Quel est le meilleur réseau social?

réseaux sociaux
Il y a beaucoup de réseaux sociaux. Faut-il les accumuler? Photo : blogtrepreneur, Flickr
Partagez
Tweetez
Envoyez

Selon un rapport de janvier 2021, nous passons en moyenne 2h25 chaque jour sur les réseaux sociaux. C’est beaucoup. Les internautes utilisent en moyenne 8 plateformes de médias sociaux différents. Est-ce que ce n’est pas trop? Face à cette offre riche, ne faut-il pas faire le point et élire le meilleur réseau social?

Facebook, fief des fausses nouvelles, déserté par les jeunes

Avec 2,74 milliards d’utilisateurs, Facebook reste le réseau social le plus utilisé dans le monde. Est-ce que cela fait de lui le meilleur?

En réalité, ce réseau est déserté par les jeunes. En 2019, 64% des 16-18 ans n’utilisent pas Facebook. La principale raison: le contenu ne leur plaît plus.

Facebook est aussi un des réseaux sociaux les plus politiques. En 2016, des fausses nouvelles ont proliféré et, selon ses adversaires, celles-ci auraient favorisé l’élection de Donald Trump. 

fake news
Les vérificateurs de faits peinent à évaluer leur impact sur Facebook.

Depuis, les fausses nouvelles sont entrées dans notre quotidien. En 2020, en pleine crise sanitaire, la société de Mark Zuckerberg a développé un système d’alerte rétroactif sur les «infox» (faussetés) sur la covid ou les vaccins. Chaque utilisateur ayant aimé ou commenté un contenu comportant une fausse nouvelle reçoit un message d’alerte renvoyant vers le site de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une autre polémique a contribué à se méfier de Facebook. Nos données personnelles sont la plus grande richesse du réseau social. En naviguant sur la plateforme, on donne des informations sur nos goûts, notre localisation… Facebook a collecté ces données afin de les exploiter pour en tirer d’immenses revenus publicitaires.

facebook
Entre fausses nouvelles et utilisation des données personnelles, Facebook ne fait plus l’unanimité. Photo: Flickr

Instagram, l’art des photos parfaites

Selon les Inrocks, Instagram serait le pire réseau social pour la santé mentale des jeunes. Le réseau social qui permet de partager des photos aurait un impact sur la perception de soi. En effet, certains influenceurs se montrent sous leur meilleur jour: destination de rêve, corps parfait… Cet étalage d’un bonheur surfait fait complexer certains jeunes.

Instagram n’a pas que du mauvais. Il faut apprendre à suivre les bons comptes et travailler sur soi pour ne pas se laisser influencer. De plus en plus de comptes prônant l’acceptation de soi apparaissent sur la plateforme et se moquent les normes du corps parfait. L’un des comptes le plus connu est celui de Céleste Barber. La comédienne parodie les publications de stars internationales… à sa façon. De quoi décomplexer! Elle a aujourd’hui plus de 7 millions d’abonnés.

celeste barber
La comédienne Céleste Barber parodie la photo de la chanteuse Beyoncé. Photo : Instagram

Twitter, 280 caractères instantanés

La force de Twitter est son instantanéité. En 280 caractères, on partage son humeur du moment ou on réagit à un événement en train de se dérouler. Après avoir promis de ne jamais développer cette fonctionnalité, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, travaillerait sur un bouton «annuler» qui permettrait de corriger un tweet après sa publication.

Le réseau de l’oiseau peut être néfaste. Certains utilisateurs de la plateforme peuvent tenir des propos violents et être trop agressifs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Twitter fait beaucoup parler, mais nous oublions qu’il reste un réseau social de niche. Il compte beaucoup moins d’utilisateurs que ses semblables. Alors que Facebook réunit 2.8 milliards d’utilisateurs dans le monde et Instagram 1.1milliard, Twitter en compte 321 millions en février 2021. Le réseau social se classe seulement en 16e position des réseaux sociaux les plus utilisés dans le monde.

Twitter
Twitter est l’un des réseaux sociaux les plus néfastes selon plusieurs classements.

Snapchat, l’emblème d’une génération

Le principe est simple: on partage des photos, des vidéos et des messages dont l’existence et la visualisation sont limitées à dix secondes maximum.

En France, lors du premier confinement de mars 2020, la livraison à domicile de drogues a pris son essor sur Snapchat. La délinquance a appris à s’adapter aux nouvelles technologies.

Malgré des dérives, Snapchat est devenu l’emblème d’une génération, au point de faire naître l’expression «génération Snapchat» pour décrire les 15-25 ans qui développent de nouvelles façons d’utiliser la technologie et de consommer.

snapchat
Le réseau au fantôme reste une des applications préférées des jeunes. Photo : perzonseo webbyra, Flickr

TikTok, le réseau préféré des jeunes

Les dangers de cette plateforme ne sont plus à présenter. Nous avons déjà écrit à ce sujet après le décès d’une fillette en Italie alors qu’elle voulait relever un défi Tik Tok.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Malgré son jeune âge, ce réseau social qui permet de poster des vidéos courtes en utilisant des extraits musicaux est devenu l’une des plateformes majeures du web.

Son aspect addictif est souligné par ses utilisateurs. L’algorithme de recommandation de TikTok est particulièrement performant. L’application est capable de devancer vos envies. Ainsi, lorsque vous faites défiler des vidéos, TikTok apprend à mieux connaître vos goûts et vous proposera par la suite du contenu ultra-personnalisé.

tiktok
Sur TikTok, il y a souvent des défis à relever. Photo : Aaron Yoo, Flickr

Pinterest, le plus bienveillant

Le réseau Pinterest permet de faire des «tableaux d’inspiration» dans lesquels on accroche des idées décoration, mode ou travaux manuels. Le réseau crée en 2010 est longtemps resté dans l’ombre du trio Facebook, Twitter, Instagram. Mais aujourd’hui, la génération Z (nés après 1996) a repeuplé le réseau. Pourquoi cela?

Contrairement à d’autres réseaux sociaux, Pinterest ne repose pas sur un modèle de validation. L’application serait même un réseau particulièrement bienveillant. La plateforme est plus paisible que l’anxiogène Twitter ou le trop narcissique TikTok. On peut être soi-même sans avoir l’impression d’être jugé. Pinterest ne serait-il pas le meilleur réseau social uniquement pour cette raison?

Pour en savoir plus sur les effets néfastes des réseaux sociaux, nous vous conseillons de visionner Derrière nos écrans de fumée, un documentaire Netflix qui dénonce l’addiction crée par les réseaux sociaux.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur