Reney Ray nominée au gala de la musique country

En lice pour le prix francophone

Club canadien de Toronto 35e
Reney Ray est en lice pour le prix francophone au gala de la musique country de l'Ontario.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La chanteuse franco-ontarienne Reney Ray montera sur scène lors du 9e gala de l’Association de la musique country de l’Ontario (CMA Ontario), le 5 septembre à l’Ancaster Fairgrounds de Hamilton, lors d’un spectacle en mode drive-in.

Pour la 3e édition du prix de l’artiste ou du groupe francophone de l’année aux Country Music Awards de l’Ontario, elle interprétera la chanson-thème de son nouvel album À l’ouest du réel.

Reney Ray est en nomination dans cette catégorie aux côtés de Kristine St-Pierre, Mélissa Ouimet, Stef Paquette et les Rats D’Swompe.

«Ça m’a faite heureuse d’être nominée pour ce prix-là. C’est une chance d’y aller pour fraterniser avec le monde country, peu importe la langue», se réjouit l’artiste, qui a appris cette bonne nouvelle en avril.

Du 3 au 5 septembre, de grands noms de la musique country anglophone et francophone de l’Ontario se succéderont sur scène, comme Michel Lalonde le 4 septembre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
chanteuse, country, CMAOntario Awards
Reney Ray.

De Kapuskasing à Montréal

Née à Kapuskasing, Reney grandit dans le village de Val-Rita. Elle commence à composer très jeune, inspirée par la musique country qui l’entoure pendant toute son enfance.

Elle arrête de travailler pour se consacrer à la musique. S’en suivent ses premiers albums et concerts. C’est finalement son départ pour Montréal, puis la rencontre qu’elle y fait avec l’équipe de la maison de disques Ad Litteram, qui propulsent sa carrière.

Néanmoins, la native du Nord de l’Ontario garde un profond attachement pour sa région. Elle aime toujours y revenir pour donner des concerts.

«Ça me fait chaud au cœur qu’ils encouragent leur petite-fille du Nord de l’Ontario», dit-elle à l-express.ca.

«Même si je suis au Québec depuis plusieurs années, je n’ai pas ressenti un lâcher-prise de la part de l’Ontario, des médias, de mes amis d’enfance, de ma famille et de mon village. La région entière est derrière moi», insiste-t-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
CMAOntario, country
Le spectacle 2021 a lieu le 5 septembre à Hamilton.

Reney Ray, une chanteuse bilingue

Depuis trois ans, Reney chante en français. Un pari décidément couronné de succès. L’Association de la musique country de l’Ontario l’a en effet remarquée et nominée à trois reprises depuis 2019 pour son prix francophone. «Ils ont accroché sur mes tounes

«J’ai chanté plus longtemps dans ma vie en anglais qu’en français. Mais le français a une place bien spéciale pour moi, car c’est avec cette musique-là que le grand public m’a rencontrée», raconte Reney Ray, qui souhaite désormais alterner entre des albums en anglais et en français.

«Ce sont deux vibes bien différentes. En français, je fais du folk-country avec un peu de pop. En anglais, je fais quand même du folk-country, mais ma voix est toute autre. On dirait que je suis deux personnes différentes lors des spectacles!»

chanteuse, country, CMAOntario Awards
Reney Ray.

Dernière ligne droite avant le gala

Initialement prévu en mai, le gala a été reprogrammé compte tenu de la situation sanitaire. Mais pas de quoi perturber l’artiste, qui a désormais hâte de s’y produire pour la première fois.

Elle espère séduire le public avec la chanson-thème de son nouvel album À l’ouest du réel. Une histoire d’amour à trois, où l’amoureuse contrariée reste malgré tout forte face au rejet de l’homme. «Ça peut arriver à tout le monde dans notre vie. C’est une histoire triste, mais c’est beau en même temps», explique-t-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Reney Ray va-t-elle remporter le prix francophone?

Le chanteur du groupe Swing, Michel Bénac, membre du conseil d’administration du CMA Ontario, avait impulsé la création du prix en 2019.

«C’est vraiment magnifique que le gala laisse de la place aux artistes francophones country pour se mêler aux anglophones. La country est une musique tellement rassembleuse», souligne Reney Ray.

Et si la «petite-fille du Nord de l’Ontario» remportait le prix de l’artiste francophone de l’année le 5 septembre prochain? Elle succéderait alors aux Rats D’Swompe, qui l’ont emporté l’année dernière à London. Avant eux, Gabrielle Goulet était devenue la première récipiendaire du prix en juin 2019 à Ottawa.

Ce prix serait une véritable revanche pour l’artiste, qui s’est sentie jugée au Québec à cause de ses anglicismes. «Je me rends compte à quel point, pendant longtemps, j’ai souffert de faire des albums en français, parce que j’avais peur de ce jugement», confie-t-elle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Gagner, ce serait un bon high five de la part de la vie. Pour me dire « t’a bien fait de t’écouter, bravo »!»

En plus du prix francophone, quinze autres récompenses seront décernées par l’Association de la musique country de l’Ontario au cours du gala.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur