Raymond Théberge rate l’essentiel, selon Serge Joyal

Le sénateur compare le commissaire à un médecin qui n’a pas de salle d’opération

Langues officielles

Le commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge, et le sénateur Serge Joyal.


15 mai 2018 à 15h00

Les réactions sont partagées sur le Rapport spécial au Parlement sur la modernisation du Règlement de la Loi sur les langues officielles, présenté le 10 mai par le nouveau commissaire Raymond Théberge.

Sa conclusion contient une seule recommandation: qu’un des comités permanents des langues officielles étudie en profondeur les enjeux de la modernisation du Règlement sur les langues officielles (communications avec le public et prestation de services).

Qualifiant cette révision d’occasion extraordinaire, Raymond Théberge propose de mettre en place «un cadre règlementaire durable et fidèle aux valeurs fondamentales de la Loi et de la Charte canadienne des droits et libertés». Tout comme la Loi est quasi-constitutionnelle, soutient-il, «il faut reconnaître que le Règlement est quasi-législatif».

Une analyse qui date de 27 ans

L’approche de Raymond Théberge a fait sourciller le sénateur et ancien ministre fédéral Serge Joyal. «Ce qui frappe, c’est le nombre de références à une analyse du commissaire D’Iberville Fortier qui date d’au moins 27 ans. Comment se fait-il que ces constats soient restés à peu près lettre morte?»

«Le rapport peut contenir des énoncés de principe qui semblent faire consensus», dit-il, «mais quel est le rôle du commissaire pour assurer des suivis à l’application des règlements? C’est là où le bât blesse, puisque ce rapport aura en principe la même fortune que celui de M. Fortier, c’est-à-dire qu’on va continuer d’attendre son application.»

Céder l’initiative aux parlementaires

Le rapport est utile, selon le juriste québécois élu député en 1974 et nommé sénateur en 1997, mais il rate l’essentiel. «Qu’est-ce qui manque dans le système? Le rapport devrait contenir un autre chapitre sur le rôle du commissaire et des moyens qu’il doit prendre pour assurer l’application du Règlement.»

Serge Joyal considère que le commissaire doit s’engager dans l’initiative de réforme. «Mais au départ, tout ce qu’il se limite à faire, c’est de mettre ça à la poste au nom des deux comités des langues officielles (des Communes et du Sénat). Il aurait fallu dans le rapport une redéfinition de son rôle et de ses responsabilités dans l’application de Règlement

Comme un médecin sans salle d’opération

Le sénateur compare l’officier du Parlement à un médecin qui pose un diagnostic. «Sans pouvoir réel, le commissaire est comme un médecin qui n’a pas de salle d’opération, pas de pharmacie.»

En décembre, lors de la première étape de sa confirmation par le Sénat au poste de commissaire, Raymond Théberge avait tenu des propos qui avaient inquiété Serge Joyal. Le candidat avait déclaré que la dualité linguistique est «une valeur ajoutée», poussant le sénateur à répliquer que «l’égalité linguistique est un droit».

chien de garde

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Un mystérieux signal cosmique, c’est bien, mais deux, c’est mieux

Des «sursauts radio rapides» venus des profondeurs du cosmos, mais qui ne durent que quelques millièmes de seconde, c’est déjà intrigant. Mais lorsqu’on en...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 7h00

La débandade des Maple Leafs se poursuit

Les Maple Leafs recevaient la visite de l'Avalanche du Colorado pour la seule fois de la saison lundi soir à l'Aréna Scotiabank. Avant la...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 22h54

1,9 million $ du fédéral pour le «Carrefour» de l’Université

Université de l'Ontario français
La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé un investissement de 1,9 million $ pour le développement du...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 20h40

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur