Rentrée parlementaire à Queen’s Park

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’attention était dirigée martdi vers le nouveau député libéral ontarien Glenn Thibeault, qui faisait sa rentrée parlementaire à Queen’s Park. Il a été élu député de Sudbury le 5 février, réussissant ainsi son pari de passer du fédéral au provincial et du NPD aux libéraux.

Son élection s’accompagne également de deux enquêtes: l’une auprès d’Élection Ontario et l’autre, criminelle, de la police provinciale de l’Ontario.

Un de ses adversaires, Andrew Olivier, a dévoilé des enregistrements dans lesquels des gens influents au sein du parti libéral laissent entendre qu’un emploi s’offre à lui, s’il renonce à briguer l’investiture libérale dans la circonscription de Sudbury.

Le chef intérimaire des conservateurs, Jim Wilson, dit que la session s’ouvre avec une «ombre au tableau». Il promet de talonner le gouvernement libéral au sujet de l’enquête policière sur les allégations qui entachent l’élection de Glenn Thibeault.

La première ministre Kathleen Wynne n’a pas l’intention de suspendre sa chef de cabinet adjoint, Pat Sorbara, malgré son implication dans l’enquête criminelle de la police provinciale de l’Ontario. Les conservateurs demandent que celle-ci soit suspendue, le temps de l’enquête sur son rôle dans l’élection partielle à Sudbury.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le député néo-démocrate Gilles Bisson prévient d’ailleurs son nouveau collègue que son accueil à l’Assemblée législative pourrait s’avérer froid. Malgré tout, l’opposition estime que ni controverse ni scandale ne vont perturber la reprise des travaux parlementaire.

C’est justement ce à quoi s’attend Glenn Thibeault, qui estime avoir été élu pour faire son travail, et non se laisser déconcentrer par ses adversaires.

La PPO enquête aussi sur de possibles malversations financières au service provincial d’ambulances aériennes Ornge ainsi que sur l’effacement de courriels gouvernementaux liés à la coûteuse annulation par les libéraux de deux projets de centrales électriques avant les élections de 2011.

Par ailleurs, les députés ontariens ont été accueillis par des centaines de manifestants, mardi matin, à l’occasion de la reprise des débats à l’Assemblée législative. Les employés de la fonction publique, dont la convention collective est venue à échéance en décembre 2014, exigent des négociations «rapides et équitables» avec le gouvernement libéral de Katherine Wynne.

En point de presse, la première ministre a dit aux médias qu’elle ne compte pas augmenter les salaires des fonctionnaires. Elle a aussi répété qu’il faut «des bons services publics et atteindre l’équilibre budgétaire d’ici 2017-2018».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le chef intérimaire du PC, Jim Wilson, assure que le Parti sera une opposition efficace. Toutefois, les conservateurs seront préoccupés par le dernier droit de leur propre course à la chefferie. Dans ce contexte, la chef néo-démocrate, Andrea Horwath, dit que le NPD sera «la vraie opposition à Queen’s Park». 
Son leadership, toutefois, a été à nouveau critiqué, après sa défaite lors de la partielle à Sudbury, un siège que les libéraux ont repris au NPD.

Pour sa part, le gouvernement a deux priorités pour la nouvelle session, selon le leader en chambre Yasir Naqvi. Les libéraux veulent imposer des pénalités plus sévères relativement à l’utilisation du cellulaire au volant, en plus de faire avancer leur projet de créer un régime de retraite ontarien, face au refus d’Ottawa de bonifier le Régime de pensions du Canada.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur