Rejlander : inventeur de la photographie artistique

Au Musée des beaux-arts du Canada jusqu'au 3 février

photographie artistique

Mary Constable et son frère (détail), 1866, épreuve à l'albumine argentique, p. 16-17 et 275.


25 novembre 2018 à 11h00

C’est au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa qu’une première mondiale est offerte aux visiteurs avec l’expo Oscar G. Rejlander, artiste photographe.

Elle a un double intérêt: nous faire connaître et apprécier la méthode photographique du grand maître de cet art qu’est Oscar Gustaf Rejlander, et découvrir l’évolution des techniques photographique évoluant au fil des ans.

photographie artistique
Oscar G. Rejlander, Autoportrait au perroquet, v. 1865, p. 137.

Inventeur du genre

Jusqu’au 3 février 2019, le Musée présente quelque 140 œuvres de Rejlander, connu comme le «père de la photographie artistique».

Même s’il y a des incertitudes au sujet des débuts de cet artiste suédois, né sans doute en 1813 et fils d’un tailleur de pierre, on sait qu’il a abordé très tôt la photographie.

Après avoir étudié l’art à Rome où il vit en exécutant des réalisations picturales et des photographies de panoramas, de paysages, Oscar Gustaf Rejlander gagne ensuite l’Angleterre et s’établit à Lincoln, dans le Sud-Est.

photographie artistique
Le rêve d’un célibataire, v. 1860, pages d’ouverture et p. 175.

Peintre de formation

Oscar Rejlander abandonne la première orientation qu’il pensait suivre, peintre et portraitiste, après avoir étudié de près la photographie et s’être rendu compte qu’elle pouvait, beaucoup plus que la peinture, saisir les moindres détails.

Ses collègues et ses amis garderont le souvenir d’un homme gentil, drôle et généreux, «aimé de tous ceux qui le connaissaient».

Mais Rejlander ne se tourne vers la photographie qu’en 1853, à 39 ans.

Le portraitiste

«A-t-il été inspiré par la première exposition de la Royal Society of Arts exclusivement consacrée à la photographie, Exhibition of Recent Specimens of Photography (1852), qui réunissait quelque 400 épreuves de 76 photographes?»

A-t-il aussi subi l’influence de Nicolas Henneman, un ancien assistant de Fox Talbot, un des pionniers britanniques de la photographie? Rejlander s’installe à Wolverhampton vers 1846 et se spécialise dans la photographie de portraits.

Il participe à l’Exposition universelle de 1855 à Paris. En 1857, il réalise un de ses travaux allégoriques les plus connus, The Two Ways of Life, résultant d’un photomontage de 32 images.

Il s’installe à Londres en 1862. À partir de 1870, il est membre de la Photographic Society. Il meurt en 1875 alors qu’il exploite quatre studios de photos dont trois à Londres.

photographie artistique
Le jongleur, v. 1865, p. 245, photo reproduite sur la couverture du catalogue, relié, 30x25x3 cm, très nombreuses photographies, 336 pages.

Rétrospective

Le MBAC offre donc une toute première rétrospective sur la vie et l’œuvre du photographe Oscar Gustaf Rejlander. Elle comprend, comme indiqué, quelque 140 œuvres couvrant plus de 30 ans de carrière du père de la photographie artistique, ainsi que des peintures et des dessins de l’artiste rassemblés pour la première fois

«Oscar Gustaf Rejlander occupe une place centrale dans l’histoire du médium. Il a été l’un des premiers artistes à montrer comment la photographie pouvait utiliser l’allégorie et le récit au même titre que les arts plus traditionnels que sont la peinture et le dessin», a déclaré le directeur général du Musée, Marc Mayer.

photographie artistique
Amour sacré et Amour profane, étude allégorique, v. 1860, p 18 et 94.

Quelques oeuvres non photographiques

L’exposition s’ouvre sur les œuvres des débuts de Rejlander durant ses années en Angleterre, de 1839 à 1853. Cette section comprend certaines de ses œuvres non photographiques, dont un dessin à grande échelle, aux côtés de quelques-unes de ses premières photographies de paysages.

La deuxième section de l’exposition présente plusieurs autoportraits de Rejlander et de son épouse Mary. La troisième section expose des mises en scènes de la vie quotidienne et des séries de photographiques que Rejlander a réalisées pour l’usage d’autres artistes.

Recomposition d’images

Une section entière est consacrée à l’œuvre Les deux façons de vivre, alors que la dernière section présente certaines des études sur les expressions faciales que Rejlander a réalisées pour Charles Darwin en préparation de son ouvrage The Expression of Emotion in Man and Animals [L’expression des émotions chez l’homme et les animaux], publiée en 1872.

«Les photographies de Rejlander sont aujourd’hui d’une grande pertinence pour les artistes qui combinent et recomposent les images, non à partir de négatifs sur verre, mais en recourant à des outils numériques», a souligné la commissaire de l’exposition, Lori Pauli, conservatrice de la photographie à l’Institut canadien de la photographie du Musée des beaux-arts du Canada.

photographie artistique
Les deux façons de vivre (L’espoir du Repentir), 1857, p. 86-87.

Livre de photographies

L’exposition s’accompagne d’un ouvrage comptant quelque 225 images en couleur sépia ou en noir et blanc.

Il comprend des essais de la commissaire, Lori Pauli, Comment Rejlander est devenu de père de la photographie (p. 19-55 illustrées), et de collaborateurs: La «plasticité» de l’atelier de Rejlander, Collectionneurs, copistes et collaborateurs: les relations de Rejlander, Donner son corps à la science. Les photographie de Rejlander pour Charles Darwin.

Suivent des photos de personnages qui, à quelques exceptions, illustrent les pages suivantes (98-298) et un index termine ce remarquable ouvrage.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La fascination méconnue des impressionnistes pour l’industrie

Jusqu'au mois de mai, le musée des Beaux Arts de l'Ontario (AGO) expose les œuvres d’artistes impressionnistes sur le thème de la Révolution industrielle.
En lire plus...

19 février 2019 à 9h00

Quelle langue parle ce chimpanzé?

S’il est exact que les langages humains obéissent à une série de lois mathématiques, alors le langage des signes et des sons qu’utilisent les...
En lire plus...

19 février 2019 à 7h00

Un avenir dystopique dans un club de boulingrin

Arlen Aguayo-Stewart
Un ancien espace fréquenté par les amateurs de boulingrin (bowling sur gazon), le Clubhouse du nouvel East End Arts Space, dans le parc Riverdale,...
En lire plus...

18 février 2019 à 11h00

Les conseils d’un entrepreneur francophone

Atelier entreprenariat CFT Mois de l'histoire des noirs
Dans le cadre de la journée d’ateliers organisée par le Centre francophone de Toronto pour le Mois de l’histoire des Noirs, samedi 23 février,...
En lire plus...

18 février 2019 à 9h00

Cloner des singes pour étudier les maladies du cerveau

Il s’est écoulé à peine un an entre le premier clonage réussi de singes, et le premier clonage réussi de singes génétiquement modifiés. Où...
En lire plus...

18 février 2019 à 7h00

Haïti : la rage des innocents

Des centaines de visages décomposés par la rage apparaissent sur nos écrans: les visages de milliers de jeunes Haïtiens privés d'espoir. Rien ne les...
En lire plus...

17 février 2019 à 17h30

Sur les traces des aventuriers du 80e parallèle

Norvège Aurélie Resch
Il est près de 22h quand le navire Nordstjernen de la compagnie Hurtigruten franchit le 80e parallèle. Passagers et équipage sont réunis sur le...
En lire plus...

17 février 2019 à 13h00

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur