Rivière et café dans le vieux quartier Weston

Mini-balades pour les curieux de Toronto

Au bord de la rivière Humber dans le nord-ouest de Toronto. Photos: Nathalie Prézeau
Partagez
Tweetez
Envoyez

On a une vision un peu réduite de Toronto, mais officiellement la ville s’étend jusqu’à la croisée de l’autoroute 427 et de Steeles Ouest. Et le vieux quartier Weston (établi en 1796), dans le nord-ouest de Toronto, offre la combinaison gagnante d’une longue balade au bord de la rivière Humber et d’un délicieux café.

Le vieux quartier Weston dans le nord-ouest de Toronto.

Le parc Cruickshank

Un excellent point de départ pour marcher sur la Humber River Recreational Trail est le long et étroit parc Cruickshank.

Quand on le cherche sur Google, on ne voit pas nécessairement son meilleur point d’accès, menant directement au terrain de stationnement gratuit. Il se trouve du côté nord de l’avenue Lawrence Ouest, entre Scarlett Road et Little Avenue.

Si vous allez vers le sud, en passant sous le viaduc, vous atteindrez St. James Gardens en une heure. Quant au sentier pavé longeant la rivière vers le nord, il se termine 1 km plus loin, au pied du grand escalier de métal menant au parc Mallaby.

Sous le viaduc de l’avenue Lawrence.

Le sentier est pavé et bordé de part et d’autre de terrain gazonné (non couvert de neige lors de ma visite cette semaine). Ceci offre une alternative plus sécuritaire, advenant le cas où le pavé serait glacé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Par ailleurs, si le sol n’est pas boueux, on peut aisément poursuivre la balade au-delà du sentier pavé et de l’escalier, en cherchant le petit sentier de terre qui borde la rivière.

Il est très facile d’oublier la ville en regardant couler l’eau entre les grandes herbes, appuyée sur un grand arbre… si l’on fait abstraction des bruits urbains omniprésents.

Au bord de la rivière Humber.

Le pont Raymore

Comme il nous a fallu moins d’une heure pour nous rendre au bout du sentier, explorer le bord de la rivière et revenir sur nos pas, nous avons décidé de continuer un peu plus au sud du viaduc de Lawrence (près du stationnement).

À 500 mètres de là, on croise le pont Raymore, menant de l’autre côté de la rivière. En y regardant de plus près, vous verrez une plaque qui mentionne une murale.

Une murale sur un morceau du pont Raymore.

Celle-ci, datant de 2002, a presque disparu, mais on peut encore distinguer quelque chose dans la peinture pelée. Des agrandissements de premières pages de journaux annoncent les ravages de l’ouragan Hazel de 1954.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les affiches sont collées sur un morceau du pont qui avait alors été violemment arraché par l’inondation.

Les débris du pont ont éventuellement bloqué la rivière, provoquant un débordement qui a emporté 14 maisons sur Raymore Drive, tuant 32 personnes en une heure.

On a par la suite créé le parc Raymore, et le morceau de pont qui était resté sur le site depuis la catastrophe a été inclus dans l’installation érigée en hommage aux résidents décédés.

De vieilles pages de journaux mentionnant l’ouragan Hazel sur le pont Raymore.

Black Cat Espresso Bar

À votre retour au terrain de stationnement du parc Cruickshank, je recommande fortement de pousser la balade 10 minutes plus loin, pour prendre le pouls de Weston et accrocher un excellent café et peut-être un sandwich gourmet chez Black Cat Espresso Bar.

Tout d’abord, il y a la jolie Little Avenue (quel beau petit nom!) qu’on monte jusqu’à Weston Road, et qu’on traverse pour continuer sur l’avenue Elsmere vers le coloré Artscape Weston Common. Ce dernier d’une longue série de centres d’art de l’organisme Artscape ouvrait ses portes en juin 2019.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Autour du Artscape Weston Common.

Prenez ensuite le pont pédestre passant au-dessus des voies ferrées et tournez à droite. Vous êtes sur l’avenue Rosemount et le Black Cat Espresso Bar se trouve au #46. Notez qu’il s’agit du deuxième Black Cat ouvert en ville, le premier se trouve à la croisée de College et Dufferin.

L’odeur de pain grillé dans le café était affriolante quand j’y suis arrêtée pour commander un americano. Le cortado de ma compagne était un beau spécimen de «foam art». Ils font aussi des sandwichs pour déjeuner que je me promets d’essayer la prochaine fois.

Black Cat Espresso Bar.

La chronique d’aujourd’hui est un complément au dernier guide de marche de l’auteure locale Nathalie Prézeau: Toronto BEST Urban Strolls que vous pouvez vous procurer sur amazon.ca ou en communiquant directement avec l’auteure à [email protected]. Vous pouvez passer prendre votre commande au 299 avenue Booth et l’auteure livre dans Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur