Rentrée parlementaire à Queen’s Park: plein volume sur la pandémie

Le premier ministre Doug Ford, le ministre du Commerce Vic Fideli et la ministre de la Santé Christine Elliott visitent une chaîne de montage de la société Linamar Corp. à Guelph qui a reçu 2,5 millions $ du gouvernement pour produire 10 000 respirateurs.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Masqués et distanciés, les députés de l’Ontario étaient de retour en Chambre, lundi, à l’Assemblée législative. Sans grande surprise, tous les projecteurs étaient tournés sur la CoViD-19.

En cette rentrée parlementaire où plusieurs députés de l’opposition attendaient impatiemment de lui poser des questions, le premier ministre ontarien Doug Ford a brillé par son absence.

Distanciation des élèves

Il n’en demeure pas moins que la cheffe néo-démocrate Andrea Horwath a lancé la période de questions en demandant au gouvernement progressiste-conservateur pourquoi il n’assure pas plus de distanciation physique dans les classes et les autobus scolaires.

Mme Horwath a notamment demandé que la capacité des autobus soit réduite à 50%. «Le problème est tellement grave que des chauffeurs doivent quitter leur emploi en raison de leurs inquiétudes concernant les questions sanitaires», a-t-elle plaidé en Chambre et répété en point de presse.

Pour sa part, le ministre de l’Éducation Stephen Lecce a répondu que son gouvernement a débloqué des fonds supplémentaires pour la rétention des chauffeurs et pour assurer la salubrité des véhicules.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Hausse des nouveaux cas

Alors que la province a enregistré lundi son plus grand nombre de nouvelles infections (313) en plus de trois mois, les partis d’opposition à Queen’s Park se demandent pourquoi le gouvernement Ford n’a pas préparé de plan en prévision d’une seconde vague de la pandémie plus rapidement.

Le gouvernement ontarien a indiqué qu’un «plan complet de préparation à l’automne» sera disponible sous peu.

En Chambre, les élus progressistes-conservateurs étaient nombreux à vanter les mérites de leurs plans pour lutter contre la CoViD-19, mais des inquiétudes demeurent.

La cheffe de l’opposition officielle à Queen’s Park, Andrea Horwath.

«La deuxième vague s’en vient»

Mme Horwath et l’ex leader parlementaire du Parti libéral de l’Ontario, John Fraser, sont tous les deux d’avis que les experts de santé publique auraient dû se pencher sur une possible seconde vague bien plus rapidement.

Le gouvernement Ford n’est pas assez rapide, communique mal et manque de transparence, a fustigé la cheffe du NPD en point de presse.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le gouvernement Ford confirme s’intéresser à la question d’un possible retour au confinement, ou du moins certaines fermetures dans les régions de l’Ontario les plus touchées par le virus.

«On a bien fait durant la première vague, mais on sait qu’une deuxième vague s’en vient», a affirmé la ministre de la Santé, Christine Elliott lundi.

Le premier ministre Doug Ford a fait savoir que «toutes les options sont sur la table», à propos des décisions qui découleront de la potentielle deuxième vague du coronavirus.

Décisions régionales

Les régions d’Ottawa, de Toronto et de Peel sont dans la mire du gouvernement pour ce qui est des régions les plus durement touchées par la pandémie. Même si personne ne veut retourner à «l’étape 2» du plan de déconfinement, le gouvernement prendra la décision en ce sens s’il le faut, selon la ministre Elliott.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Si la province devait en venir à un retour au confinement, les décisions seraient prises de façon régionale, a-t-il précisé.

«Ce ne sont pas les bars et les restaurants (qui posent problème), ce sont les rassemblements», a noté le premier ministre Ford.

Codes de couleurs

Le premier ministre Ford a demandé que des graphiques pour démontrer, pas codes de couleurs, où surviennent les infections et les transmissions soient rendus disponibles. «Dès que je les verrai, le public les verra», a-t-il promis.

Depuis le début de la crise sanitaire, en mars, l’Ontario a recensé 45 068 cas de CoViD-19. 2 820 personnes ont perdu la vie, dont plus de la moitié des résidents de foyers de soins de longue durée et 8 employés. Le pourcentage de personnes considérées comme guéries s’établi maintenant à 89%, en légère baisse par rapport aux chiffres du dernier mois.

Une cinquantaine d’Ontariens sont hospitalisés, dont une vingtaine aux soins intensifs et une dizaine sous respirateur.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur