Quelques nouvelles du MBAC

Ron Moppett, Ici et ailleurs, 2006, huile sur toile, 163,1 x 250 x 3,8 cm total. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. © Ron Moppett. Photo: MBAC
Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est par la phrase suivante que se concluait l’article du 28 février denier de ce journal, consacré au programme 2017 du Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa: «Il y a vraiment ‘Tant à voir et à faire en 2017 au Musée des beaux-arts du Canada’ qu’il vaudra la peine d’y faire un tour.» Et il en est bien ainsi puisque les expositions annoncées alors prennent maintenant corps.

Moppett

Organisée dans le cadre de la série Comprendre nos chefs-d’œuvre, le MBAC présente en effet l’exposition L’art en héritage: Ron Moppett et Damian Moppett, en cours jusqu’au 10 septembre 2017. Cette exposition rassemble les œuvres de deux artistes canadiens contemporains renommés, Damian Moppett et son père Ronald Moppett.

Elle met en lumière leur intérêt partagé pour l’exploration de l’histoire de l’art. Elle se penche sur les réalisations de ces deux artistes canadiens connus, mettant en relief les convergences et les divergences de leurs deux productions artistiques.

Elle s’intéresse ainsi à leurs méthodes d’assemblage et de collage qui sont à la fois des modes de production et des références historiques.

Oeuvre restaurée

Les deux artistes, dont les œuvres sont réunies, poursuivent chacun une carrière artistique personnelle qui fait d’eux d’importants représentants canadiens de l’art contemporain.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ron Moppett a offert à la collection nationale une œuvre d’importance majeure une fois celle-ci restaurée par l’équipe du laboratoire du MBAC, après sa destruction presque totale lors des inondations catastrophiques de Calgary, où il résidait, en 2013.

De son côté, Damian Moppett a réalisé entre 2003 et 2011 un projet ambitieux de plus de cent œuvres sur papier avec le soutien de Bob Rennie, un mécène de Vancouver qui a récemment décidé d’offrir cette série à la collection nationale.

Dès 1971

Ce don avait un caractère d’autant plus extraordinaire que les conservateurs du MBAC avaient suivi de très près la réalisation de cet ensemble d’œuvres. Whatif/Twilight (2008) de Ron et Watercolour Drawing Project [Le projet aquarelles et dessins] de Damian ont été les catalyseurs de la toute dernière exposition de la série Comprendre nos chefs-d’œuvre.

Le MBAC a acquis sa première toile de Ron Moppett, Décembre (Rose) – B (1970–1971), en 1971. À l’époque, l’artiste britannique d’une vingtaine d’années vivait à Calgary avec sa femme, Carroll Moppett (aujourd’hui Taylor-Lindoe), une artiste dont les œuvres figurent dans la collection nationale. Le couple avait deux fils: Nathaniel et Damian.

Au début des années 1990, Damian a quitté Calgary et s’est installé à Vancouver où il vit et travaille toujours. Ses réalisations, une série de photos créée en 1999–2000, lui ont valu une grande attention. La série a été achetée par le MBAC en 2001.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Présentées ensemble, ces œuvres invitent aussi à une exploration dynamique de la signification et de la pertinence contemporaine de cet espace sacré de la production artistique – l’atelier –, qui s’inscrit dans une réflexion stimulante sur le rôle joué par l’art et les artistes au quotidien.» (MBAC)

Don de 197 tableaux

En mai 2017, le Musée des beaux-arts du Canada a reçu un don très important de l’homme d’affaires et collectionneur d’art Bob Rennie, évalué à plus de 12 millions $: 197 tableaux, sculptures et œuvres en techniques mixtes réalisés par certains des artistes canadiens et internationaux les plus connus, encore à l’œuvre aujourd’hui.

Une salle d’art contemporain est nommée en l’honneur du donateur.

Ce don d’œuvres d’art contemporaines fait à la nation, à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération du Canada, constitue l’un des plus importants jamais offerts au Musée.

«Grâce à ce don extrêmement généreux, le Musée des beaux-arts du Canada devient la collection de référence pour certains des artistes les plus remarquables de notre pays», a souligné le directeur général Marc Mayer. «Cette acquisition accroît les possibilités d’expositions et de prêts du Musée, dont le mandat est de préserver et de faire connaître les réalisations artistiques les plus exceptionnelles de notre pays.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Muséologie

L’Université Carleton et le MBAC lancent un partenariat à l’appui d’un programme de diplômes d’études supérieures en muséologie. Ils ont signé une lettre d’entente pour appuyer la création d’un nouveau programme de diplômes d’études supérieures en muséologie en septembre prochain. Ce partenariat officiel entre un musée national ou une galerie et une université est le premier du genre au Canada.

Le MBAC est un établissement de niveau mondial et un chef de file reconnu au sein des communautés muséales nationales et internationales. Que ce soit dans la réalisation d’expositions, de publications et de programmes publics ou encore d’activités de recherche, l’excellence est au cœur de la mission du Musée.

En plus d’appuyer la formation de candidats aux postes de conservateurs pour le Canada, ce partenariat confirme le rôle éducatif du Musée et contribue à son objectif de rendre l’art accessible, significatif et essentiel aux publics variés d’aujourd’hui et de demain.

Art autochtone

Les nouvelles salles d’art canadien et autochtone du MBAC et Art canadien et autochtone: des temps immémoriaux jusqu’en 1967 présentant plus de 750 œuvres d’art, dont 95 objets d’art autochtones provenant de musées et de prêteurs de partout dans le monde. Ouverture au public le 15 juin.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur