Rencontres indienne, sénégalaise et perse avec Constantinople

Au musée Aga Khan

musiciens Constantinople musique Iran Inde Sénégal

Constantinople à La maison de la Syrie pour présenter «Sous le ciel musical syrien» (Photo: Youssef Shoufa)


5 février 2018 à 10h00

Le groupe montréalais Constantinople revient au musée Aga Khan, à Toronto, pour présenter sa série de concerts «4 ciels, 4 saisons». L’automne dernier, le groupe aux aspirations orientales et méditerranéennes a présenté Sous le ciel musical syrien. Mais ça n’était que le premier concert de cet ensemble de créations originales.

Le 16 février, ils reviennent pour jouer Sous le ciel indien. Cette fois, le joueur de flûte de bambou Shashank Subramanyam les accompagnera. «C’est un musicien à la renommée internationale», confie à L’Express Kiya Tabassian, le directeur artistique du groupe.

Constantinople à travers le monde

Kiya Tabassian a créé Constantinople en 1998. Originaire de Téhéran en Iran, ce joueur de setâr (un instrument à cordes iranien dont le nom signifie «3 cordes» en persan) est arrivé au Québec à l’âge de 14 ans, où il a poursuivi sa formation en musique persane.

Constantinople est un groupe très actif sur la scène internationale. «On produit ‘4 ciels, 4 saisons’ dans 4 villes canadiennes, ce qui fait 16 concerts à travers le Canada», indique-t-il. «En plus de ça, on joue une cinquantaine de concerts partout dans le monde.»

Kiya Tabassian (Photo: Michel Slobodian)

Très prolifique, Constantinople en est à son 17e album, composé comme les précédents de créations originales.

Pour «4 ciels, 4 saisons», le groupe a fait appel à quatre musiciens internationaux. Chacun d’eux a travaillé à la création d’un des concerts, pour partir en tournée avec Kiya et ses musiciens.

«Tous ces artistes ont des univers très différents», confie Kiya «le point commun de ces quatre concerts, c’est le dialogue.»

«C’est à travers le dialogue avec l’autre qu’on trouve la vraie richesse.»

L’autre point de convergence de ces quatre univers, c’est Constantinople. Le nom du groupe n’a rien d’un hasard. En fait, il fait référence au carrefour que représente la ville de Constantinople: un carrefour historique de civilisations, de cultures. D’après Kiya, «Constantinople, c’est le concept de la rencontre, on en a fait notre signature».

Collaborations

Le 13 avril, le groupe collaborera avec le chanteur et joueur de kora Ablaye Cissoko pour le concert Sous le ciel musical sénégalais. «Avec Ablaye Cissoko, ce sera non seulement la rencontre de nos instruments, puisque la kora est un instrument à cordes, mais aussi celles de nos voix» précise Kiya Tabassian.

Enfin, le 15 juin, Constantinople collaborera avec Kayhan Kalhor, qui comme Kiya, joue du setâr entre autres instruments, pour présenter Sous le ciel musical perse. «En fait, Kayhan Kalhor était mon maître quand j’avais 14 ans. Il venait d’Ottawa pour me donner des cours à Montréal.»

Pour «4 ciels, 4 saisons», le lieu de l’Aga Khan Museum était tout choisi d’après Kiya Tabassian.

«C’est un lieu très inspirant, qui symbolise beaucoup des valeurs véhiculées par Constantinople. On est totalement en harmonie avec le musée Aga Khan, qui sied à notre musique.»

Kiya Tabassian joue du setâr (Photo: Michel Slobodian)

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Un mystérieux signal cosmique, c’est bien, mais deux, c’est mieux

Des «sursauts radio rapides» venus des profondeurs du cosmos, mais qui ne durent que quelques millièmes de seconde, c’est déjà intrigant. Mais lorsqu’on en...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 7h00

La débandade des Maple Leafs se poursuit

Les Maple Leafs recevaient la visite de l'Avalanche du Colorado pour la seule fois de la saison lundi soir à l'Aréna Scotiabank. Avant la...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 22h54

1,9 million $ du fédéral pour le «Carrefour» de l’Université

Université de l'Ontario français
La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé un investissement de 1,9 million $ pour le développement du...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 20h40

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur