4 actualités qui ont marqué les réseaux sociaux en janvier

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est votre nouveau rendez-vous sur l-express.ca. Tous les mois, nous revenons sur les événements qui ont marqué les réseaux sociaux. On se replonge dans l’actualité web du mois de janvier.

Que s’est-il passé sur les réseaux sociaux en janvier 2021?

1 – Trump banni des réseaux sociaux

Le 6 janvier dernier, le Capitole américain est pris d’assaut par des partisans de Donald Trump. L’objectif? Bloquer la certification des résultats de l’élection présidentielle de 2020 qui marque la victoire de Joe Biden.

Donald Trump a incité les milliers d’émeutiers sur les réseaux sociaux. Celui-ci estimait que l’élection lui a été volée. Il appelle à «marcher sur le Capitole» et demande à ses partisans de «se battre de toutes leurs forces».

Le 8 janvier, les géants des réseaux sociaux (Twitter, Facebook et Instagram, Snapchat, Youtube) décident de bannir Trump des réseaux sociaux afin d’éviter de «nouvelles incitations à la violence».

Cependant, cette décision a fait couler beaucoup d’encre: est-ce aux géants du numérique de réduire Donald Trump au silence? Est-ce à des entreprises privées de décider où s’arrête et où commence la démocratie?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le fait qu’une entreprise puisse interférer dans la liberté d’expression (normalement fixée par le législateur) pose effectivement problème. Cette actualité nous rappelle le réel contre-pouvoir politique de ces plateformes.

Twitter a suspendu indéfiniment le compte de Donald Trump. Pour justifier sa décision, le réseau de l’oiseau bleu dit vouloir éviter des violences futures.

Trump banni de Twitter
Le compte Twitter de Donald Trump a été suspendu. Photo : Twitter

2 – Le hashtag du mois: #metooinceste

Le samedi 16 janvier, le hashtag #metooinceste apparaît sur les réseaux sociaux français, quelques jours après la sortie polémique de La Familia Grande de Camille Kouchner en France. L’auteur accuse son beau-père, Olivier Duhamel, d’inceste sur son frère jumeau alors adolescent. Ce hashtag fait référence au mouvement #MoiAussi, qui dénonçait les violences sexuelles faites aux femmes.

En deux jours, près de 80 000 messages inondent Twitter. Cela témoigne d’une libération de la parole sur un sujet alors tabou: l’inceste. Cette vague de témoignages interpelle, choque et montre l’ampleur d’un phénomène. Un Français sur dix déclare avoir été victime d’inceste.

Le politique s’est même saisi de cette actualité née sur le web. Alors qu’une loi sur les violences sexuelles étaient en cours de réflexion chez les députés, le débat sociétal autour de l’inceste a redistribué les cartes. le texte de loi le texte prévoit de réprimer davantage ce «tabou très ancré dans notre conscience collective».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

3 – L’Italie réglemente l’accès à Tik Tok suite au décès d’une fillette

En janvier, un terrible fait divers chamboule l’Italie. Une fillette de 10 ans a trouvé la mort à Palerme en Sicile, asphyxiée. Elle participait au défi du «jeu du foulard» sur le réseau social chinois Tik Tok. Ce jeu consiste à retenir sa respiration jusqu’à l’évanouissement afin de connaître des sensations fortes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le 22 janvier, en réaction à cette tragédie, l’Autorité pour la protection des données personnelles a bloqué provisoirement l’accès à sa plateforme aux utilisateurs dont l’âge n’est pas garanti. Et ce, jusqu’au 15 février.

On le rappelle, il est interdit de s’inscrire à Tik Tok avant l’âge de 13 ans. Cependant, cette proscription est facile à contourner. Le décès de cet enfant a suscité de vives réactions en Italie et des appels à réguler davantage les réseaux sociaux.

L’application est la plus téléchargée de l’année 2020. On estime que 41% des utilisateurs de TikTok dans le monde appartiennent à la tranche des 16-24 ans.

tik tok
De nombreux défis à relever rythment le réseau social Tik Tok. Photo : Dickson Phua, Flickr

4 – Bernie Sanders devient un mème hilarant

Bernie Sanders, sénateur américain et ancien candidat à la primaire démocrate, a fait l’actualité des réseaux sociaux. Il était présent à l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier dernier. Il est assis sur une chaise, emmitouflé dans une épaisse doudoune, moufles aux mains, les bras croisés et l’air endormi.

Cette photo fera rapidement le tour du monde! De très nombreux détournements inondent le web: Bernie Sanders se retrouve sur un télésiège, dans une attraction à sensations fortes ou encore sur la lune…

Le sénateur devient alors un phénomène viral planétaire et ce dernier a su en tirer profit.  En cinq jours, il a réussi à lever 1,8 million $ pour des organisations caritatives grâce à la vente de produits dérivés le montrant avec ses moufles. Le phénomène a même atteint le Premier ministre Justin Trudeau… 

meme Bernie Sanders
Le tweet décalé du Premier ministre canadien. Photo : Twitter

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur