Recyclage spatial: une vieille idée remise en orbite

Le Pac-Man géant en orbite. (Photo: École polytechnique fédérale de Lausanne - Youtube - http://bit.ly/2rOFUdX)

Le Pac-Man géant en orbite. (Photo: École polytechnique fédérale de Lausanne - Youtube - http://bit.ly/2rOFUdX)


26 juin 2017 à 16h10

La NASA ressort de ses cartons un vieux projet de recyclage de stations spatiales en orbite. Cette idée, mise en dormance pendant un demi-siècle, consiste à construire une nouvelle station en assemblant dans l’espace des morceaux de fusées réutilisables.

Wernher von Braun, ancien directeur du Marshall Space Flight Center dans les années 1960, avait déjà proposé cette idée qui consistait à imaginer comment les astronautes pourraient récupérer les pièces des propulseurs de fusée pour concevoir de nouveaux espaces de laboratoire ou de vie pour l’équipe en orbite.

Le récent succès de Space X, dont une partie de son lanceur Falcon 9 a été récupérée, a sans aucun doute inspiré la NASA qui vient de signer un contrat de 10 millions $ avec trois compagnies américaines: NanoRacks, United Launch Alliance et Space Systems Loral.

Le premier projet auquel s’attèlera le groupe d’investisseurs: convertir, dans le cadre du nouveau projet d’habitat commercial Ixion, un étage de la fusée Centaur pour la fixer à la Station spatiale internationale afin d’inaugurer le développement des usages commerciaux et privés de la station.

60 ans de déchets

À travers les années, les multiples missions spatiales ont laissé derrière elles de nombreux déchets dans l’espace. D’autres s’ajoutent à chaque lancement de fusée.

Si ces déchets risquent un jour de retomber sur la Terre — qui se souvient du Skylab, la station spatiale américaine de 85 tonnes dont les débris sont retombés en 1979? — le danger de collision est plus grand encore dans l’espace, à commencer par la Station spatiale internationale et ses astronautes, et pour les nombreux satellites et autres engins utiles qui y gravitent.

Des ingénieurs ont aussi tenté d’imaginer des façons de nettoyer cet espace encombré. Une équipe suisse proposera par exemple dès l’an prochain une solution à la «Pac-Man», le célèbre jeu de capture de pastilles. Le Clean Space One, un satellite de nettoyage, possèdera un filet en forme de cône destiné à attraper de petits déchets. Il tentera lors de son premier essai de capturer dans l’espace un petit cube de 10 cm de côté.

Débarrasser l’espace de ses déchets inutiles, c’est donc la nouvelle mission «verte» que se sont donnée la NASA et d’autres agences, comme l’Agence spatiale européenne. Pour y arriver, elles recyclent des composantes récupérées d’anciens appareils, mais comptent également sur un meilleur design des fuselages et des engins spatiaux pour limiter les morceaux laissés à la dérive dans l’espace après utilisation.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur