant le grand lac (à réserver bien à l’avance).

L’espace naturel du Prince Edward County, c’est aussi des routes ornées de curiosités, d’antiquités et d’expériences culinaires. Notez que le parc Sandbanks est idéal pour voir la migration d’oiseaux au printemps et en automne.

Un peu passé Prince Edward, on atteint la mignonne bourgade historique (et endormie) de Brighton. Plein sud, à quelques kilomètres, le parc provincial Presqu’île est le site par excellence pour observer la migration d’oiseaux au printemps et en l’automne.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’innombrables volatiles s’arrêtent dans les marécages de cette longue presqu’île pour faire le plein de nourriture et prendre des forces, avant ou après une périlleuse traversée ailée du lac Ontario. Le nombre de photographes amateurs est alors impressionnant.

La marina de Cobourg (Photo: Northumberland Tourism)
La marina de Cobourg (Photo: Northumberland Tourism)

Cobourg et Port Hope

De Brighton à Cobourg, dans le magnifique et varié Northumberland County, on peut délaisser la 401 sur quelques dizaines de kilomètres et se laisser bercer par les ondulations de la vieille route 2.

Cobourg est un chef-lieu vraiment curieux. L’hôtel de ville, incroyablement riche et orné, avait été conçu pour que Cobourg soit choisie capitale canadienne avant la nouvelle confédération. La belle grande plage et la marina sont aussi étonnantes, de même que le parc adjacent de véhicules récréatifs, au bord du lac.

Au nord de Cobourg, le lac Rice est une curiosité. C’est un lac long et profond qui recèle une quantité incroyable de poissons. De nombreux Américains du Michigan viennent y pêcher.

Un peu passé Cobourg, la ville de Port Hope dévoile des curiosités qui valent un arrêt prolongé. On y trouve une concentration d’antiquaires et sa rivière est poissonneuse. Le cinéma historique de Port Hope compte parmi les plus beaux du continent.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette petite ville organise chaque été de grands festivals d’Elvis Presley et de voitures classiques. Finalement, son vieux pont ferroviaire est un des plus longs du genre au monde.

Un des antiquaires de Port Hope. (Photo: Northumberland Tourism)
Un des antiquaires de Port Hope. (Photo: Northumberland Tourism)

Oshawa et ses musées

Puis on arrive à Oshawa, la ville de la General Motors. On peut y visiter des musées de l’automobile, et la résidence-musée de l’homme qui a le premier dirigé les destinées de GM Canada. Le musée d’art municipal mérite une visite.

On pourrait pratiquement passer des vacances d’une semaine ou deux sur l’autoroute 401! On peut au moins rendre les nombreux trajets vers l’est moins ennuyeux en visitant des attraits le long de cette grande autoroute.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur