Retour en force de Sum 41 à Toronto

En spectacle à Echo Beach le 8 août avec leur nouvel album

Sum 41.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La formation pop-punk Sum 41, qui a vu le jour en 1996 à Ajax en banlieue de Toronto, est présentement en tournée sur la côte ouest américaine.

Nous avons joint le guitariste Dave «Brownsound» Baksh au téléphone pour discuter du nouvel album Order in Decline, ainsi que de leur spectacle à Toronto le 8 août prochain à RBC Echo Beach.

Island Records

En 1999, après avoir eu quelques changements de personnel, le groupe a signé un contrat de disques avec Island Records et est rapidement devenu très populaire. Leur album All Killer No Filler sorti en 2001 les a propulsés au sommet grâce aux pièces Fat Lip et In Too Deep.

Groupe et album de l’année

Le groupe a sorti deux autres albums durant les cinq années suivantes: Does This Look Infected? et Chuck. Leurs albums et chansons ont été au sommet des palmarès et ils ont vendu des millions d’albums.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ils ont remporté le Juno du Groupe de l’année en 2004 et celui de l’album rock de l’année en 2005.

Dave Baksh (photo: Federica Burelli)

Baksh se souvient d’ailleurs d’un moment loufoque avec une admiratrice durant cette période.

«Une fois après les Much Music Video Awards, je marchais en direction de ma voiture lorsque tout à coup, deux petites mains ont agrippé mes épaules et ont commencé à me brasser vraiment violemment. Je me disais, qui fait ça? Qu’est-ce qui se passe? Je me suis retourné et c’était juste une petite fille. Elle m’a regardé et grogné. Ça m’a fait peur un peu, mais finalement elle voulait simplement une photo!»

Le départ de Brownsound…

Le 10 mai 2006, Dave Baksh a annoncé son départ du groupe. Citant des différences créatives, il a toutefois dit être en bon terme avec le groupe.

Durant les 9 années suivantes, il a été très actif musicalement, mais à un niveau plus indépendant. «J’ai toujours été une personne que tant qu’il y a de la musique, ce vide dans ma vie est comblé. Ça a toujours été mon but premier de toujours jouer de la musique.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«En jouant dans des groupes plus indépendants (Brown Brigade, Black Cat Attack et The Organ Thieves), j’ai beaucoup plus de respect pour tous les efforts et le travail que ça demande d’être dans un band indépendant. C’est facile d’oublier ça.»

Dave Baksh sur scène en Californie. (photo: Gentle Giant Digital)

… et le retour

En juillet 2015, lors de la cérémonie des Alternative Press Awards à Cleveland, Dave a effectué son retour au sein du groupe.

«Dans mon esprit, j’ai toujours su que j’allais revenir, mais il fallait que tout monde veule mon retour. Quand j’ai eu l’appel de Deryck (Whibley, le chanteur), il fallait qu’on s’explique. Nous sommes amis depuis trop longtemps pour laisser des trucs moches qui ont eu lieu dans le passé se mettre entre nous.»

Order in Decline

Le 7e album vient tout juste de sortir: comment décrit-il ce nouvel effort?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Je décrirais l’album comme un autre point dans l’histoire du groupe. Nous avons juste pris des photographies audio et avons expliqué dans les paroles comment nous voyons le monde. C’est comme ça que tous les albums sont pour Sum 41.»

«Les gens nous demandent si c’est un album politique. Mais non, c’est juste comment on se sent et comment on réagit au monde actuel.»

L’album est un peu plus lourd que ses prédécesseurs, mais toujours très accrocheur. «Peut-être que nous sommes en train de devenir des vieux grincheux, mais c’est juste une progression naturelle. Nous prenons beaucoup l’énergie des foules donc ça sort naturellement dans le processus d’écriture. Qu’est-ce que l’ont voudrait jouer pour les gens qui viennent aux spectacles.»

Une flèche à Trump

Une des pièces qui fait jaser sur ce nouvel album est 45 (A Matter of Time) qui fait référence au 45e président des États-Unis, l’actuel locataire de la Maison-Blanche.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Whibley a déjà dit qu’il ne voulait pas écrire sur Trump, mais que c’est sorti tout seul. C’est d’ailleurs la pièce favorite de Brownsound. «Le riff de guitare est badass, le couplet a un bon groove et le refrain est simplement parfait! Nous n’avons pas encore commencé à la jouer live mais j’ai hâte.»

Enfin à Toronto

À quoi peut-on s’attendre pour le concert à Echo Beach? «On joue presque jamais à Toronto. Ça va être vraiment l’fun. Nos familles et amis vont être là et tous les fans qui attendent notre retour. Nous avons besoin de nous pointer et de bien jouer!»

Sum 41 lors d’un concert en Italie 

Longévité

20 ans après leurs débuts et plus de 30 millions d’albums vendus plus tard, Sum 41 attirent encore les foules. Dave est-il surpris de la longévité du groupe?

«Oui, je pense que n’importe quel groupe qui dure plus que 5 ans doit apprécier toutes les secondes après ça, parce que ce n’est pas supposé arriver. Les chances sont contre vous. C’est une chose merveilleuse de pouvoir jouer et voir des gens de tout âge chanter nos paroles. C’est une des choses les plus incroyables et je ne vais jamais le tenir pour acquis.»

Dave Baksh.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur